Scandale viande de cheval : Stéphane Le Foll prêt à "harceler les Pays-Bas"

 |   |  306  mots
Copyright Reuters
Le ministre de l'agriculture s'inquiète de ne pas avoir de nouvelles de l'enquête néerlandaise sur le trader qui aurait vendu la viande de cheval à la société Spanghero, au coeur d'un scandale sanitaire.

Avec les Pays-Bas, « il y a un vrai souci » a déclaré Stéphane Le Foll, au sujet de l'enquête sur le trader qui serait impliqué dans le scandale de la viande de cheval. Pour le ministre de l'agriculture, l'enquête aux Pays-Bas ne progresse pas. « On va harceler les Pays-Bas pour comprendre pourquoi on n'a toujours rien de leur part. Avec les Britanniques, on travaille dans la transparence depuis le début de cette affaire », a-t-il déclaré.

La France s'interroge sur le rôle qu'aurait joué Jan Fasen, propriétaire de la société de trading Draap Trading, dans l'achat de viandes par la société Spanghero. Il s'agit de viande de cheval qui a été réétiquetée viande de b?uf lors de sa commercialisation sous forme de plats cuisinés surgelés. L'enquête doit déterminer à quel moment ce réétiquetage a eu lieu, dans le circuit de transaction. La société Spanghero accuse le courtier d'avoir changé la marchandise. Elle a d'ailleurs porté plainte contre Draap Trading.

>> Les 12 mots qu'il faut connaître pour tout comprendre de l'affaire Findus

Pour rappel, Jan Fasen avait déjà été condamné à un an de prison en janvier 2012 dans une affaire de fraude à l'étiquetage. D'après les premiers éléments de l'enquête, Spanghero a bien acheté de la viande de cheval, au vu des factures qui ont été retrouvées par les enquêteurs. La société Spanghero serait également au c?ur d'un nouveau scandale. Les enquêteurs auraient retrouvé 57 tonnes de viande de mouton britannique sous le coup d'un embargo. Cette viande aurait été achetée au même intermédiaire néerlandais.

>> Interview Jean-Paul Simier, spécialiste du commerce de viandes: "C'est très regrettable, mais il ne faut pas généraliser"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/03/2013 à 21:33 :
Un courtier place des contrats de fourniture de tonnes de denrée à une date données. C'est bien sûr au client de contrôler la qualité. Le courtier ne contrôle pas la qualité annoncée par le fournisseuur. Le courtier ne travaille qu'au téléphone et ne voit pas la marchandise, pas plus qu'il ne la certifie.
Réponse de le 21/03/2013 à 10:29 :
il n'est donc responsable de rien il ne prend donc que le bénéfice de la transaction c'est peut être la la faille du système? un commerçant est responsable de ce qu'il vend !
a écrit le 20/03/2013 à 17:59 :
Scandale viande de cheval, la faute à qui? A BRUXELLES.
a écrit le 20/03/2013 à 17:49 :
En dehors de ce scandale ... on veut donc nous mettre au même régime que les américains ... bouffer de la merde, et devenir obèse .... dans les pays pauvres .. les pauvres sont maigres... dans les pays "riches" ils sont gras !!!!!!!
a écrit le 20/03/2013 à 17:36 :
Les pays-bas s'en fichent de toutes ces enquêtes, ils sont pour la "vraie" liberté, c'est à dire que si vous vous faites avoir, c'est de votre faute, vous n'aviez qu'à être plus attentif. Il y a déjà eu par exemple une enquête sur un trader néerlandais qui avait manipulé les cours sur le marché parisien, l'enquête du gendarme boursier français s'est arrêtée à la frontière néerlandaise, là bas ils ne voulaient pas la poursuivre, ils ne comprenaient même pas la "raison", de leur point de vue, c'est absurde.
Il n'y a pas pire commerçant qu'un hollandais, des siècles de darwinisme dans le monde du trading les ont blindé.
Réponse de le 20/03/2013 à 19:34 :
entièrement d'accord et ce n'est pas nouveau les traders anglos saxons et neerlandais s'en donne à coeur joie pour eux l'impunité semble être la régle,ils sont impliqués dans la majorité des scandales alimentaires en France
leurs sociétés sont dans des paradis fiscaux intouchables ;le ministre le foll à pris du retard(volontairement ou pas ?) pour montrer son impuissance à agir contre eux, les preuves il n'y en a plus, et ce qui arrangera tous le monde, le seul coupable sera la societé spanghero ...car si toutes les ventes de ces traders pouvaient à être connues et analysées le commerce de la viande et dérivés pourrait être assainis au bénéfice des producteurs des abattoirs du commerce et surtout des consommateurs .attendons la suite....courage Mr LE FOLL!!
a écrit le 20/03/2013 à 16:54 :
il fautr déclarer la guerre au pays bas;... il y a 60 000 000 d'otages ... essayons d'etre précis, on ne me ferra pas croire que les acheteurs ne voyaient pas la différence qu'ils ne savaient pas quoi ils acheté, des raclures de viande sur des carcasses, des os broyés et du collagéne, on na pas trop insisté sur le produit lui meme.... l'insdustrie a mis en place des régles des certifcats de qualité;.... des normes et on se rend compte que depuis des années ca ne marche pas... la fait de vouloir vendre a des prix bas n'est elle pas la cause de ces mensonges bidoullages tromperies vols.... et spangero ne savait pas ??? on nous ment et les médias ne cherchent pas trop.... pour que ca bouge il faut des morts....
a écrit le 20/03/2013 à 16:50 :
encore des infos des pesticides dans des pâtes et autre cela suffit
a écrit le 20/03/2013 à 16:45 :
elle est belle l Europe l harmonisation c est fou avant c était passoire maintenant il ni a plus de tamis avec de tel bévues toute la chaine alimentaire va subir et des licenciement a la clefs

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :