Coronavirus : faut-il s’inquiéter d’une pénurie alimentaire ?

 |  | 557 mots
Lecture 3 min.
(Crédits : Naseem Zeitoon)
La question de l’approvisionnement alimentaire inquiète en pleine épidémie de coronavirus. Si le riz ou les pâtes connaissent des ruptures de stock dans les rayons des supermarchés, la pénurie alimentaire est encore loin. Un article de notre partenaire Euractiv.

Le réflexe de stockage alimentaire des français n'a pas attendu le passage au « stade 3 » de l'épidémie. Depuis plusieurs jours, la population française s'est mise à faire des réserves de nourriture, allant parfois jusqu'à dévaliser les rayons des supermarchés en pâtes, riz ou autres produits d'épicerie. Et sur les réseaux sociaux, les photos des rayons d'aliments de longue conservation complètement vides viennent entretenir l'angoisse de se retrouver sans provisions. Sur la semaine du 2 au 8 mars, le cabinet d'études Nielsen a d'ailleurs relevé  une tendance nette de hausse dans les achats des consommateurs, alors que la variabilité des ventes en hyper et supermarché est traditionnellement assez faible.

Ainsi, l'institut a relevé une augmentation de 5,6%  des ventes de produits de grande consommation en hypers et supermarchés. Les ventes des produits d'épicerie (pâtes, riz, conserves...) ont quant à eux bondi de 21,1% et de 12,3% pour les produits de toilette et d'hygiène. La hausse des achats en magasin s'explique à la fois par le réflexe d'approvisionnement, mais aussi par la baisse de l'activité de la restauration hors domicile. Fermeture d'école et de cantine, baisse de fréquentation des restaurant ont entraîné une hausse mécanique des achats.

Réflexe de stockage

Les ruptures de stocks ponctuelles peuvent-elles mener à une pénurie alimentaire si l'épidémie se poursuit ? Pas à court termes. Mais pour répondre aux inquéitude et organiser l'approvisionnement du territoire, les producteurs, industriels et distributeurs ont cependant été convié le 10 mars par le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances.  Objectif : sécuriser la production et l'approvisionnement des magasins.

« Producteurs, industriels et distributeurs sont en ordre de marche pour faire face à l'augmentation des achats constatée ces deux dernières semaines. Ils travaillent à des plans de continuation de fabrication et d'approvisionnement, quel que soit le nombre de salariés qui peuvent être momentanément absents dans leurs entreprises et magasins. » a assuré le ministère de l'Agriculture dans un communiqué à l'issue de la réunion. « Il n'y a pas de raison de paniquer sur la disponibilité et sur l'approvisionnement : il y a des ruptures, mais il n'y a pas de pénuries » a affirmé Michel-Edouard Leclerc, le patron de Leclerc sur BFMTV et RMC. « On a de la bouffe en France jusqu'à l'été », a-t-il même lancé. Aucune mesure de rationnement ne devrait être mise en place en France, à l'inverse du Royaume-Uni, où Tesco limite depuis le 9 mars les achats à cinq produits pour les pâtes, les lingettes antibactériennes, les gels et le lait à longue conservation.

Pour autant, « à l'exception des razzia qu'on a pu observer sur le riz ou les pâtes, pour l'instant les effets sur le secteur agroalimentaires est restreint » explique Thierry Pouch, économiste aux Chambres d'Agriculture. Le déclenchement du stade 3 et de mesures de confinement à l'image de ce qui est mis en place en Italie pourrait toutefois perturber plus durablement le secteur. « La question de l'impact de la crise du coronavirus sur la production agricole va se poser à ce moment-là » explique l'économiste.

___

Par Cécile Barbière, Euractiv.fr

(Article publié le jeudi 12 mars 2020)

___

Retrouvez toutes les actualités et débats qui animent l'Union européenne sur Euractiv.fr

EURACTIV 2017 new logo

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/03/2020 à 17:32 :
Pourquoi les GS ont elles été dévalisées des rouleaux de papier-chiote ?
a écrit le 15/03/2020 à 15:30 :
En Suisse c'est pareil, depuis que les dernières mesures ont été annoncées, les gens se sont précipités tels des sauterelles dans les champs, crainte de manquer ? Il faut se caa-lm-eeer.
a écrit le 15/03/2020 à 11:25 :
les pommes de terre et les legumes en boite sont recoltés depuis longtemps.... et stockés comme tous les ans....donc no soucis.. c 'est juste un petit engorgement logistique pour regarnir les rayons....
mais l égoisme et les fantasmes ont la vie dure
a écrit le 15/03/2020 à 10:17 :
Il fut un temps où les grandes surfaces n'existaient pas, il y avait les commerces de proximité et nombre de familles disposaient en permanence d'un petit stock de produits de base. Évidemment, on ne surconsommait pas ET on ne jetait rien. Les sodas et les produits surgelés n'existaient pas...faute de congélateur entre autre. Le Monde consumériste actuel est il un vrai progrès ? Il est raisonnable d'en douter et de le remettre en question sans toutefois jeter l'eau du bain avec le bébé.
a écrit le 15/03/2020 à 9:46 :
J'achète rien de plus que l'habitude, j'ai des "sopalins", du PQ d'avance, des conserves & surgelés dont le pain (roulement, utile l'autre jour chez Lec* à 8h40, aucun pain prêt (déjà vu une fois un dimanche matin, rien, oubli du mitron de se lever ?), ai du piocher dans le stock), toute l'année pour ne pas avoir à aller faire des achats contraints parce qu'il manque quelque chose... A un c'est plus facile à gérer, ça fond moins vite à l'usage.
Commander 50 boites de conserves par le Drive, c'est de la panique, pas de la précaution. A moins de vouloir fermer sa porte et rester 30 jours sans sortir (l'air est respirable, y a pas de gaz nocif, c'est la proximité des gens porteurs qu'il faut éviter, et on ne le sait pas si on l'est, donc changer de trottoir si vous sortez votre chien et qu'un promeneur arrive en face).
a écrit le 15/03/2020 à 9:26 :
on fait tourner en boucle a la tele et sur internet des messages anxyogenes et on s'etonne des reactions des gens!
la propagande, ca marche!
regardez, malgre le fait que le venezuela devienne un cloaque a ciel ouvert socialiste, des gens votent pour melenchon, comme quoi la theorie est validee!
quand dans 1 mois ca sera un episode termine, les gens auront des stocks de pates et de papier wc jusqu'a la fin de l'annee, y aura chomage technique dans ces usines qui n'auront plus besoin de fabriquer
et concernant l'alimentation je crois que l'armee dispose de stocks de reserve, non ( oui je sais, les rations de combat et consors, c'est pas terrible)
a écrit le 15/03/2020 à 9:04 :
Une énième faille de notre société consumériste puisqu'il est incompréhensible que l'on puisse voir quelques personnes, celles à exécuter impérativement et immédiatemment si jamais une guerre venait soit dit en passant, remplir deux caddys de pâtes, de riz et de conserves.

La cupidité des dirigeants de ces magasins leur empêchant de limiter les achats, ceux qui sont obligés de le faire ce sont les patrons des petits surfaces qui eux en tant qu'acteurs locaux ne peuvent pas se permettre d'un point de vue commercial de tout laisser filer en quelques heures.
Réponse de le 15/03/2020 à 9:28 :
Vous vouliez une société individualiste accro à la consommation, et bien la voila dans toute sa splendeur. Chacun pour soi. Les miens plutot que les votres.
Réponse de le 15/03/2020 à 9:51 :
Bof, ce qui est vendu maintenant ne ne le sera plus ensuite, sauf à tout jeter une fois la crise passée.
En tant que directeur d'une GS vous imposeriez quelle quantité maximale par chariot ? (j'ai un sac durable, ça réduit le compulsion acheteuse, car il devient vite lourd)
Si vous achetez aussi pour vos voisins âgés qui ne veulent pas se déplacer, ou prenez 15 boites, et repassez 3 fois, ça en fera 45 au total, vous limitez comment ?
Les gens font peut-être des stocks pour leur abri anti-atomique puis s'y enfermer ? :-)
Je me demande si les réseaux sociaux n'affolent pas les "adhérents" voire ne lancent des ordres.
Réponse de le 16/03/2020 à 10:06 :
@ multipseudos:

je t'ai répondu une fois ma réponse n'est pas passée donc je te signale et si je peux faire ni l'un ni l'autre que l'on vire mon commentaire de base plutôt que de vous l'approprier.

Au lieu det rolelr faites des bons commentaires pour changer hein et si vous n'essayez jamais vous n'y arriverez jamais c'est sûr.

Foutez enfin la paix à vos véritables commentateurs svp, merci.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :