L'industrie auto allemande délocalise aussi à l'Est

 |   |  474  mots
Mercedes CLA produite en Hongrie. Copyright Mercedes
Mercedes CLA produite en Hongrie. Copyright Mercedes (Crédits : Mercedes CLA)
BMW cherche à s'implanter en Europe de l'est. Mercedes vient de démarrer la production de sa berline compacte CLA en Hongrie. Volkswagen annonce le doublement des volumes de son usine slovaque.

Oui, la production auto en Allemagne se porte bien. Mais les constructeurs germaniques n'en lorgent pas moins l'Europe de l'est.. Délocalisations? BMW examine ainsi  les conditions pour constuire un nouveau site de production en Slovaquie, a-t-on appris ce jeudi auprès du ministère de l'Economie de ce pays. Les ministres slovaques des Finances, Peter Kazimir, et de l'Economie, Tomas Malatinsky, ont indiqué qu'ils allaient discuter de ce projet lors d'une visite en Allemagne avant la fin mars. 

Le quotidien économique tchèque Hospodarske Noviny avait dernièrement  cité Ian Robertson, directeur des ventes de  BMW, affirmant que le groupe bavarois examinait les candidatures de la Slovaquie, la République tchèque, la Hongrie, la Slovénie et la Croatie. Naguère, BMW avait hésité à s'implanter dans le nord de la France, mais les conflits sociaux dont  l'Hexagone est souvent le théâtre l'en avaient dissuadé. 

Hongrie, fer de lance de Mercedes et Audi

Mercedes a lancé pour sa part  fin janvier la production de sa berline compacte CLA... dans une usine à bas coûts salariaux en Hongrie, à Kecskemét. Le site a été ouvert en mars 2012. Il a fabriqué plus de 40.000 monospaces compacts Classe B l'an dernier.  Le site emploie plus de 3.000 personnes pour des capacités de production annuelle de 120.000 voitures. Audi est aussi implanté en Hongrie, à Györ, où il fabrique le coupé sportif TT et, bientôt, la future A3 à quatre portes, rivale de la CLA. Avec une extension, ce site situé près de la frontière autrichienne disposera cette année d'un potentiel de 125.000 voitures. Il produit aussi par ailleurs près de deux millions de moteurs pour le groupe Volkswagen chaque année.

11% de la production de Volkswagen

Le groupe Volkswagen a annoncé par ailleurs ce jeudi que son usine slovaque de Bratislava avait doublé l'an dernier sa production à 419.888 véhicules. Et, selon le PDG de Volkswagen Slovaquie, Albrecht Reimold, la production pourrait encore augmenter cette année. Volkswagen exporte 40% de sa production slovaque vers l'Allemagne. Bratislava, qui emploie 9.400 salariés, assemble les modèles de très haut de gamme commes les 4x4 Porsche Cayenne, Volkswagen Touareg et Audi Q7, mais aussi les mini-citadines d'entrée de gamme Volkswagen Up, Seat Mii et Skoda Citigo.

Enfin, n'oublions pas que Volkswagen détient 100% de la marque tchèque Skoda, qui produit essentiellement dans trois usines en République tchèque, dont celle, historique, de Mlada Boleslav. Skoda y a fabriqué l'an passé près de 600.000 unités. Le groupe de Wolfsburg fabrique donc en Europe de l'est un million de véhicules annuellement, soit 11% de sa production totale. Soit une proportion équivalente à celle de PSA  !  L'Europe de l'est (République tchèque et Slovaquie) génère en effet 12% de la production totale de PSA. Pourtant, en Allemagne, on ne crie pas à la délocalisation.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/03/2013 à 11:03 :
le transfert d'usines dans l'Europe de l'est c'est une conséquence logique de la baisse démo
graphique du Pays.Les allemandes sont plus capables des français à prévoir et gérer leur
futur.Nous avons devant nous une croissance de la dette,chomage,misère et démographie
du lapin.
Réponse de le 22/03/2013 à 11:50 :
La démographie du lapin c'est aussi dangereux que le coup du lapin !
Réponse de le 22/03/2013 à 12:01 :
Croyez vous reellement que l'Allemagne n'a pas de dette (une bonne partie de dette cachee) une demographie en berne avec de gros probleme a venir pour les retraites et le cout de la prise en charge d'une population vieillissante. La misere existe et explose egalement en Allemagne (le minijobs, jobs a 1 euro sont une maniere deguise de reduire les chiffres du chomage, mais qui peut decemment vivre avec ces salaires?). La dette officielle allemande est de 2000 milliards d'Euros, mais beaucoup de subterfuges ont ete utilises pour masquer la realite qui est plus proche de 7000 milliards d'euros (270% du pib) si l'on compte les retraites, la sécurité sociale, l?évolution démographique défavorable du pays, les malades ou encore les personnes dépendantes. Donc arretons l'auto-flaglation, chaque pays a ses forces et ses faiblesses. En 2008 et lors de la crise la France et son systeme etait encense, puis maintenant il a tout les maux...
a écrit le 22/03/2013 à 10:32 :
Precision pour le journaliste qui a ecrit cet article. Les pays mentionnes ne sont pas en Europe de l'Est mais geographiquement en Europe centrale : Slovaquie, Hongrie, republique tcheque. L'Ukraine, la Bielorussie, la Bulgarie sont en Europe de l'Est.
a écrit le 21/03/2013 à 23:45 :
ça s'est bon pour l'emploi en Espagne, au Portugal en Grèce en Italie;;; les allemands c'est comme les hollandais ou les belges, ce sont des gens qui bouffent à tous les râteliers et qui passent leurs temps à nous tirer l'échelle.Faudrait savoir à quoi sert la Zone Euro, en fait ça sert les intérêts allemands et de ses satellites base arrière des multinationales non européennes et paradis fiscaux patentés. Les allemands sont pris la main dans le pot de confiture comme on dit, l'euro est un piège à cons il faut donc y mettre fin.
a écrit le 21/03/2013 à 22:55 :
en Allemagne on crie au loup sur le salaire indécent du patron du gr. vw, et je travaille en allemagne et les allemands prefereraient que leur constructeur investissent en allemagne dans plus de capacite. Et rigolo vw a du se justifier sur ces soit disant 10 usines en plus qu'ils veulenty construire, et suit a la polemique sur les soucis leur boite auto de vw (pour vis caché)le nonbre de 7 en Chine est peut etre deje remis en question(voir les ventes si elles tiennent).Et ce qui polemique c'est que vw prend à sa charge les defauts sur sa boite auto en France et en Allemagne mais pas en Belgique(emission sur la tele belge rtl).
Mais les clients qui ne se plaignent pas payent, il est beau le sav et respect du client de Das autos(das grosse merde oui). Pour moi plus voitures allemande....
et sort de France avant d'affirmer des trucs...
Réponse de le 22/03/2013 à 11:18 :
Il est bien plus malin d'acheter peugeot en ce moment, la qualité est au rendez vous ( ils ne peuvent plus se louper ) et pour bien moins cher....
Réponse de le 22/03/2013 à 12:38 :
Tu travailles en Allemagne? Mais a te lire tu n'as pas eu droit a Das grosse prime de chez vw. Un peu frustre peut-etre?
a écrit le 21/03/2013 à 22:16 :
tout cela cloue le bec à tous ceux qui dans les médias n'ont cessé de s'en prendre à RENAULT et à PSA qui auraient transféré une grande partie de leur production de petites et moyennes voitures en Slovénie , Slovaquie, Rép. Tchèque, Roumanie etc...les allemands font mieux puiqu'ils osent même construire des Porsche Cayenne en Hongrie !
a écrit le 21/03/2013 à 21:37 :
tôle en provenance des pays de l'est, boite de vitesse en provenance du Japon, de la Chine, etc... cela fait déja longtemps qu'une partie de la production automobile "made in Germany" devraite s'appeler "engineered in Germany" sans compter que les prix n'ont pas baissé permettant des marges encore plus fortes lesquelles permettent des financements à des taux trés compétitifs de la part de ces constructeurs, de grosse campagnes de publicité dans la presse auto avec tout ce que cela implique dans la véracité des articles et les nombreux non-dits. Tournons-nous vers l'Ouest, la Manche,l'Atlantique à quand les usines flotantes avec une main d'oeuvre sous payée ce que, bien sûr, personne ne souhaite, mais permettrait de travailler avec les même chances. Le secteur automobil allemand sera de plus en plus extériorisé dans la mesure où il n'y a pas de renouvellement de génération et que 70% des jeunes Espagnols Italiens et autres qui viennet travailler en Allemagne en repartent après 18 mois.
Je suis surpris voir même effrayé des réactions des lecteurs de France qui, n'ayant jamais vécue ni travaillé au pays de Goethe se permettent de porter des jugements et appréciations.
a écrit le 21/03/2013 à 19:15 :
Je voudrais envoyer cet article par mail mais où est le bouton ??????
a écrit le 21/03/2013 à 19:09 :
Peut-ont parler de délocalisation alors qu'il s'agit de capacités de production supplémentaires? Les usines allemandes ne sont pas remplacées par ces usines.
Réponse de le 21/03/2013 à 19:56 :
Vous avez tout compris, il s'agit d'agrandir les capacites du constructeur tricolore mais leurs usines BMW restent en Allemagne car celle-ci tournent deja a plein pot..
Réponse de le 21/03/2013 à 21:31 :
c'est que les Allemands ne font pas mieux que les Français, ils produisent eux aussi à l'étranger pour réduire leurs coûts.
Réponse de le 21/03/2013 à 22:19 :
Ce n'est qu'un début. Une fois que les profits seront là, le transfert va s'accélérer, pour une installation définitive à l'est
Réponse de le 22/03/2013 à 6:44 :
Ils font mieux puisque la production, le nombre d'emplois, d'usines automobiles en allemagne ne baisse pas voire augmente. Alors que les usines francaises ferment ou tournent au ralenti et que la production chute depuis 20 ans. C'est different quand meme!
Réponse de le 22/03/2013 à 6:52 :
Encore une prediction hasardeuse. Les profits sont la depuis longtemps. Voir les primes offertes par les constructeurs all. ces dernieres annees. Sans compter que en all. outre les couts elevees on ne trouve pas non plus la main d'oeuvre qualifiee un peu comme dans l'aeronautique en France.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :