Le grand bond en avant des voitures vertes en Chine... mais les volumes restent dérisoires

 |   |  420  mots
BYD e6  Copyright Reuters
BYD e6 Copyright Reuters
Les ventes de véhicules électriques et hybrides rechargeables en Chine ont crû de 43 % au premier semestre en Chine. Mais, les volumes restent archi-faibles à 5.889 unités à peine. Il n'empêche. Les restrictions aux immatriculations de véhicules thermiques dans les grandes villes pourraient hâter le processus d'électrification.

Les ventes de véhicules électriques et hybrides rechargeables en Chine ont crû de 43 % au premier semestre, selon le site spécialisé Automotive News China citant les chiffres de l'Association des constructeurs chinois CAAM. Le grand bond en avant? Il faut nuancer. Les ventes portent sur à peine  5.889 unités, dont 5.114 électriques et 775 hybrides rechargeables. En outre, 10.048 véhicules hybrides (motorisation essence-électrique, non rechargeable) ont été vendus sur les six premiers mois de l?année dans l'ex-Empire du milieu, soit 1,7 fois plus qu?au premier semestre de 2012. Mais, malgré cette hausse des ventes, la Chine reste... extrêmement loin de son objectif d?atteindre un parc de 500.000 véhicules électriques et hybrides rechargeables d?ici à 2015 !

Taxis électriques

Dans ce contexte, l'accord qui prévoit la fourniture par le constructeur local BYD de 45 taxis électriques à Hong Kong, dans le cadre d'une initiative visant à réduire les émissions dues au trafic routier, fait figure d'anecdote. Tout comme les livraisons prévues par la co-entreprise locale de Nissan avec le groupe Dongfeng de 1.000 voitures électriques à la ville de Dalian d'ici à la fin de 2014, en particulier pour ses taxis. Pourtant, Carlos Ghosn, PDG de Nissan et Renault, se disait persuadé, au dernier salon de Genève début mars, que "la véritable percée de la voiture électrique se fera en Chine". Il y a encore de la marge...

Deux fois le marché auto américain

Pourtant, il y a urgence à promouvoir les véhicules "propres" dans un pays où les immatriculations annuelles de véhicules pourraient atteindre le niveau incroyable de 30 à 35 millions d'unités (deux fois l'actuel marché américain) d'ici à 2025, selon Hu Maoyan, président du grand groupe automobile chinois SAIC. Les autorités chinoises sont conscientes des épouvantables problèmes de pollution dans les grandes villes. Après Pékin, Shanghaï, Guiyang et Canton, huit villes chinoises supplémentaires pourraient d'ailleurs annoncer des politiques de restriction des immatriculations de véhicules neufs, dans l?objectif de réduire la pollution atmosphérique. Cumulées, les restrictions imposées dans ces villes pourraient porter sur 400.000 unités, soit 2 % du marché chinois total.

50.000 véhicules "verts"

La province du Guangdong a annoncé récemment qu'elle comptait produire 50.000 véhicules "verts" par an d'ici à 2015. La Commission de la Réforme et du développement de la province a indiqué que l'équivalent de sept milliards d'euros seraient investis dans 66 nouveaux projets liés à des véhicules "écologiques" entre 2015 et 2020. Mais, on n'y est pas encore, vu les derniers chiffres dérisoires d'immatriculations.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/07/2013 à 2:19 :
Bien plus "Vert" est le solaire dans l'automobile et les véhicules solaires de type Cruiser (4 roues et 2 à 4 places, comparables aux véhicules courants mais largement plus efficients) sponsorisés par Michelin, Jaguar, Toyota entre multiples autres dans les courses types Solar World Challenge en Australie en octobre (sur 3000 km) ou Shell Eco Marathon en Amérique du Nord, Asie et Europe. Au Solar World Challenge 2013 il y a 47 équipes de 26 pays mais une seule équipe française (bretonne) et 10 concurrents dans la classe Cruiser : http://www.worldsolarchallenge.org/about_wsc_2013/2013_team_list Parmi les véhicules avancés de type courant il y a la Solarworld GT allemande, la Navitas (Purdue Univ) http://www.purduesolar.org/ avec des capteurs à concentration et qui a gagné un prix d'efficience excellente, le véhicule solaire de l'université de Calgary qui a un volume de coffre 2 fois supérieur à une Honda Civic http://www.calgarysolarcar.ca/our-cars/schulich-delta/ la Cuer (Cambridge) avec tracker solaire http://www.youtube.com/watch?v=oAXeNf9L0cs&feature=player_embedded, l'eVe Sunswift australienne très jolie ! http://www.pozible.com/project/22101 le véhicule familial solaire Stella de Solar Team Eindhoven http://www.solarteameindhoven.nl/nl/pages/car Les vitesses vont de 110 à 140 km/h, l'autonomie de 600 km minimum, le tout 100% solaire dans la plupart des cas avec le minimum d'utilisation des batteries et plusieurs autres encore, on en parle presque partout sauf en France et c'est demandé ! C'est sûr çà ne consomme pas d'électricité du réseau ni de pétrole, juste du solaire ;o) Nombreuses universités américaines, australiennes, allemandes, hollandaises, japonaises, chinoises, même iraniennes, etc ont leur véhicule solaire et désormais de plus en plus familiaux (cruiser ou urban solar vehicle). Toyota va sortir un véhicule solaire et d'autres. Corning fait des vitrages solaires pour véhicules. De nombreux véhicules électriques et hybrides ont le solaire en option ou pas (apport d'autonomie 30% et plus) : Toyota Prius, Chevrolet Volt, Tesla Sedan, Nissan Leaf, My Car, Fisker Karma, Smart ForTwo, BMWi etc Le solaire répond à de nombreuses solutions et l'organisations de courses en France informerait sur les évolutions rapides et nettement plus performantes que les véhicules thermiques, électriques ou à pac et hydrogène. Il y a même des véhicules solaires pour les pays du grand Nord avec très faible ensoleillement et çà marche très bien ! Quand on importe quelque 62 milliards d'euros d'énergies fossiles, des matières premières et que l'on pollue un maximum, le solaire dans l'automobile et les transports est une valeur ajoutée énorme et un secteur de pointe et d'avenir. La puissance captée est suffisante pour une très bonne autonomie, d'autant plus avec batteries et avec une vitesse satisfaisante. Il y a par ailleurs des bolides solaires mais ce sont des monoplaces.

a écrit le 15/07/2013 à 15:55 :
Les Chinois devraient y réfléchir à deux fois , ouvrir le marché en Europe des voitures vertes chinoises à des prix imbattables pour pousser vers l'économie verte. Cela doperait le marché sur le continent où les solutions d'avenir sont un pré-carré pour lobbies actuellement .
a écrit le 15/07/2013 à 15:11 :
Bonne initiative. Seulement je me demande la valeur que ces chiffres représentent quand on sait que la production d'électricité en chine est avant tout une production d'origine thermique (traduction: usines à charbon)
Réponse de le 15/07/2013 à 16:26 :
Elémentaire: compte tenu du rendement des moteurs électriques (95%), de celui des moteurs thermiques (15%), de la capacité de transformation du charbon en énergie électrique dans les grandes centrales électriques, produire toute l'énergie électrique nécessaire au fonctionnement des voitures électrique fait économiser... 50% de co2. Et la Chine produit aussi des éoliennes et des panneaux solaires.
Réponse de le 15/07/2013 à 17:04 :
Et les voitures electriques oermettent de sortir la pollution des villes.
Le gouvernement chinois a les moyens d'imposer la voiture electrique contriarement a chez nous. Il suffit de voir les nombreuses villes chinoises ou les scooters sont tous electriques.
a écrit le 15/07/2013 à 14:26 :
Bien sur qu'il y a encore de la marge, mais en meme temps la voiture electrique ne fait plus sourire "les gens serieux" prevue que le changement est en marche après si c'etait si simple le pb de l'e;ecvtrique n'en serait plus un.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :