Une aide supplémentaire de 290 millions d'euros pour les éleveurs français

 |   |  478  mots
L'élevage des canards, particulièrement affecté par le retour de la grippe aviaire, devrait pouvoir reprendre en mai 2016, selon le ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll.
L'élevage des canards, particulièrement affecté par le retour de la grippe aviaire, devrait pouvoir reprendre en mai 2016, selon le ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll. (Crédits : © Regis Duvignau / Reuters)
Cette somme vient s'ajouter aux 700 millions d'euros débloqués dans un précédent plan de soutien annoncé l'été dernier. 130 millions seront spécifiquement dévolus aux éleveurs les plus affectés par la crise, qui a été aggravée par la grippe aviaire.

Le gouvernement a annoncé ce mardi une enveloppe 290 millions d'euros supplémentaires pour venir en aide aux éleveurs français, compte tenu de la "persistance de la crise" qui les touche, selon les mots du ministre de l'agriculture Stéphane Le Foll. Cette crise prolongée s'est encore aggravée du fait des épizooties, dont le virus H5N1 (grippe aviaire) qui a fait son retour en France en novembre dernier.

   | Lire : Grippe aviaire, le cauchemar de l'arrêt de production

Sur les 290 millions d'euros mobilisés, 130 iront donc aux éleveurs particulièrement affectés, tels les producteurs de palmipèdes du sud-ouest. Le plan de soutien à l'élevage annoncé l'été dernier, de 700 millions d'euros, se trouve ainsi augmenté de 125 millions, selon les annonces du ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll. Ces aides concernent toutes les filières d'élevage, porc et bœuf compris.

En attendant les aides de la PAC...

Par ailleurs, en attendant le paiement des aides européennes de la PAC annoncée en septembre dernier, le gouvernement mettra en place en avril 2016 des avances de trésorerie à hauteur de 500 millions d'euros. Ce mardi matin, les représentants des producteurs de  palmipèdes du grand Sud-Ouest ont été reçus par le ministre de l'Agriculture, qui leur a annoncé les modalités d'indemnisation des pertes de revenus dues aux mesures d'assainissement, prévues pour éradiquer la grippe aviaire, dont 69 foyers ont été détectés dans le Sud-Ouest depuis le 24 novembre, et qui a entraîné de la suspension d'une partie des exportations de foie gras.

Reprise de l'élevage en mai

Selon le ministre, l'élevage des canards notamment, suspendu pour un grand nettoyage, pourra reprendre "au début du mois de mai avec des canetons sains". La durée de fermeture des élevages tient compte du fait "que le vide sanitaire soit efficace mais que la production puisse reprendre le plus rapidement possible", a-t-il expliqué devant la presse. Un arrêté précisant ces dispositions devra être publié la semaine prochaine au Journal Officiel. Le président de la FNSEA Xavier Beulin a réagi à ces annonces en enjoignant le gouvernement à accélérer les choses:

"Je prends acte du complément du Plan de soutien à l'élevage (PSE) mais j'appelle l'administration à accélérer les procédures, car quand un agriculteur est en difficulté ça se voit et se mesure rapidement", a indiqué Xavier Beulin à l'AFP.

Lundi, les manifestations des exploitants agricoles continuaient de s'étendre en Bretagne entre Brest et Nantes ou des manifestations ont notamment perturbé la circulation sur la nationale 165 qui relie les deux villes. 

(Avec AFP, Reuters)

---

   | Lire aussi : Grippe aviaire, l'Aquitaine sur la corde raide

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/01/2016 à 8:30 :
booboo délire a fond. Ce n'est pas un seul homme qui est responsable mais toutes les corps politiques et cette société de corrompues et de ma tu vu qui se comporte comme une cour du roi ! Cette société nous pousse avec la cupidité des banques a nous endetter lourdement. Crache sur les travailleurs et enrichie toujours plus la classe aisé. On vaut pas mieux que la Grèce, la suite a venir on la connait.

Pour en revenir a l'élevage, toutes les annonces d'aides sont de la pub mensongère ou plutôt du sauve qui peut des apparences. Seul les exploitations aidés donc déjà subventionnées vont être aidés et encore, il faut lire entre les lignes pour comprendre l'arnaque : la PAC n'est toujours pas versée, pire les conditions d'octroi ont durci l'accès, les aides sont en baisse significative. La fin des quotas laitier a signé la mort de l'élevage laitier français car la solidarité paysanne est un folklo qui a fait place a la cupidité, on tue son voisin en s'agrandissant afin de copier les américains et autres pays... pourtant nos exploitations a échelle humaine faisait partie du patrimoine et de nos traditions. Ce nouveau système tue et de toute façon posera un problème lors d'alerte sanitaire : abattre 2000 vaches et plus en cas de crise sanitaire, ou de canards... après combien d'exploitation restera t'il pour fournir le marché hein. Il y a de la magouille derrière tout cela ça rapporte a quelqu'un ou a un autre pays de nous voir couler. Je ne crois pas au hasard. En tout cas les hors cadre familiale non aidés dont je fais parti ne touche pas un centimes d'aides même les aides a la terres, les fameux DPB et ICHN nous sont interdit vu qu'on est obligé d'être pluriactif pour s'en sortir et encore je coule. La banque nous aide : voyez la vérité, elle m'a laissé couler dans mon installation sans verser un seul euros en pret pro. donc j'ai fonctionné sans trésorerie, sans BFR et je me suis ruiné car la banque considère que j'aurai du être rentable en 1 an ! on voit la le regard d'idiot qui ne connaissent rien au développement d'un élevage : mes moutons doivent être modifiés génétiquement afin de mettre bas une fois par mois afin d'être rentable tout de suite. Quand il n'y aura plus d'entreprise en France on dira encore non c'est pas ma faute sans se soucier du manque de soutien et de la cupidité de chacun. Bref travailler dure en France ne rapporte plus rien sinon sa propre ruine !
a écrit le 26/01/2016 à 19:44 :
@ BONSOIR : Qui est responsable de la faillite de nombreuses exploitations agricoles ? REPONSE : Notre président normal avec sa ridicule idée d'embargo sur les bateaux embargo décidé pour exécuté les ordres de Monsieur OBAMA dans l'affaire de l'UKRAINE . M. HOLLANDE est responsable : du chômage , de la misère d l'insécurité il a meme réussi l 'exploit d'abaisser l'espérance de vie des FRANCAIS de toute la Vème REPUBLIQUE c'es le pire de Président SARKOZY lui c'est autre chose. D'après un ami qui se pose la même question que moi qui a écrit ce livre Monsieur SARKOZY ou Monsieur BISMUTH ????

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :