La bière Tiger fait tourner la tête de Heineken

 |   |  551  mots
L'Asie est le premier marché au monde de la bière. Tiger en est une figure.
L'Asie est le premier marché au monde de la bière. Tiger en est une figure. (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Une partie de billard à trois bandes se joue autour de la Tiger, l'une des bières les plus bues en Asie. Heineken, numéro trois mondial de la bière, a déposé une contre-offre 3,35 milliards d'euros pour prendre le contrôle à 100 % d'Asia Pacific Breweries.

La bière Tiger est sur toutes les tables d'Asie du Sud-Est. C'est bien pour cela que Heineken ne veut pas qu'elle lui échappe. Le brasseur néerlandais a déposé vendredi une contre-offre pour détenir 100 % d'Asia Pacific Breweries (APB). Le numéro trois mondial de la bière, qui en détient déjà près de 42 %, est prêt à débourser 3,3 milliards d'euros pour y parvenir. Soit une prime de 19 % par rapport au dernier cours d'APB à la Bourse de Singapour. Le groupe veut racheter les 40 % environ détenus en direct (7,26 %) et indirect (via la JV Asia Pacific Investment Pte Ltd détenue à 50-50 avec Heineken, soit 32,40 %) par le singapourien Fraser & Neave (F&N) que convoite le thaïlandais Thai Beverage.

Pas question pour Heineken de laisser entrer le brasseur thaïlandais dans cette pépite. Si cette première étape est réussie, Heineken fera ensuite une offre de 1,55 milliard d'euros aux actionnaires minoritaires, qui détiennent 18,55 % du captial de APB, pour leur reprendre leurs parts. Le brasseur néerlandais est donc prêt à débourser 4,85 milliards d'euros pour la totalité du capital qu'il ne détenait pas encore dans le brasseur asiatique, fondé en 1931 sous le nom "Malayan Breweries Limited" en tant que coentreprise entre Heineken et F&N.

Une bière brassée depuis 1932

Le brasseur néerlandais a rapidement réagi à l'offensive du milliardaire, Charoen Sirivadhanabhakdi, la deuxième fortune de Thaïlande. Son groupe Thai Beverage, un géant de la bière, détient déjà la Chang Beer, marque populaire née en 1995. Il est en négociations pour reprendre 18 % de Fraser & Neave à un groupe financier pour un montant de 1,3 milliard d'euros. Objectif : s'imposer comme le premier actionnaire de Fraser & Neave, devant le japonais Kirin (15 % du capital depuis 2010).

Cette partie de billard à trois bandes n'est pas du goût d'Heineken. Il y voit un "développement soudain" qui, à terme, peut remettre en cause son partenariat vieux de 80 ans avec APB. Le groupe néerlandais aux 17,1 milliards d'euros de chiffre d'affaires a pris peur de l'irruption éventuelle de Charoen Sirivadhanabhakdi, 63 ans, au capital de APB et à son conseil d'administration. Le thailandais a fondé Thai Beverage, y a rassemblé toutes ses marques d'alccol avant de l'introduire en Bourse au début des années 2000. Ce profil de magnat à l'appétit vorace inquiète Heineken.

L'Asie, une zone de croissance vertigineuse pour les brasseurs

Car, APB est sa tête de pont en Asie. Le groupe réalise la moitié de ses bénéfices dans les pays émergents. Et l'Asie a toutes les grâces à ses yeux. C'est le premier marché au monde de la bière. Sa croissance permet de compenser la chute des ventes en volumes constatée en Europe de l'Ouest (- 7 % sur les cinq dernières années, à 27,3 milliards de litres). La bière Tiger est, dès lors, un actif essentiel dans sa conquête de l'Asie. Cette bière brassée depuis 1932 est vendue dans une soixantaine de pays d'Asie-du-Sud-Est, dont le Cambodge, le Vietnam, l'Indonésie et la Thaïlande.

Mais rien n'est joué. De l'avis d'analystes financiers, la bataille autour d'APB ne fait que commencer. A la tête de 5,05 milliards d'euros de cash-flow, Heineken pourrait être contraint de surenchérir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/07/2012 à 4:38 :
"vendue une soixantaine de pays en Asie du Sud Est" ! Je pense que le journaliste s'est enflammé sur le nombre de pays dans cette région du monde. Même l'Asie à entière doit difficilement compter 60 pays !
a écrit le 21/07/2012 à 15:14 :
Rien ne vaut une bonne THB malgache bien fraiche (pour les connaisseurs).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :