OGM : la France interdit la culture du maïs transgénique Monsanto 810

 |   |  254  mots
Le gouvernement est monté au créneau le mois dernier, avec un premier texte rejeté par le Sénat, puis avec une proposition de loi visant à interdire le maïs transgénique, adoptée en commission à l'Assemblée nationale.  Mais en raison de la pause parlementaire liée aux élections municipales, les débats ont été fixés au 10 avril, soit après le début des semis.
Le gouvernement est monté au créneau le mois dernier, avec un premier texte rejeté par le Sénat, puis avec une proposition de loi visant à interdire le maïs transgénique, adoptée en commission à l'Assemblée nationale. Mais en raison de la pause parlementaire liée aux élections municipales, les débats ont été fixés au 10 avril, soit après le début des semis. (Crédits : reuters.com)
Paris a interdit samedi par arrêté l'utilisation du maïs MON 810 de Monsanto, privilégiant le "principe de précaution" dans l'attente que la loi interdisant plus largement toute culture de maïs transgénique soit débattue à l'Assemblée nationale début avril.

Voilà de quoi satisfaire les écologistes. Le gouvernement français a interdit samedi par arrêté la commercialisation, l'utilisation et la culture du maïs transgénique MON810 du groupe américain Monsanto, seul maïs OGM autorisé à la culture dans l'Union européenne.

Dans le détail, "la commercialisation, l'utilisation et la culture des variétés de semences de maïs issues de la lignée de maïs génétiquement modifié MON 810 (...) sont interdites sur le territoire national jusqu'à l'adoption, d'une part, d'une décision définitive et, d'autre part, des mesures communautaires", indique l'arrêté publié samedi au Journal officiel par le ministère de l'Agriculture.

Deux interdictions annulées par le Conseil d'Etat

Ce maïs qui comporte un gène modifié qui le rend résistant aux insectes, a déjà fait l'objet d'une interdiction de mise en culture en France en 2008 et en 2012 mais le Conseil d'Etat l'avait annulée en août dernier, estimant qu'elle n'était pas étayée par des arguments scientifiques.

Pour l'heure, une proposition de loi du groupe socialiste visant à interdire la mise en culture des variétés de maïs génétiquement modifié, dont le MON810, doit être examinée par les députés le 10 avril, en raison de la pause parlementaire liée aux élections municipales, trop tard pour les semis de printemps.

Reste que l'arrêté, s'appuyant sur l'"urgence" de la situation, estime que "le principe de précaution justifie l'adoption de mesures restrictives".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/03/2014 à 18:02 :
Aucun fait nouveau scientifique n'étant mis en avant, cet arrêté sera considéré comme illégal et le gouvernement le sait. Quelle mascarade ! Quelle instrumentalisation de la science pour faire plaisir aux écologistes!
a écrit le 17/03/2014 à 11:51 :
Interdisons le principe de précaution... par précaution. Il permet à tous les réactionnaires de bloquer le progrès. L'obscurantisme écolo devient un réel danger.
a écrit le 16/03/2014 à 22:23 :
Sauf que... Les ogm sont en train de contaminer l'ensemble des plantes non-ogm. Soit, à terme, nous serons mis devant le méfait accompli.
a écrit le 16/03/2014 à 19:13 :
c'est très étonnant, la France a déjà été condamné en 2008 a payer 10 millions d'euros d'amende par la cours européenne de justice pour avoir refuser les OGM.

donc dans L'UE, les états ont le droit de refuser...mais s'ils refusent, il doivent payer une amende ?

L'union européenne est une bien étrange machine juridique...
a écrit le 16/03/2014 à 12:16 :
Demain avec le traité de libre échange transatlantique, Monsanto pourra attaquer l'état français et en plus gagnera et ça tout le Monde le sait y compris les " écolos "
a écrit le 16/03/2014 à 12:09 :
Mais on permet de vendre des médicaments qui sont parfois mortel après quelque années.
a écrit le 16/03/2014 à 10:53 :
TOUS ces produits chimique qui tranforment les plantes peuvent changer les humains;. CA nous sommes des antites chimiques??? CONPLEXES ,,,??? C EST RES DANGEREUX POUR L HUMANITES???
a écrit le 15/03/2014 à 16:53 :
Fantastique! Espérons que cela soit permanent
Réponse de le 16/03/2014 à 11:27 :
Sauf que l'interdiction ne concerne pas la nourriture que nous mangeons. L'importation de produits transgénique continue tranquillement et l'interdiction des semences n'est qu'une forme de protectionnisme du monopole français. Donc pas de quoi se réjouir.
Réponse de le 16/03/2014 à 20:44 :
C'est quand meme une bonne chose. Bon débarra!
Réponse de le 17/03/2014 à 11:55 :
N'ayez pas peur, vous en avez mangé, vous en mangerez, comme déjà un milliard de gens, certains depuis 20 ans. Sans problème (et Dieu sait combien les consommateurs américains peuvent être aggressifs).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :