OPA sur Foster's : l'australien vendra chèrement sa bière

 |   |  189  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Foster's fait pression sur SABMiller afin qu'il relève son OPA. Le brasseur australien annonçait, ce mardi, son projet de reverser 500 millions de dollars australiens (363,1 millions d'euros) à ses actionnaires pour obliger SABMiller fasse une meilleure offre.

L'australien Foster's a décidé de mettre la pression sur son potentiel acquéreur. Le géant de la bière est en effet prêt à procéder à un rachat d'action ou à une réduction de capital afin d'obliger SABMiller à relever le prix son OPA hostile de dix milliards de dollars (sept milliards d'euros).

Le groupe SabMiller basé à Londres avait proposé 4,90 dollars australiens par action, un montant jugé insuffisant par le brasseur australien.

Cette stratégie défensive de Foster's se fait dans un contexte morose de résultats annuels en baisse, ses marges sur la bière chutant pour la première fois depuis dix ans.

Les analystes estiment ainsi que SABMiller a besoin de faire une offre légèrement supérieure afin de parvenir à ses fins.

Un tel rachat constituerait la transaction la plus importante du secteur depuis qu'InBev a déboursé en 2008 quelque 52 milliards de dollars en numéraire pour racheter Anheuser-Busch et former ainsi AB InBe.

Le nom de SABMiller, numéro deux mondial de la bière, était la seule hypothèse envisageable pour Foster's qui se sépare de son activité vin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :