Sodexo clôt un exercice 2017-2018 sur la pente raide

 |   |  416  mots
Sodexo a connu des difficultés notamment en Amérique du Nord.
Sodexo a connu des difficultés notamment en Amérique du Nord. (Crédits : Gonzalo Fuentes)
Le numéro deux mondial de la restauration collective Sodexo a vécu un exercice 2017-2018 qui a vu sa rentabilité dégradée par une activité décevante en Amérique du Nord et des effets de change négatifs. L'entreprise se dit néanmoins "confiante" dans sa capacité à redresser la barre.

"Sodexo a connu un exercice difficile". L'aveux est signé Denis Machuel, directeur général du géant de la restauration collective, dans un communiqué publié ce jeudi.

Pour cause, son entreprise a vécu un exercice 2017-2018 contrasté. En effet, elle a connu un reflux sensible de ses résultats : lbénéfice net a reculé de 9,9% à 651 millions d'euros, et la marge d'exploitation a baissé à 5,5% contre 6,5% en 2016-2017, lors de cet exercice décalé clos le 31 août 2018, a précisé le groupe.

Des difficultés en Amérique du Nord

"Les résultats de l'exercice 2017-2018 sont en ligne avec ce que nous avions annoncé lors de la mise à jour des perspectives publiée en mars", souligne Denis Machuel à la tête de Sodexo depuis le 23 janvier. Le groupe avait en effet lancé un avertissement sur résultats après des difficultés rencontrées en Amérique du Nord et des déconvenues dans l'obtention de nouveaux contrats. Hors effet de changes, la marge d'exploitation ressort à 5,7%, conformément aux prévisions du groupe qui l'attendait "autour de 5,7%".

De son côté, la croissance interne du chiffre d'affaires est légèrement meilleure que Sodexo ne l'anticipait : +1,6% à 20,4 milliards d'euros, contre "1% à 1,5%" prévu"Nous avons identifié ce qui ne fonctionne pas et ce que nous devons faire pour y remédier", assure Denis Machuel. "Les segments Santé et Education en Amérique du Nord continuent à peser sur notre performance. Il faudra un peu de temps pour redresser la situation", poursuit-il. Le directeur général souligne également les "plans d'action drastiques » déployés "dans toute l'organisation afin de corriger nos problèmes d'exécution".

Remonter la pente

"Nous concentrons nos efforts sur les ventes et la fidélisation, la discipline et la responsabilisation", ajoute-t-il. Le groupe vise une marge d'exploitation pour l'exercice 2018-2019 comprise entre 5,5% et 5,7%, hors effet de change (contre + 4,4% cette année).

Le dividende net proposé reste inchangé à 2,75 euros par action. Malgré ces résultats mitigés, Sodexo se dit confiant dans sa capacité à atteindre une croissance interne du chiffre d'affaires comprise entre 2% et 3% en 2018-2019. La société espère même 3% pour l'exercice suivant avant un retour durable à une marge d'exploitation supérieure à 6%.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/11/2018 à 13:38 :
"après des difficultés rencontrées en Amérique du Nord et des déconvenues dans l'obtention de nouveaux contrats."

C'était prévisible...

Les américains se débarrassant de MONSANTO il est bien évident qu'ils ne vont pas continuer longtemps à se compromettre là dedans avec 5000 procès entassés pour empoisonnement.

Notre oligarchie européenne ne mérite vraiment pas que toutes nos institutions se détériorent pour elle.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :