BMW mise en France sur la nouvelle gamme écologique "i"

 |   |  697  mots
Concept de la BMW i3   Copyright BMW
Concept de la BMW i3 Copyright BMW
La petite "i3" électrique à 27.990 euros (prix de base), lancée à la mi-novembre 2013, sera disponible, moyennant 4.000 euros de plus, avec un petit moteur à essence d'appoint... pour éviter la panne sèche. BMW France compte vendre quelques centaines d'"i3" dès cette année, dont une majorité avecun prolongateur d'autonomie. Une super-sportive hybride rechargeable, l'i8, arrivera en mars-avril 2014... à plus de 100.000 euros.

"Nous vendrons quelques centaines de "i3" électriques cette année, peut-être 200", explique à latribune.fr Serge Naudin, patron de BMW France.  Ce modèle révolutionnaire "zéro émission" sera "lancé à la mi-novembre" à partir de 27.990 euros (bonus déduit). Ce véhicule sera suivi d'un deuxième modèle de la gamme "verte", l' "i8", qui  "arrivera  en mars-avril 2014"  A terme, "la gamme "i" pourra représenter une part  non négligeable de nos ventes", indique  le dirigeant. Quand on lui demande si elle pourrait atteindre les 10% des ventes totales de BMW France, Serge Naudin rétorque: "pourquoi pas?". Au départ,  "33 agents du réseau BMW vendront la "i3" en France".  Mais "tout le résera pourra en assurer la maintenance".

Mise à dispition d'un véhicule classique

Il est d'ores et déjà possible de pré-réserver ces véhicules inédits. L'accès aux réservations s'effectue via ce lien. Une fois le formulaire envoyé, une place prioritaire sur la chaîne de production est assurée à l'internaute. Le client ayant pré-réservé son véhicule finalisera ensuite sa configuration avec son agent "BMW i". Autre innovation: BMW France étudie un système permettant gratuitement au client d'une "i3" de bénéficier en alternance, durant une dizaine de jours par an, d'un véhicule thermique classique lui permettant de réaliser de gros trajets...

1.195 kilos à peine dont 230 de batteries

Doté d'un châssis en aluminium et d'un habitacle en composites à renfort de fibre de carbone, la "i3"  mesure à peine 3,99 mètres de long (moins qu'une Renault Clio), mais, grâce à un plancher plat, elle offre autant de place à l'intérieur qu'une BMW Série 3, selon le constructeur. L' "i3" pèsera 1.195 kilos à peine, dont 230 de batteries" Elle développera 170 chevaux. Les batteries lithium-ion "garanties huit ans" sont censées lui assurer une autonomie théorique de 150 kilomètres. 

Prolongateur d'autonomie pour 4.000 euros

Mais ce véhicule purement électrique a une botte secrète. Sur demande, la BMW "i3" poura être dotée d'un prolongateur d'autonomie qui, dès que la charge des batteries descend trop bas, la maintient à un niveau constant pendant le trajet. Et ce, grâce à un moteur bicylindre à essence d'une cylindrée de 650 centimètres-cube délivrant 34 chevaux, avec un petit réservoir de carburant de moins de dix litres. L'autonomie maximale passe alors à environ 300 kilomètres.  "Le prolongateur d'autonomie sera disponible dès le lancement., moyennant un surcoût de 4.000 euros", précise Serge Naudin. "Il est possible  que la majorité des clients choisisse cette option au départ. Ca rassure l'acheteur", certain de ne pas tomber à court d'électricité. C'est le principe de la Chevrolet Volt de GM.

Plus de 100.000 euros pour l'i8
 
La "i8" sera, elle, complètement différente. Il ne s'égira pas d'une citadine, mais d'une sportive 2+2 de 4,60 mètres de long (le gabarit  d'une BMW Série 3). Ce véhicule hybride rechargeable développera 360 chevaux. Et son prix sera conséquence, à savoir "plus de 100.000 euros" pièce. Les "i3" et "i8" seront assemblées dans l'ex-RDA, à Leipzig. 
 
Kyrielle de nouveautés
 
Les nouveautés de la gamme "i" ne sont pas les seules pour le groupe BMW.  Le constructeur bavarois lancera aussi des nouveaux véhicules plus traditionnels, comme un coupé 4 (dérivé de la Série3) à la rentrée, un gros 4x4 de luxe X5 III en fin d'année, une nouvelle Mini III au début 2014 et enfin un monospace compact fin 2014, lequel sera aussi disponible en 2015 en version... hybride rechargeable.
 
Attentisme des clients
 
Le groupe BMW  se porte bien en France.  Même si "on ne fera pas les 70.000 véhicules record de l'an dernier. Le segment du haut de gamme, qui était stable l'an dernier, baisse à son tour. Mais il recule au premier semestre de 6% en France, soit deux fois moins que le marché total", précise le patron. Le très haut de gamme frappé par le malus  prétendument écologique, lui, "plonge de 30 à 40%". "C'est clame dans les concessions. On sent beaucoup d'attentisme dans le haut de gamme. Même si les gens ont les moyens d'acheter. Et ils refusent de payer les taxes comme le malus".

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/09/2013 à 12:07 :
Vous semblez ne pas l'avoir essayée correctement ?.. En fonction des essais comparatifs que j'ai faits et que je décris dans "http://loupapetjpr.free.fr", je suis en absolu désaccord avec vous. La voiture électrique que l'on nous propose à batteries d'accumulateurs est une hérésie et en rien un véhicule de la transition énergétique. Son empreinte écologique est désastreuse pour peu bien sûr, mais c'est rarement le cas hélas, que l'on veuille bien sortir de son minuscule petit périmètre pour considérer le contexte industriel et économique de son industrialisation. Le parc automobile du début du XXème siècle était composé de 75% de véhicules électriques mais l'industrialisation de l'époque n'avait rien à voir avec celle d'aujourd'hui et il n'a y aucune comparaison ni référence possible. Nous sommes dans une période de transition énergique, il faut donc des véhicules de transition énergétique sans aucun rejet de ce qui existe (sinon il n'y a pas de transition). Le véhicule hybride me paraît donc bien adapté. Il y en a deux types. ===>(1) : L' hybride à motorisation thermique principale type Prius est pour moi une arnaque car au delà d'une certaine vitesse ridiculement basse et à l'autonomie ridiculement faible, le véhicule devient un véhicule thermique identique à ceux que l'on connaît mais qui transporte alors un poids mort complètement inutile. Son prix est important, celui d'une C5 Citroën, pour moi le choix est vite fait, et le retour d'investissement n'y est pas si, là aussi, on sort des limites étriquées de son porte-monnaie. C'est le parfait véhicule émanant des lobbies pétroliers pour préserver leurs profits tout en jouant sur la séduction écologique. ===>(2) : L'hybride à motorisation électrique principale, la Chevrolet Volt, l'Opel Ampera, l'Ultra Light que GM avait déjà proposé en 1991 tout comme Fioraventi sa "Sensiva", utilise la motorisation électrique en permanence. Elle a été de toujours combattue et dénigrée puisque le concept date des années 1920 et appliqué pour le Normandie (1934), les diesels électriques de le SNCF (1936) et tout récemment le Queen Mary 2 en 2004. J'ai pu avoir la confirmation que, sur l'Ampéra, à 130 km/h, c'était toujours l'électricité mais l'autonomie tombait alors à une trentaine de kilomètres, juste suffisante pour que le groupe électrogène embarqué thermique soit arrêté 20% du temps puisqu'à 130 km:h sur autoroute, on peut compter sur 100 km/h de moyenne. Elle est donc bien meilleure routière. Le concept n'est pas une révolution, il marche et le véhicule de base reste un véhicule électrique pure qui verra dans l'avenir son groupe électrogène remplacé par les piles à carburant dont on remplit le réservoir et non que l'on recharge stupidement. Ce type de véhicule que vous condamnez est en réalité le véhicule le mieux adapté à la transition énergétique. Regardez en plus, sur la i3 de BMW le groupe électrogène possède un moteur deux cylindres à plat de la puissance légèrement supérieure à celui d'une.........2CV !.... Comme c'est BMW, bien naturellement, son prix de base électrique pure est de 29000 euros et le groupe électrogène en option 4700 euros, soit presque 34000 euros pour une bagnole plus petite qu'une Clio. Je sais que beaucoup trouveront cela génial .... c'est allemand !....
a écrit le 25/07/2013 à 20:25 :
Regardez donc d'un peu près les chiffres de la Volt avec son prolongateur: une fois les 50 km d'autonomie sur batterie consommé le prolongateur prend le relais et passe à une conso de 7 litres / 100, ça ne résoud strictement aucun probleme de pollution dans les transports
a écrit le 25/07/2013 à 19:40 :
La voiture électrique c'est un leurre. Soit elle est pas cher avec une autonomie ridicule soit elle est chere (voir les Tesla) avec une autonomie normale et une très grosse batterie (60 kW); donc il sera impossible de la charger à son domicile avec une prise 16A. Bien entendu la voiture électrique ne résoud strictement aucun probleme de circulation en ville. L'équation est tout simplement insolvable; d'ailleurs si le gouvernement Allemand ne verse aucune subvention aux électriques c'est pas pour rien. Ca creve les yeux que BMW ne fait cette voiture que pour se gaver dans les marchés de niche Français, UK et US ou les subventions exorbitantes sont proportionnelles à l'influence des lobbys électro-intensifs (charbon, nucléaire), cherchez l'erreur !
a écrit le 25/07/2013 à 16:28 :
C'est impossible pour une automobile car cela augmente le poid non suspendu, la tenue de route devient tres mauvaise. Mais ca marche tres bien pour les surfaces "lisses" : Metro, train, etc.

a écrit le 25/07/2013 à 12:16 :
Est-ce un bon argument ? Avec la régénération électrique due à l'énergie récupérée lors des freinages des décélérations (ralentissement et énergie potentielle), l'autonomie peut être grandement allongée si on a une conduite souple et réfléchie. Maintenant, sur autoroute, en roulant à 120 km/heure, on peut espérer faire une moyenne tranquille de 100 km/h. L'autonomie des batteries est alors, à cette vitesse, de 20 à 30 km. Donc le thermique, ici du type flat twin de la taille et de la cylindrée à peine un peu plus de celles d'une 2CV, peut être arrêté pendant le quart du temps durant lequel il ne consomme rien en carburant. C'est mieux qu'une hybride type Prius qui roule en thermique permanent au delà de 40 km/h. Par ailleurs, l'autonomie nominale de 300 km annoncée par le constructeur permet donc de rouler au minimum 3 heures ce qui est largement au delà du cycle sécurisé de conduite continue fixée généralement et raisonnablement autour de 2 heures. De plus, toutes les stations de ravitaillement étant espacées de moins de 50 km, il n'y a aucune d'anxiété de panne sèche. Le prix du carburant sur autoroute me direz-vous ? Si vous regardez au delà du périmètre immédiat de votre porte-feuille, vous vous rendrez compte que ce n'est pas un très bon argument (sortie d'autoroute, kilométrage supplémentaire, recherche de station, retour à l'autoroute, etc...). Quand à faire un plein qui permet de faire 800 ou 1000 km ... est-ce bien raisonnable et cohérent ? consommer du carburant pour transporter du carburant me paraît assez idiot. C'est une histoire de shaddocks !... N'est-il pas plutôt préférable de transporter des bagages à la place de l'équivalent du poids de carburant en surplus ? Ce sont des économies d'illusions. C'est comme le péage des autoroute trouvé trop cher. Pour moi, il me paraît très raisonnable vu les services qui sont proposés et qui ne sont pas gratuits. Mais rien n'empêche quiconque de prendre la nationale parallèle pour faire le bilan global comparatif en temps, fatigue, économie d'énergie et surtout en SÉCURITÉ. Si c'était si scandaleux, il y aurait beaucoup beaucoup moins de monde sur les autoroutes qui absorbent, soit dit en passant, 45% du trafic global pour seulement (!!) 5% de mortalité. C'est principalement grâce à eux si la mortalité a diminué, beaucoup moins qu'on le pense que la sécurité des voitures, surtout un argument de ventes. ===> Enfin c'est la voiture type de la transition énergétique car elle S'INTÈGRE D?EMBLÉE DANS LES INFRASTRUCTURES ROUTIÈRES ET AUTOROUTIÈRES SANS AUCUNE MODIFICATION ce qui n'est pas le cas des voitures électriques pures à batteries d'accumulateurs. Et ça, c'est bon pour la planète !...
a écrit le 25/07/2013 à 11:32 :
Autre innovation venant d'Allemagne pour le transport propre: power-to-gaz et e-gaz http://www.youtube.com/watch?v=wLloSy-OWZ4
a écrit le 25/07/2013 à 10:46 :
dixit : « Ce modèle révolutionnaire "zéro émission" sera "lancé à la mi-novembre" à partir de 27.990 euros (bonus déduit). » (cela veut dire qu'elle fait 35000 euros) puis « Prolongateur d'autonomie pour 4.000 euros : Mais ce véhicule purement électrique a une botte secrète. » (cela veut dire qu'elle coûte pratiquement le prix d'une Chevrolet Volt ou Opel Ampera ... pour la taille d'une Clio !!!... et bien dis donc !... c'est BMW, il peuvent tout se permettre). Mais vraiment en quoi cette voiture est révolutionnaire ? Bon c'est BMW à nouveau. C'est allemand, la même ritournelle : tout le monde va gober. Dire cela est une usurpation car cela n'a rien de révolutionnaire : le principe de la voiture électrique qui produit sa propre énergie électrique grâce à un petit groupe électrogène embarqué avait déjà été proposé par un ingénieur de chez Panhard dans les années 50. Il s'était tout simplement dit pourquoi ne pas miniaturiser à l'automobile le même principe utilisé sur le Normandie (1935) et plus récemment le Queen Mary 2 (2004) en passant par toutes les diesel-électriques de la SNCF des années 1936 pour les premières. Il avait même proposé aussi de mettre un mini moteur électrique dans chaque roue comme la SNCF l'a fait, un moteur électrique sur chaque boggie, pour battre le record du monde de vitesse sur rail en 2007. Cette solution a toujours été systématiquement rejetée par les constructeurs, les pétroliers et les médias. On imagine pourquoi !... Avant BMW, Chevrolet avait produit sa Volt en 2007 identique à l'Opel Ampera, super voitures que j'ai essayées mais trop chères car suréquipées d'un tas d'équipements inutiles et superflus. Bien sûr, pour la pub, Chevrolet se targuait aussi d'avoir fait une voiture révolutionnaire. Mais, personnellement, je remercie BMW qui, j'espère en tant que marque emblématique dans l'esprit d'une foule de gens beaucoup plus que Chevrolet, marquera les esprits au niveau de la conception et que ce type de voiture électrique, à classer dans les hybrides, seule conception conforme à la transition énergétique, va voir son développement décoller (http://loupapetjpr.free.fr/) à condition, bien entendu, que la voiture soit vendable à tout le monde entre 15000 et 20000 euros, donc sans luxe débordant, donc conçue sans gargarisme équipemental ou équipementier (je crois que c'est deux adjectifs n'existent pas en français ? mais on se comprend !...).
a écrit le 25/07/2013 à 10:38 :
Il ne reste plus qu'à augmenter un peu le volume du réservoir, car 10 litres, c'est un peu court...
a écrit le 25/07/2013 à 9:14 :
La voiture est pas trop mal...mais elle est hors de prix....c'est bête.....Tout augmente sans que les salaires suivent comment fait on pour pouvoir mettre autant d'argent dans ce type de voiture ?
a écrit le 25/07/2013 à 8:28 :
on parle toujours de l'air polluée lorsque il s'agit des voitures.Mais personne parle de l'eau qui
en France est contaminé à 93 % par les pesticides..
35 % c'est de l'eau impropre à la consommation humaine.
Alors quoi faire? Retourner à la caverne? Combien seront prets à le faire ?
a écrit le 25/07/2013 à 2:27 :
80% de l'electricité allemande est produite par des centrales a charbon, lignite et petrole. Et comme le rendement generation / charge / energie n'est pas de 100%, au final la voiture electrique pollue plus que la voiture essence. C'est encore plus pour les USA, Australie, Chine, etc.. Des millions de tonnes de charbon sont brulés pour recharger le parc d'automobiles vertes.

Quand aux prix, les constructeurs savent que les gouvernement mettront la main a la poche pour offrir une prime aux acheteurs, alors ils l'incluent dans le prix final.
a écrit le 25/07/2013 à 0:28 :
Toyota va sortir une voiture solaire, c'est encore mieux, même si la BMWi3 a une option solaire sur le toit qui apporte une autonomie supplémentaire souvent de 30%. Il suffit de voir les véhicules solaires déjà effectifs de la classe Michelin Cruiser (2 à 4 places, 100 à 140 km/h, plus de 600 km d'autonomie) du Solar World Challenge 2013 qui a lieu en octobre prochain : http://www.worldsolarchallenge.org/about_wsc_2013/2013_team_list
Parmi leurs immenses avantages : aucune consommation ou le cas échéant minime, aucune pollution directe, pas d?importations d?énergies fossiles, pas d?émissions de CO2, pas de réseau à développer ou minimal, efficience maximale. Ces véhicules 2 à 4 places dont 2 à 3 modèles sortent actuellement chaque année en coopération universités-industrie font leurs preuves tous temps depuis plusieurs années. Parmi les modèles utilisables de façon courante : - l?allemande Solarworld GT largement testée : http://www.youtube.com/watch?v=5OSNjIn_hxc - l'australienne eVE Simswift : http://www.pozible.com/project/22101 - l?américaine Navitas utilisant des concentrateurs solaires. Prix d?efficience énergétique : http://www.purduesolar.org/ - le véhicule familial solaire 4/5 places Stella de Solar Team Eindhoven http://www.solarteameindhoven.nl/nl/pages/car - la canadienne de volume supérieur à la Honda Civic : http://www.calgarysolarcar.ca/our-cars/schulich-delta/ - l?anglaise Cuer (Cambridge) avec tracker solaire + 20% d'autonomie : http://www.youtube.com/watch?v=oAXeNf9L0cs&feature=player_embedded - la Power of One (XOF1) qui a roulé des centaines de km en Alaska par - 30°C : http://www.xof1.com/ Ou encore la Luminos de Stanford Univ. : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=C1yuFXlnxu0
La Nuna 7 Université de Delft (Pays-Bas) : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=pnIZOw5R_MM La Red Engine (Twente Univ.) : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=7rR4Jkev6Pk Sans parler d?autres applications solaires effectives (bus Tindo etc, apport aux trains, navires, dirigeables, Aeros etc. ou petits avions solaires type Solarworld e-One (autonomie max. jusqu?à 1 000 km, durée de vol plus de 8 heures, vitesse de croisière 120 km/h : http://www.youtube.com/watch?v=OSwijLbfjPY&feature=player_detailpage

a écrit le 24/07/2013 à 22:11 :
Mieux que BMW Il existe une voiture 100% écolo : la voiture à pédales !
a écrit le 24/07/2013 à 20:35 :
Maintenant que Bm passé a l'electrique cela va peut etre devenir tendance
a écrit le 24/07/2013 à 20:15 :
C'est très bien de se mettre a l'electrique. Pour une fois que les allemands font des voitures qui ne sont pas polluantes. Les prix continuent d'être totalement délirants.
a écrit le 24/07/2013 à 19:53 :
Le moteur thermique qui charge la batterie (prolongateur d'autonomie) est "la" solution pour que les ventes de voiture électriques démarrent. J'espère que Renault étudie cette option pour ses voitures 100% électriques. Cette option doit pouvoir être offerte pour moins de 5000 Euros.
a écrit le 24/07/2013 à 19:31 :
Ça ne va pas plaire à Ivan cet article..... Belle initiative et bonne chance à BMW.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :