PSA pourrait retourner aux Etats-Unis avec... DS

Les DS pourraient débarquer aux Etats-Unis, vers la fin de la décennie. La question est envisagée au sein du groupe PSA, qui s'est retiré du marché nord-américain au début des années 90.
Le concept DS Divine a été présenté début septembre
Le concept DS Divine a été présenté début septembre (Crédits : reuters.com)

Des DS aux Etats-Unis? C'est possible. "La question de l'Amérique du nord viendra un jour sur la table", affirme Yves Bonnefont, Directeur général de DS, la nouvelle marque "premium" de PSA Peugeot Citroën. "Nous avons identifié 200 grandes villes cibles potentielles dans le monde, en Europe, au Moyen-orient,  en Asie, en Amérique latine et en Amérique du nord", explique le dirigeant, qui rêve de voir un jour des DS outre-Atlantique. Un retour sur le marché américain serait une grande première pour l'industrie automobile française, aujourd'hui totalement absente de cette région.

Piteux retrait au début des années 90

PSA s'était retiré des Etats-Unis au tout début des années 90, avec la fin de la commercialisation des Peugeot. La marque au lion vendait des 405 et 505 au compte-gouttes, après avoir culminé au tournant des années 70 et 80 avec la vente de quelques milliers de 505 aux taxis new-yorkais. Citroën, qui écoulait naguère quelques DS - l'authentique, celle de 1955 - et SM, avait pour sa part quitté l'Amérique du nord depuis longtemps.

Quant à Renault, il n'y vend plus rien depuis 1987. Cette année-là, la Régie avait en effet vendu à Chrysler sa filiale AMC qui produisait sur place les Jeep, mais aussi les R9 (sous le nom d'"Alliance"), R11 ("Encore") et s'apprêtait à lancer une grande berline, la "Premier" extrapolée de la R25. A l'exception des français, tous les constructeurs mondiaux sont actuellement présents aux Etats-Unis. Seul le japonais Suzuki vient de s'en retirer.

Vers la fin de la décennie?

Un retour éventuel de PSA en Amérique du nord n'est pas, toutefois, pour tout de suite. Celui-ci pourrait intervenir, si la décision était prise, vers la fin de la décennie. Le constructeur n'en est qu'au stade de la réflexion stratégique. PSA ne peut pas être un véritable acteur mondial sans une présence en Amérique du nord, région que le nouveau président de PSA connaît bien: Carlos Tavares a longtemps dirigé les activités américaines de ... Nissan.

Avant d'aller en Amérique du nord, seul marché mondial sur lequel PSA n'est pas, le groupe doit cependant parachever son redressement et retrouver des finances saines. Hors d'Europe,  PSA  doit déjà réduire ses pertes en Russie et en Amérique latine ! Pour s'installer aux Etats-Unis, il faut mettre les voitures aux normes, les adapter aux goûts locaux, mais surtout bâtir un vrai réseau de distribution, extrêmement coûteux.  Et, sauf à rester un acteur marginal, une implantation industrielle doit être envisagée à terme.

Un marché très difficile

Le marché américain, le deuxième du monde derrière la Chine mais le premier pour le haut de gamme, est extrêmement difficile et concurrentiel. Les problèmes de qualité ne pardonnent pas. La "NHTSA" (Agence de sécurité américaine) et les organisations  consuméristes veillent scrupuleusement. Avant de quitter les Etats-Unis, les modèles Peugeot étaient classés aux... dernières places dans les enquêtes auprès des consommateurs du consultant JD Power, en compagnie de Land Rover et de marques de l'Est comme la yougoslave Yugo. Le coréen Hyundai a subi une cuisante défaite dans les années 80 et début 90 à cause d'une qualité insuffisante, avant de revenir à la charge. Et, récemment, Toyota puis GM ont subi les foudres de la "NHTSA", qui les a obligés à rappeler des millions de véhicules.

Créé en 2010 comme griffe "haut de gamme" au sein de la marque Citroën, DS est devenu un label autonome au printemps dernier. Il doit bientôt passer le cap des 500.000 ventes. "Nous avons aujourd'hui trois produits en Europe dans notre gamme, mais nous en aurons six à terme", explique Yves Bonnefont. Le Directeur général de  la marque reconnaît qu'on en est au début seulement de l'aventure DS : "ça prend 10 à 20 ans" pour créer une marque de haut gamme. "En 2016, 50% des ventes de DS se feront hors d'Europe", pronostique néanmoins Yves Bonnefont. Les DS sont aujourd'hui produites à Poissy, Mulhouse et Sochaux en France, à Shenzhen, en Chine.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 35
à écrit le 17/03/2016 à 14:34
Signaler
Les constructeurs français ont historiquement échoués aux Etats Unis faute de modèles non adaptés à la demande locale et de plans de commerciaux peu ambitieux. Espérons que PSA saura adapter ses modèles et trouver les bons partenaires locaux !

à écrit le 09/09/2014 à 14:03
Signaler
Bravo mais il vaut mieux attendre les futures berline 408 et 608 DS et autres !

le 10/09/2014 à 8:35
Signaler
@Dilemblue Et même 3008, avez-vous vu le futur 3008 lequel sort fin 2015..., juste comment dire, incroyable!!

à écrit le 09/09/2014 à 13:44
Signaler
Les Lexus boys tremblent déjà avec l'éventualité de l'arrivée de Pigeot !!!

à écrit le 09/09/2014 à 10:16
Signaler
Au Quebec, il y a seulement des modeles asiatiques, quelques allemandes et pas de modeles francais. C'est une anomalie...

le 16/09/2014 à 15:30
Signaler
en meme temps le canada est seulement un pays avec 35 millions d'habitants répartit sur presque 10 millions de km², donc les modèles proposé pour quelques régions assez urbanisé ne représente pas un marché cible

à écrit le 09/09/2014 à 10:02
Signaler
Il n'y aura pas de grosse motorisation, pas de V6 et encore moins de V8, mais juste le 4 cylindres 1.6L THP à puissance variable selon les modèles. Moi aussi cela me désole de ne plus avoir au moins un V6, mais si cela est un inconvénient maintenant...

le 07/10/2014 à 0:01
Signaler
je dirais faux car un fameux v6 est en préparation pour les modèles HDG peueot et DS en chine :)

le 17/03/2016 à 14:40
Signaler
Au delà de la fiabilité discutable des Citroën, plus que des Peugeot d'ailleurs, le problème avec les marques de PSA c'est avant tout le fait que ce soit Français. L' Américain moyen a des relents anti-français depuis bien longtemps... A l'inverse au...

à écrit le 08/09/2014 à 21:30
Signaler
J'aime toutes les DS, et particulièrement la DS4 que je trouve bien proportionnée.

à écrit le 08/09/2014 à 21:27
Signaler
DS Pick-up Les pick-up américains sont pour la plupart « Mid-size

à écrit le 08/09/2014 à 20:15
Signaler
L'avenir est à DS dont les ventes décollent en Chine grace aux nouveaux modèles, qui arriveront bientôt en Europe. Lire l'article de Challenges "La domination allemande dans le haut de gamme automobile vacille" qui explique d'une part que les alleman...

le 08/09/2014 à 21:02
Signaler
@jean Perte d'image chez les allemands, de savoir faire, origine exotique des assemblages, l'automobile allemande passe par une grave remise en question somme toute assez attendue. Vous avez raison, il n'y a pas d'autre alternative, il va falloir sac...

le 09/09/2014 à 10:59
Signaler
DS ne va pas prendre 30% du marché du "premium". Où avez-vous ça? ca laisserait 70% seulement pour tous les autres.

à écrit le 08/09/2014 à 17:38
Signaler
pick up DS

à écrit le 08/09/2014 à 17:15
Signaler
Refiler le diesel tueur de poumons aux Américains trop fort Peugeot même pas peur !

le 08/09/2014 à 19:01
Signaler
on rigolera bien dans un futur proche quand les essences seront tous fappés, plutôt que raconter vos poncifs, jetez un coup d'œil sur Wikipedia, vous verrez que les essences injection directes sont autorisés a rejeter 10 fois plus de particules que l...

le 17/03/2016 à 15:03
Signaler
Encore et toujours des clichés ! Les moteurs PSA sont parmi les plus sobres en émission de CO2 et d'autres polluants. Peugeot d'ailleurs est le seul constructeur a avoir généralisé à tous ses modèles les filtres à particules SCR (La technologie FAP ...

à écrit le 08/09/2014 à 16:14
Signaler
Aie le début des gros problèmes pour Gomes et Tavares.... USA, donc essence donc THP....le seule moteur à cette énergie qui reste chez PSA... Et vu la fiabilité plus que douteuse du moteur...PSA va gouter aux joies de la class action.... Et on ne ...

le 08/09/2014 à 16:42
Signaler
La BV auto, présente chez PSA , d'origine AISIN , elle est fiable, voire extra fiable bien mieux que la DSG toute pleine de problèmes de Volkswgen...!!!

le 08/09/2014 à 19:04
Signaler
Si vous etiez un minimum renseigné vous sauriez que PSA monte ce qu'il se fait de mieux en BVA c'est a dire ce qu'il y a sur une BMW I8 : une AISIN génération 3

le 17/03/2016 à 14:54
Signaler
Allez c'est parti pour la valse des clichés. Les THP Peugeot sont aujourd'hui fiabilisés, bien plus que les TSI VW et leur problèmes d'électronique ou leur TDI avec leurs problèmes de turbo ou même de courroie ou de fuite de liquide de refroidissemen...

à écrit le 08/09/2014 à 15:17
Signaler
C'est possible en important directement des DS produites en Chine vers les USA avec des marges conséquentes permettant d'investir et de densifier le reseau distribution en Amérique du nord.

le 08/09/2014 à 21:29
Signaler
Les pick-up DS Mid-size

à écrit le 08/09/2014 à 14:26
Signaler
si ils veulent s'imposée au usa il faut des v6 ou v8 avec des vraix bva

le 08/09/2014 à 16:03
Signaler
C'est fini ce genre de motorisation, allez donc faire un tour aux USA !

le 13/10/2014 à 12:28
Signaler
Exact! Les Américains raffolent des moteurs hybrides. Par contre pas de mazout, ce n'est pas dans les mœurs (sauf chez le franchouillard)

à écrit le 08/09/2014 à 14:22
Signaler
si psa veux s'imposé au usa il faut mètre des gros v6 avec des vraix bva sinon sa ne marchera pas la bas avec une 1.6 hdi bmp6 tu coule la boite.

le 08/09/2014 à 16:04
Signaler
N'importe quoi .. vous vivez 30 ans en arrière.

le 08/09/2014 à 19:20
Signaler
Le marché US a changé on est plus dans les années 70.

à écrit le 08/09/2014 à 14:08
Signaler
S'ils ont les moyens de perdre autant d'argent que BNP, alors qu'ils y aillent et "Good Luck".

à écrit le 08/09/2014 à 14:01
Signaler
Je pense qu'ils vont le faire, avec raison, les allemands, Audi en particulier n'accroche pas, les Us les boude, DS a une vraie chance incarnant le luxe à la française...

à écrit le 08/09/2014 à 12:51
Signaler
Bon courage, car la réputation des françaises aux États-Unis est calamiteuse... Sans parler de la réputation de la France en général. C'est immérité, certes, mais il va falloir que PSA redouble d'efforts pour changer cette image. En a-t-elle les moye...

à écrit le 08/09/2014 à 12:44
Signaler
Reste à voir si elle proposera l'hydro.

à écrit le 08/09/2014 à 12:32
Signaler
Elle fait un peu nouveau riche. Mais elle a de la gueule et reprend les code typé allemand se qui ne peut pas être mauvais. Apriori je suis plutôt sous le charme et agréablement surpris, reste à voir si la motorisation sera à la hauteur de la livrée.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.