L'érosion des marges entache le résultat annuel record de Daimler

Le groupe de Stuttgart affiche un résultat net record au titre de 2012. Mais ses marges opérationnelles ont fléchi dans les voitures -malgré des ventes historiques-, les camions, les utilitaires. Le premier semestre s'annonce plus difficile.
Mercedes Citan, un Renault Kangoo rebaptisé. Copyright Reuters
Mercedes Citan, un Renault Kangoo rebaptisé. Copyright Reuters (Crédits : Mercedes)

Ventes et bénéfice net progressent. Mais le bénéfice d'exploitation recule. Le constructeur automobile allemand Daimler a annoncé jeudi avoir dégagé en 2012 un bénéfice net record de 6,5 milliards d'euros, en hausse de 8% sur un an, pour un chiffre d'affaires également historique de 114,3 milliards d'euros (+7%). Sur le seul quatrième trimestre, le groupe de Stuttgart, constructeur des fameuses Mercedes et numéro un mondial du véhicule utilitaire et du poids-lourd, a fait même mieux qu'attendu par les analystes, enregistrant un résultat net de 2,4 milliards d'euros (+32%) et un chiffre d'affaires de 29,8 milliards d'euros (+3%).

Bénéfice opérationnel en recul

Mais le groupe a publié un bénéfice d'exploitation (Ebit) en baisse de 10% à 8,1 milliards d'euros pour l'année 2012. Le groupe avait prévenu en octobre dernier qu'il manquerait environ un milliard d'euros pour son objectif initial de bénéfice opérationnel pour 2012, fixé à neuf milliards d'euros. Daimler proposera au titre de 2012 un dividende de 2,20 euros, stable par rapport à celui versé pour 2011.

Marges en recul

Les ventes mondiales du groupe ont progressé de 4% à 2,2 millions de véhicules sur l'année 2012. Mais la division automobile (voitures particulières) a enregistré une marge opérationnelle en recul à 7,1% en 2012 (9% en 2011), l'activité utilitaires également à 6% (contre 9,1% précédemment), les poids-lourds à 5,5% (contre 6,5% précédemment). Les cars et bus ont  plongé dans le rouge. Daimler avait récemment repoussé à une "date ultérieure" les objectifs de marge  prévus pour ses divisions en 2013, de 8% pour les poids-lourds et de 10% pour les voitures Mercedes. Le groupe a toutefois réalisé un gain exceptionnel de 709 millions d'euros l'an passé tirés de la vente de 7,5% des actions dans EADS. 

Hausse des effectifs

Au 31 décembre dernier, les liquidités des activités industrielles du consortium allemand se montaient à 11,5 milliards d'euros (en très légère baisse par rapport à fin 2011). Le flux de trésorerie était positif de 1,5 milliard. Le groupe emploie 275.000 personnes, avec une hausse des effectifs de 3.717 personnes en un an. Daimler emploie en Allemagne 166.363 personnes (en recul de 1.300 sur un an).

Premier semestre prévu difficile

Le consortium table sur une hausse de son chiffre d'affaires en 2013 et en 2014. Il révoit un résultat d'exploitation plus faible au premier semestre de cette année et une amélioration au deuxième semestre. Sur l'ensemble de 2013, il vise un bénéfice opérationnel (Ebit hors éléments exceptionnels)  "de l'ordre de celui de 2012", autour de 8,1 milliards d'euros.

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 07/02/2013 à 16:50
Signaler
Admettons une dévaluation de l'euro de 10 à 15%, serait ce alors suffisant pour améliorer le résultat de Daimler? Dans le secteur automobile, pas sur parce que ça renchérirait précisément le cout des composants importés par la firme et la sous-traita...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.