BMW se renforce en Chine pour surfer sur le boom du haut de gamme

 |   |  548  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
BMW inaugure ce jeudi sa deuxième usine chinoise. Il double ses capacités en Chine. Le créneau du haut de gamme y est le plus porteur de tous les segments de marché.

BMW et son partenaire chinois, Brilliance China Automotive, inaugurent ce  jeudi la deuxième usine en Chine du groupe automobile allemand. "Nous allons accroître nos capacités à 200.000 véhicules par an ", affirme le président du directoire de la firme munichoise, Norbert Reithofer. Soit un doublement. Cette nouvelle usine est située à Tiexi. La première était localisée à Shenyang.  A l'occasion de la cérémonie, le dirigeant de BMW a annoncé un investissement supplémentaire de "500 millions d'euros" pour amener ce potentiel à "300.000 unités à moyen terme", puis "400.000". Au total, BMW et Brilliance auront investi dans le pays 1,5 milliard d'euros depuis 2009.  BMW produit aujourd'hui les BMW 3 et 5. 

Production d'un 4x4 compact

L'usine de Tiexi, près de Shenyang, démarre pour sa part l'assemblage du petit 4x4 compact X1. Une version allongée de la BMW 3, prisée par les clients chinois, sera également mise en fabrication au second semestre à Tiexi. Par ailleurs, le constructeur bavarois a débuté la production de moteurs de 2 litres de cylindrée à  Shenyang. Le site de moteurs a une capacité de 200.000 unités annuelles dans un premier temps. Mais ce potentiel devrait s'acroître, pour suivre la montée en cadence de la production de véhicules. Plus de 2.000 emplois seront créés sur les cinq ans, qui s'ajouteront aux 8.000 personnes déjà employées à Shenyang.

Ventes en forte hausse

BMW  a écoulé, sur les quatre premiers mois de 2012, 107.211 véhicules en Chine (+ 35 %). Et le groupe s'attend à une "croissance à deux chiffres " sur l'ensemble de l'année, souligne le président du directoire. L'an dernier, les ventes ont atteint les 233.630 (+ 37,7 %). Sur des ventes totales pour le groupe de 1,67 million. Le haut de gamme est en vogue en Chine. "Les chinois s'enrichissent de plus en plus. Le segment continuera de croître rapidement et plus vite que le marché total", expliquait à "latribune.fr" le président de BMW China, Ivan Koh, au dernier salon de Pékin en avril, ajoutant : "il y a 250 grandes villes en Chine, qui va rapidement devenir le premier pays du monde pour le haut de gamme". Les clients sont exigeants. Ils "achètent des véhicules avec un mix (prix de vente moyen) supérieur à celui de l'Europe", affirmait Ivan Koh. Même si, "préoccupés par les problèmes de consommation et d'environnement, ils ne montent plus en cylindrée, préférant comme en Europe des moteurs moins gros mais très sophistiqués".

BMW n'est pas le seul à percer. Les ventes du suédois Volvo, qui appartient désormais au groupe chinois Geely, ont crû de 57 % l'an dernier (à 47.000 unités) et encore de 24 % au premier trimestre. Audi (Volkswagen), le numéro un incontesté du haut de gamme en Chine, a vu ses ventres trimestrielles progresser de 40 %. Le segment des "luxueuses" a crû en moyenne de 21 % sur le trimestre. C'est le créneau de marché qui enregistre en Chine la plus forte hausse.

Multiplication des usines

Et ce n'est pas fini. "Volvo va ouvrir une usine à Chengdu au deuxième semestre 2013", indiquait en avril dernier à "latribune.fr" le vice-président de Volvo en charge des opérations chinoises, Freeman Shen. Quant à Audi, il va passer "d'une capacité de production de 300.000 unités annuelles en 2011 à 700.000 en 2015", nous assurait le président d'Audi China, Dietmar Voggenreiter.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/05/2012 à 16:19 :
"le jour ou la chine s'assoupira....."
a écrit le 24/05/2012 à 15:59 :
Ce qui sera intéressant, c'est de voir comment les allemands gèreront leur surcapacité de production lorsque la prochaine récession cyclique arrivera en Chine. Fermeture en Chine, ou en Allemagne à votre avis ?
a écrit le 24/05/2012 à 12:57 :
Heureusement que l'on peut continuer à vendre nos Twingo à Tombouctou avec l'aide du ministère de la production progressive.
Réponse de le 24/05/2012 à 17:04 :
Individu aigri!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :