Bruxelles va négocier un traité de libre-échange avec le Japon inquiétant pour l'automobile

Le Conseil a donné mandat à la Commission européenne pour négocier un accord de libre-échange avec le Japon. L'automobile devrait bénéficier d'une clause de sauvegarde. Mais les constructeurs du Vieux continent sont très inquiets.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Les ministres européens du Commerce ont donné ce jeudi mandat à la Commission pour ouvrir des négociations avec le Japon en vue de parvenir à un accord de libre-échange. Le mandat comprend en principe une clause de sauvegarde pour protéger des secteurs comme l'automobile. Pas question a priori de signer un accord aussi défavorable à l?automobile que le traité de libre-échange avec la Corée entré en vigueur en juillet 2011. Le commissaire européen au Commerce, Karel De Gucht, a averti que les discussions pourraient durer? plusieurs années. La ministre française du Commerce, Nicole Bricq, était venue à Bruxelles avec pour objectif d?obtenir une clause de sauvegarde. Elle a donc obtenu satisfaction, soulignant, au cours d'un point de presse, que "l'automobile est explicitement citée".


Soutien de plusieurs pays à la France

L'accord avec la Corée comportait aussi? une clause de sauvegarde concernant l'automobile. Le hic, c?est qu?elle était inefficace ! La France estime toutefois que la clause qui s'appliquerait au Japon serait au contraire pleinement "opérationnelle". D'autres pays ont d?ailleurs défendu cette clause, tels l'Espagne, l'Italie, la Roumanie et la Slovaquie, a indiqué Nicole Bricq, tout en soulignant que l'Allemagne, moins menacée par les constructeurs japonais, avait  tout de même donné son accord.


L'ACEA est contre

L'Association européenne des constructeurs automobiles (ACEA) a cependant réagi dans un communiqué, estimant que "cet accord serait à sens unique". Elle cite une étude du cabinet Deloitte, selon laquelle l'afflux de voitures japonaises en Europe ne s'accompagnerait que d'une hausse minime des ventes de véhicules européens au Japon, et entraînerait la perte de 35.000 à 73.000 emplois dans le secteur en Europe. L?étude démontre que les exportations de voitures européennes vers l?archipel du fait d?un éventuel accord pourraient croître de près de 8.000 unités annuelles à peine vers 2020. En revanche, les marques nippones pourraient augmenter de 443.000 unités par an leurs ventes sur le Vieux continent ! Sont en cause, comme en Corée, les barrières non tarifaires, souvent dénoncées comme un moyen utilisé par Tokyo - et Séoul - pour empêcher l'accès de produits étrangers sans en avoir l?air.

Contribution positif au commerce extérieur

L?ACEA rappelle que le secteur automobile en Europe contribue pour 114 milliards d?euros à la balance commerciale de l?Union. Celui-ci fait vivre 11,6 million de personnes, soit 5,3% de la population active. Les marques nippones occupent 12% du marché des voitures particulières dans l?Union européenne. En revanche, les voitures importées, prises ensemble toutes nationalités confondues, s?octroient à peine 6 à 8 % du marché japonais selon les années.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 20
à écrit le 30/11/2012 à 17:17
Signaler
La construction de l Europe a été dénaturée par des Instances, non élues par les peuples européens, telle que la Commission Européenne (prenant des décisions à l'encontre des économies des pays européens au nom de l'ultra-libéralisme, laissons faire ...

à écrit le 29/11/2012 à 22:10
Signaler
Actuellement, donc avant même l'accord de libre échange, les droits de douane sur les voitures japonaises sont de 10% à l'importation en Europe. Au japon, ces mêmes droits de douane pour l'importation des voitures européennes sont de... 0% ! Etonnant...

le 29/11/2012 à 22:27
Signaler
Les japonnais n'achètent que des marques nationales....donc ils n'ont pas besoin de mettre des droits de douanes.

le 29/11/2012 à 22:39
Signaler
Savez vous que les japonais ont des normes spécifiques pour les voitures ? En effet pour tout les équipements utilisant des fréquences radio ces dernières sont spécifiques aU japon. les constructeurs étrangers doivent développer des équipements spéc...

le 29/11/2012 à 23:29
Signaler
Mais avant de parler de protectionisme japonais rien n'empeche le francais d'arreter d'acheter du japonais ou de l'allemand et d'acheter du francais non? De plus venir explique que les japonais ont des normes specifiques... j'ai envie de dire comme ...

le 30/11/2012 à 8:47
Signaler
Pour l'automobile ces normes de fréquence radio sont spécifique au Japon alors que pour les autres pays dans le monde vous n'avez rien à ce sujet. De plus au niveau des normes sur les composants automobiles beaucoup de normes sont équivalentes d'un ...

à écrit le 29/11/2012 à 21:23
Signaler
l?Europe un moulin ouvert à tous les vents du libéralisme, euh, pardon une éolienne c'est plus moderne. A quand le grand nettoyage de ces dictateurs pour reconstruire une Europe démocratique.

le 29/11/2012 à 21:37
Signaler
Quand les 18 millions de chômeurs en Europe vont ils descendre tous dans la rue et en particulier à Bruxelles pour arrêter les bêtises? Après les briquets chinois, les voiture coréennes, les japonnaises... quand va t on arrêter le massacre social en ...

à écrit le 29/11/2012 à 21:21
Signaler
Ces technocrates de Bruxelles, comment fait-on pour nous en débarrasser ?

à écrit le 29/11/2012 à 19:35
Signaler
A part la GTR, le reste de la production automobile japonaise ne fait pas envie... une Toyota fait envie ??????

à écrit le 29/11/2012 à 18:31
Signaler
Il y a encore des fanatiques de l'U.E. ici ?

à écrit le 29/11/2012 à 18:10
Signaler
Mais que j'aime votre belle Europe de technocrates deconnectes des realites economiques ! Ces technocrates dans leur tour d'argent a Bruxelles qui feignent en public de se lamenter sur la desindustrialisation de l'Europe alors que ce sont eux qui la ...

le 29/11/2012 à 19:17
Signaler
Tu as raison viking !

le 29/11/2012 à 20:09
Signaler
Enfin quelqu'un de censé et qui a les yeux ouverts.

à écrit le 29/11/2012 à 17:50
Signaler
L'europe pour nous vendre du libre echange,ya du monde.Pour aider les pays dans la deche a cause de cette mentalite neo liberal,ca devient deja nettement plus complique.... Et je ne parle meme pas de la ridiculesement faible taxe tobin,qui finalement...

à écrit le 29/11/2012 à 17:24
Signaler
A terme l'UR et en tout cas la France deviendra un parc de loisirs !

à écrit le 29/11/2012 à 16:38
Signaler
C'est quand même extraordinaire: on réussit toujours en Europe à avoir les inconvénients du système sans en avoir les avantages. On libéralise les échanges qui nous sont défavorables et on subit la dictature de Bruxelles jusque dans notre quotidien l...

le 29/11/2012 à 18:06
Signaler
Je partage totalement cette opinion.

le 29/11/2012 à 18:12
Signaler
Vous reprendrez bien un peu de vaseline pour le dessert ? Bienvenue dans le tiers monde occidental, made by Technocrate & Co ! Ah oui, vos technocrates sont plusieurs a avoir des comptes caches dans ces pays, mais chut vos pseudo journalistes ont pou...

à écrit le 29/11/2012 à 16:36
Signaler
peut-etre qu'on arrivera à leur vendre la toyota yaris fabriqueé en france?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.