Renault va produire des 4x4 en Chine

 |   |  775  mots
Renault va produire un 4x4 plus gros que le Koleos actuel. / DR
Renault va produire un 4x4 plus gros que le Koleos actuel. / DR (Crédits : AFP)
Renault va produire des « crossovers » (4x4) compacts en Chine. Début de production en au premier semestre 2016. Le français vise 600.000 ventes à terme dans le pays.

« Nous allons produire un « crossover » compact en Chine. Il s'agira d'un tout nouveau modèle mondial développé au Technocentre de Guyancourt », explique Jacques Daniel, responsable du projet Chine de Renault, à La Tribune.

« Nous avons reçu des autorités chinoises le feu vert pour fabriquer des « crossovers » (ndlr : 4x4). Ce modèle sera un peu plus gros que l'actuel Koleos et nous le produirons avec un taux d'intégration locale de 85% ». Ce modèle « arrivera en Chine avec un léger décalage par rapport à la version européenne ».

Les pouvoirs publics de l'ex-Empire du milieu avaient donné leur feu vert au projet d'implantation industrielle de Renault le 16 décembre dernier.

300 personnes sur le projet

« Nous démarrons actuellement la construction des bâtiments de l'usine d'assemblage et de moteurs ».

Les capacités de production du site - situé à Wuhan, au centre de la Chine, lieu d'implantation historique du partenaire local Dongfeng - sont « de 150.000 véhicules annuels et de 80.000 moteurs ». Mais nous avons la « place pour faire 300, voire 450.000 unités ». La « production de série des véhicules démarrera au premier semestre 2016 ». Jacques Daniel assure que, aujourd'hui, « 300 personnes, dont des japonais, des coréens, des chinois, travaillent sur le projet », alors que, il y a un an « il y en avait zéro » !

L'investissement avec Dongfeng - le même partenaire que celui de PSA mais aussi de Nissan -, se monte à « un peu moins d'un milliard d'euros à partager à 50-50 ». Renault bénéficie sur place des synergies avec Nissan, qui produit un million de véhicules par an avec Dongfeng en Chine.

600.000 ventes à terme

Bien qu'il soit le dernier des grands constructeurs mondiaux arrivé en Chine, le constructeur au losange est ambitieux.

« Nous apporterons une offre différente, celle des voitures à vivre », assure Jacques Daniel, reprenant un slogan qui avait fait la gloire des Renault dans les années 80… « C'est un marché en croissance, les positions ne sont pas établies. Il n'y a donc pas de handicap à arriver après ».

Le constructeur tricolore, qui y avait connu une expérience malheureuse en produisant des Minibus Trafic au compte-gouttes dans les années 90, vise « 600.000 ventes annuelles en Chine » à terme, avec « d'autres véhicules complémentaires ».

Renault va déjà développer un autre modèle pour la marque locale de la co-entreprise. Chaque société commune entre un chinois et un partenaire étranger doit désormais créer une marque chinoise avec des produits propres. Mais cela ne suffira pas non plus. Il faudrait aussi « produire des berlines », même si aujourd'hui Renault n'a pas obtenu aujourd'hui les autorisations de Pékin pour cela…

Doubler les parts en Inde

Renault a vendu l'an dernier 238.450 véhicules en Asie-Pacifique. Avant le démarrage industriel de la Chine, où il ne vend aujourd'hui que quelques milliers de véhicules importés essentiellement de Corée, Renault compte, dans la région, « doubler sa part de marché en Inde à 5% à moyen terme (2,6% l'an passé) », nous expliquait récemment Gilles Normand, directeur de la zone Asie-Pacifique du groupe au losange, lors du salon de New Delhi.

Renault a déjà affiché un formidable bond de ses ventes en Inde en 2013 (+83%) à 64.368 unités. Et ce, grâce au succès du 4x4 Duster. La firme y est la première marque européenne sur le marché. Le 5 février dernier, le constructeur a dévoilé un concept suggérant un futur véhicule à très bas coûts, qui sera industrialisé en 2015 sur le site de Chennai, dans le sud de l'Inde. Le véhicule commun à Renault et Nissan (marque Datsun) coûterait moins de 4.500 euros.

Renault vient par ailleurs de débuter l'assemblage du Duster en Indonésie Et il veut devenir dans ce pays « le premier constructeur européen » également, et ce « en 2016 ».

Enfin, Renault espère pouvoir redémarrer en Iran. Le groupe y fabrique depuis plusieurs années la Logan (sous le nom de Tondar), dont il a écoulé 100.000 exemplaires en 2012, avant l'embargo. Les relations ne se sont d'ailleurs pas complètement arrêtées.

« Nous avons livré en janvier dernier mille collections de pièces en Iran (ndlr : pour l'assemblage local) », nous assure pour sa part Arnaud Deboeuf, patron de la gamme « Entry » de Renault.

Renault est associé sur place à deux constructeurs, Iran Khodro et Pars Khodro avec « un potentiel de 250.000 voitures annuelles ». Pas négligeable.

Enfin, toujours dans la zone Asie-pacifique, Renault compte « finaliser en 2014 un nouveau projet d'implantation dans un nouveau pays », soulignait dernièrement Gilles Normand. Renault demeure aujourd'hui très en retard dans la zone, notamment par rapport à son associé nippon Nissan. Mais il ne manque pas de projets…

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/03/2014 à 2:40 :
Et Dongfeng va produire des pousse-pousses en France :-) :-)
Réponse de le 06/03/2014 à 4:48 :
Dongfeng produit depuis longtemps pour Nissan.
Comme ça , vous serez plus instruit... :-)
a écrit le 05/03/2014 à 22:36 :
Que Renault aille construire ces 4x4 en Chine! Car il n'y aura que les amis Chinois qui pourront les acheter. Je n'achèterai aucun véhicule Renault car ils délocalisent l'emploi en dehors du Pays. Qu'il dégage!
Réponse de le 07/03/2014 à 7:12 :
Je préfère acheter des RENAULT fiables même produites à papaouchnock que des volkswagen ou audi pas fiables produites en hongrie et slovénie, assemblées par des travailleurs bolkenstein qui concurrencent nos usines avec des travailleurs à bas coûts, na...!!!
Réponse de le 08/03/2014 à 17:25 :
et puis il reste encore quelques dizaines de milliers de personnes travaillant pour Renault en France...peu de marques peuvent en dire autant je pense....
Réponse de le 09/03/2014 à 18:13 :
Renault a raison de se développer il ne va pas nous consulter pour savoir s'il faut produire en France ou en Chine . Cela dit si leur objectif à terme est d'écouler 600 000 véhicules il vaut mieux les assembler en Chine .
Réponse de le 09/03/2014 à 19:03 :
ce monsieur peut il me citer une usine en France que renault a fermé récemment ??
a écrit le 05/03/2014 à 21:17 :
ça devrait marcher. Renault est un constructeur historique, et fiable. Il va bénéficier de l'image de marque très positif de la French Touch. Et ils ont raison de viser des véhicule haut de gamme, comme PSA avec la DS qui démarre fort en Chine;
Réponse de le 06/03/2014 à 4:49 :
@ Ludovic + 100
a écrit le 05/03/2014 à 15:52 :
Cette voiture ne fait pas travailler des Français, n'est pas vendu en France,ne rapporte pas de taxe a la France. Alors pourquoi vous vous énervez.
Réponse de le 05/03/2014 à 17:34 :
@du calme Le monsieur il a dit, développement à Guyancourt, na ...!!! Défaitiste...!!!
Réponse de le 05/03/2014 à 17:35 :
... et toutes les voitures Renault (et Dacia, et Samsung) sont étudiées par des ingénieurs français basés au Technocentre. (même quand elle sont fortement adaptées, comme les Samsung, basées sur des Megane3 et les Laguna3. Le Koleos, lui, est 100% Technocentre) Les Dacia sont 90% "étudiées en France", les 10% restant étant les adaptations en Inde ou au Brésil. Pas d'études roumaines.
Les moteurs et les boites de vitesse sont 100% étudiés en France au Centre technique de Rueil, équivalent "mécanique" du Technocentre de Guyancourt.
Réponse de le 06/03/2014 à 4:54 :
@ @Du calme
On ajoute donc aux Français :
-Maîtrise d'oeuvre
-Brevets
-Licenses
-Revenus annexes
--Hausses du cours de bourse
-Injections financières
-Montée en régime à différents niveaux
-Masse critique de Marché
-Marché Chinois
-Marchés Asie-Pacifique
Et si ça ne suffit pas , on fera donner l'Artillerie Lourde.
a écrit le 05/03/2014 à 14:55 :
Les annonces de Renault sont toujours dans la même veine, celle de la vantardise et des annonces pompeuses mais suivies de réalités d'une grande vacuité pour cacher la poussière acre sous le tapis ;

Mais la réalité, c'est que Renault n'a pas de cash pour investir à la hauteur des enjeux parce que Renault fait des pertes depuis plusieurs années
Réponse de le 05/03/2014 à 15:01 :
Mais , mon ami Vantardises , vous n'avez rien compris !!!
Si Renault a besoin d'argent...La Chine est là...!!! :-)
Réponse de le 09/03/2014 à 19:05 :
vous devriez savoir lire, pour le cash , renault n'a jamais eu une trésorerie aussi bonne. Voir le compte rendu financier de février
a écrit le 05/03/2014 à 14:51 :
Mon ami " Le vrai Shangai Kid ", Godrev a écrit " à terme " !!!
Vous verrez que le chiffre sera encore meilleur...
Les Chinois sont des gens aptes à comprendre des nuances subtiles...les voitures allemandes , surtout insuffisamment fiables , ça ne va pas le faire.
Mais des Françaises , ça prend une toute autre signification affective : Le Géneral de Gaulle , le Bordeaux , Paris , la Culture...
600 000 et même plus , vous dis-je !!!
Réponse de le 05/03/2014 à 15:12 :
En fait , en Chine , quand quelqu'un parle des allemands , voitures ou autre chose , ce qui nous vient tout de suite à l'esprit , c'est l'image d'une saucisse de frankfort.
a écrit le 05/03/2014 à 13:45 :
600.000 ventes annuelles en Chine = c'est simplement ridicule, inaccessible, purement et simplement une utopie
a écrit le 05/03/2014 à 11:37 :
Politiques et syndicats demandent au patronat .... de compter les oeufs dans le cul de la poule ! ce n'est pas possible !!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 05/03/2014 à 11:25 :
Lamination vers le bas ... (je parle des salaires) ... et notre vaste connerie de 35H .... même pas chers .... les français ne pourront pas se payer ces voitures là (dont je ne rêve pas) ! l'avenir vous le dira !
Réponse de le 05/03/2014 à 14:10 :
Ces voitures sont destinées au marché asiatique. Et il est vrai que dans le contexte actuel fournir du travail à tous au delà des 35 H semble être la vraie connerie. Déjà qu'à 35 H le chômage ne baisse pas...
a écrit le 05/03/2014 à 10:22 :
Y'en a , ils n'ont pas encore compris que Dongfeng leur ouvre le Marché Chinois , ainsi que toute la zone Asie-Pacifique... :-)
Réponse de le 05/03/2014 à 10:51 :
Le problème est que l'on a beau leur expliquer dans chaque articles que le fait de fabriquer à l'étranger est indispensable pour pénétrer un marché, certaines personnes restent bloquée sur leur idée. Bref, certains sont complètement largué niveau économie..
Réponse de le 05/03/2014 à 12:04 :
ainsi que l'univers et la galaxie. Rien ne va arréter la déferlante Renault. L'alliance du canard pékinois et de la cuisse de grenouille va etre imbattable. Les martien se ruent en masse dans les concessions Renault pour avoir le Kolèos.
Réponse de le 05/03/2014 à 12:11 :
Il était temps, ils ont 30 ans de retard.
Réponse de le 05/03/2014 à 13:49 :
@trollwagen je savais bien que vous seriez encore énervé devant cette déferlante de mauvaises nouvelles...!!!
Réponse de le 05/03/2014 à 14:18 :
Et certains qui pensent encore que Renault est fini sans aucune stratégie , sans le sou , sans aucune imagination , ne connaissant rien à l'international .
Réponse de le 05/03/2014 à 14:59 :
Il est encore temps d'accumuler des actions PSA , elles sont à un prix ridicule !!!
Le secret , c'est d'acheter peu , mais tout le temps...!!!
Dès que les succès Français seront matérialisés à grande échelle , les Anglo-Saxons vont se ruer sur ces actions ( Renault aussi ) qu'ils attaquaient autrefois en Short , c'est à dire qu'ils pariaient et gagnaient de l'argent sur la baisse de nos constructeurs. De cette façon , on leur coupe l'herbe sous le pied.
A notre époque , les actions , l'ouvrier , l'ingénieur et la voiture , tout ça ne peut marcher qu'ENSEMBLE. :-)
a écrit le 05/03/2014 à 9:31 :
Achetez Renault, vous achetez français, vous êtes sûr moi j'ai des doutes.
Réponse de le 05/03/2014 à 9:38 :
Aucun doutes sur les importations massives de RenaultDacia en provenance des pays de l'esclavage en particulier des dictatures du Maroc, de Turquie, Corée, et des pays miséreux Roumanie, Slovénie ou les ouvriers vivent dans la plus grande misère, et aussi de Grande Bretagne, Espagne ..
Réponse de le 05/03/2014 à 10:00 :
La Coree du Sud ou sont fabriquees les Koleos, Latitudes et autres Fluence/SM3 n'est pas une dictature. Les ouvriers de l'automobile y vivent plutot mieux qu'en France, beaucoup moins exposes au chomage.
Réponse de le 05/03/2014 à 10:54 :
Allo ! Nous sommes en 2014 ! Allo ! Economie de marché ça vous dis quelque chose ? Vous croyez réellement que les chinois vont acheter des véhicules surtaxés fabriqués en France ?
Réponse de le 06/03/2014 à 4:56 :
@ Doutes
Qu'est-ce qu'il vous faut d'autre comme autorisation pour vendre des voitures Françaises ?
L'autorisation du Saint-Siège ?
a écrit le 05/03/2014 à 9:28 :
Ce qui est curieux, c'est que Renault n'a jamais produit de 4x4 en France, malgré un besoin criant dans les régions montagneuses.
Réponse de le 05/03/2014 à 10:56 :
Les besoins de 4x4 ne sont pas à la hauteur. Surtout que contrairement à ce que l'on pense les habitants de zones montagneuses préfèrent les petits véhicules légers quitte à les équiper de pneus neiges.
Réponse de le 06/03/2014 à 8:22 :
Le Kangoo 4*4 etait produit a Maubeuge, avec une transmission origine Nissan.
a écrit le 05/03/2014 à 8:41 :
Hé oui , Dongfeng produit aussi des voitures pour Nissan , ainsi que d'autres marques connues.
La plus grande implantation de Renault ne fera qu'y augmenter les synergies et la masse critique.
Excellente idée , ces Crossovers Renault.
Mercedes et BMW vont en faire un caca nerveux.
BHL et Kouchner aussi...Mais là , c'est à cause du Couscous.
a écrit le 05/03/2014 à 8:14 :
Développé avec l'argent des citoyens Français (R&D) , ensuite fabriqué en Chine et supprime le travail en France sans compter les sous- traitants impactés. Bravo!
Réponse de le 05/03/2014 à 8:43 :
Les sous traitants lucides ont déjà une unité de fabrication à Chennai.
Réponse de le 05/03/2014 à 9:28 :
Fabriqué en Chine, car vendu en Chine.... mais conçu en France
Réponse de le 05/03/2014 à 10:04 :
Franchement n'importe quoi ! Tout d'abord, ce n'est pas l'argent des citoyens francais, mais la tresorerie de Renault (on n'est pas en union sovietique). Ensuite et surtout, la filiale chinoise continuera de payer grassement Renault SAS via l'achat de composants de toutes sortes, de pieces de rechange, de paiement de prestations diverses, de dividendes, licenses, et autres. Et tout ca permet de payer des salaires d'ingenieurs en France, et de contribuer a l'equilibre des caisses de secu, retraites, et autres (la le citoyen francais en profite bien tous les jours). Votre proposition serait de faire travailler la R&D chinoise en mettant l'ingenierie francaise au chomage ?
Réponse de le 05/03/2014 à 10:57 :
"Développé avec l'argent des citoyens Français (R&D)". Vous vous ridiculisez avec ce genre de commentaire.
Réponse de le 05/03/2014 à 10:59 :
vous avez oublier les nombreuses aides et subvention accordés...
Réponse de le 05/03/2014 à 14:14 :
Pas si ridicule que ça... La R&D Renault a longtemps été financée grâce aux marges supérieures réalisées par Renault en France sur son marché captif (prix plus élevés qu'ailleurs sur les modèles de la gamme). Et les sauvetages de Renault ont été nombreux dans le passé, avec l'argent du contribuable. Donc oui Renault a bien été fut un temps sauvé par le contribuable français, qu'il remercie aujourd'hui en désindustrialisant le pays et en créant par là un peu plus de chômage. Je ne juge pas, je constate.
Réponse de le 05/03/2014 à 14:32 :
On ne pouvait pas mieux dire qu'Alexandre.
Moi , je serais vous , je commencerais à accumuler des actions PSA.
Réponse de le 05/03/2014 à 16:10 :
@pasglop Je reconnais bien là la prose Trollvolkswagnérienne...!!!
Réponse de le 09/03/2014 à 19:10 :
ce ne sont pas des subventions mais des prêts, déjà remboursés par PSA et renault. Donc au passage l'état a fait un gain très important sur les taux d’intérêt.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :