PSA remonte spectaculairement la pente avec Carlos Tavares

 |   |  793  mots
Carlos Tavares, le nouveau dirigeant, est en avance sur son plan de marche
Carlos Tavares, le nouveau dirigeant, est en avance sur son plan de marche (Crédits : reuters.com)
PSA devrait enregistrer un flux de trésorerie positif sur l'année 2014 et peut-être même... un bénéfice opérationnel. Les ventes ont augmenté de 5,5% au premier semestre, essentiellement en Europe et en Chine. Au bord du gouffre l'an dernier, PSA sort enfin la tête hors de l'eau.

PSA Peugeot Citroën était au bord du gouffre. Mais, recapitalisé en début d'année, le groupe automobile français amorce un remarquable redressement. "Nous avons mis fin à la consommation de cash chez PSA", souligne fièrement Carlos Tavares ce mercredi, en présentant les résultats semestriels du constructeur français dont il est le nouveau président.

"C'est encourageant", mais "nous avons encore beaucoup à faire", ajoute le dirigeant, qui, il y a un an encore, était le numéro deux  de Renault. Le constructeur en crise, dont l'Etat et le chinois Dongfeng détiennent désormais 14% du capital chacun,  affiche au premier semestre un flux de trésorerie libre ("free cash flow") positif de 1,51 milliard d'euros ! Pas mal pour une groupe qui enregistrait plus d'un milliard de flux de trésorerie négatif sur l'année 2013.

Une marge semestrielle de 1,7%

PSA affiche un bénéfice opérationnel courant sur les six premiers mois de l'année. Et ce, pour la première fois depuis 2010, à 477 millions d'euros. Avec une marge de 1,7%. Malgré une légère contraction du chiffre d'affaires à cause des effets de change. Les seules activités automobiles affichent un profit opérationnel de 128 millions, avec une marge de 0,6%, très faible certes mais positive néanmoins. Le résultat net demeure toutefois négatif avec une perte de 114 millions d'euros.

PSA affirme avoir amélioré le prix de vente moyen de ses véhicules (avec un gain semestriel de 230 millions) avec une réduction des ventes à pertes en Amérique du sud et en Russie notamment. Dans ces deux régions, PSA compte réduire ses déficits de 50% sur l'année. Le groupe affirme avoir aussi réduit ses coûts de production et d'achats.

Pour améliorer ses résultats, PSA a aussi été bien aidé par une reprise du marché en Europe. Même si, hélas, la reprise en France est plus fragile qu'ailleurs. Le constructeur a accru de 11,7% ses ventes au premier semestre sur le Vieux continent et de 27,7% en Chine. En Europe, la pénétration atteint 12,1%, utilitaires compris (12,2% il y a un an), en Chine elle frise les 4,2% (3,8% un an auparavant). Les hausses dans ces deux régions compensent les reculs ailleurs avec des ventes en dégringolade (-37,2% en Afrique-Moyen-Orient, -26,8% en Amérique latine, -26,5% en Eurasie - Russie essentiellement).

Un prix de revient en fabrication qui baisse

"Nous sommes passés à un taux d'utilisation de nos capacités de production en Europe de 84%, contre 72% en 2013. Sur la seule France, le taux d'utilisation atteint 66%, contre 61% en 2013", souligne Carlos Tavares. Le site de Sochaux est bien chargé grâce à la percée de la nouvelle compacte Peugeot 308, élue "voiture de l'année", Mulhouse aussi grâce à la 2008.  Mais, Poissy et surtout Rennes souffrent. En Europe, PSA retrouve les taux de saturation de ses capacités industrielles de 2011...

"Nous avons réduit nos prix de revient en fabrication de 446 euros par véhicule entre 2013 et 2014", ajoute le président du directoire. "Un tiers de cette réduction s'explique par la hausse des volumes, les deux-tiers par une réduction des coûts". Carlos Tavares indique par ailleurs : "les usines françaises ont un réel potentiel d'amélioration".

Une grande prudence de mise sur l'année

Carlos Tavares reste toutefois très prudent sur l'année. Le second semestre est moins bon, structurellement, que le premier à cause de la fermeture des usines en août et des perturbations des congés de Noël en décembre. Il n'empêche. Vu l'avance prise sur les six premiers mois, PSA devrait logiquement enregistrer un flux de trésorerie positif sur l'année. La firme automobile pourrait aussi finir l'exercice avec un résultat opérationnel à l'équilibre, même si c'est loin d'être certain et que le dirigeant du groupe refuse de prendre le moindre engagement sur ce plan eu égard aux incertitudes  générales.

Carlos Tavares cite parmi ces incertitudes des marchés européens encore faibles, notamment dans l'Hexagone, des marchés émergents qui ne parviennent pas à décoller (sauf la Chine), des effets de change toujours négatifs en Amérique latine et Russie... ainsi que le coût du passage des moteurs aux très sévères normes d'antipollution Euro 6, estimé à plusieurs centaines d'euros par véhicule sur les diesels. Or, PSA n'est pas sûr du tout de pouvoir répercuter ces surcoûts sur le prix de vente final au client...

Le dirigeant préfère réitérer officiellement ses objectifs d'un flux de trésorerie libre du groupe positif au plus tard en 2016 et une marge opérationnelle de 2% pour les activités automobiles en 2018. Des buts très prudents...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/09/2014 à 10:33 :
Compte tenu de l'inertie des plans produits dans l'automobile (3 a 4 ans de developpement), Tavares n'a encore rien fait, si ce n'est serrer quelques boulons. Ses resultats on les verra dans 3 ans.
a écrit le 08/09/2014 à 13:49 :
Bien, puisse agir maintenant pour que Peugeot soit 'Back in the race' de la voiture electrique.
a écrit le 09/08/2014 à 11:35 :
le marché est saturé. Les gens n'ont plus les moyens de changer de caisse dès que la garantie est épuisée c'est à dire tous les deux ou trois ans.

Les français commencent peut-être, et ce n'est pas sûr, à comprendre qu'il faudrait arrêter de payer les indemnités de chômage en essayant de favoriser les marques françaises et l'économie française en général.

Personnellement, j'ai pratiquement eu toujours des voitures françaises que j'ai gardées chacune au moins 8 années sans aucun problème. J'ai eu une allemande, je n'en suis débarrassé au bout d'un an et demi. Je dis bien débarrassé.

J'ai remplacé ma 1ère C5 BVA après 8,5 ans par une autre C5 BVA qui en a maintement 7 et je ne la changerais pour rien au monde par une Mércédès, une BMW, une Audi ou un VW.

Les deux seules allemandes desquelles je garde un excellent souvenir, du temps de ma jeunesse, sont la NSU Spider moteur Wanckel et la VW Karman Ghia.
a écrit le 31/07/2014 à 12:03 :
Tavares n'a absolument rien fait de positif chez Renault ;
L'on se demande comment PSA a pu recruter un Tavares qui est le modèle même du diplômé pantouflard orgueilleux carriériste et surtout bon à rien mauvais à tout qui se fait embaucher pour la gloriole mais ne produit rien de la première heure à la dernière heure de sa présence dans l'entreprise ;
Réponse de le 31/07/2014 à 13:36 :
Vous avez pique-niqué avec lui pour le connaitre si bien ??
Immense est votre sachassions.
Réponse de le 09/08/2014 à 11:16 :
Qu'est-ce que vous attendez pour postuler sa place puisque vous vous vous estimez plus compétent ?

On pourrait voir ce dont vous êtes capable en dehors de critiquer gratuitement !...
Réponse de le 21/08/2014 à 21:33 :
En attendant, il fait des miracles chez PSA...
Réponse de le 08/09/2014 à 9:00 :
Pourquoi ce besoin chez Modèle, d'essayer de faire des phrases.
Réponse de le 12/09/2014 à 14:48 :
heu... Taveres n'est absolement pour rien dans les résultats du premier semestre, ni dans la sortie des 308 et 2008, conçus sous l'ère Varin....

par contre, pour la C cactus, vendue aussi cher que la 2008.... il aurait put saturer l'usine de poissy plutôt qu'une usine espagnole... et tant qu'à faire.... penser à proposer en option un toit découvrable sur cette voiture un peu ludique.....

j'éspère d'ailleurs que la mode du toit ouvrant en option reviendra chez PSA, en lieu et place de cette nullité de toit transparent..... sur les hauts de gammes comme sur la moyenne gamme

bref, comme il dit, il y du boulot, marketing et organisation industrielle
a écrit le 31/07/2014 à 11:43 :
Ce n'est pas Tavares qui a lancé la 308, ses nouveaux moteurs essence ou fait son plan social.
Merci a son prédécesseur qui a été mis a la porte....
Réponse de le 12/08/2014 à 22:35 :
tout a fait d'accord. Mais le plan avait aussi commencé avec Streif...
a écrit le 31/07/2014 à 10:34 :
comment quelqu un qui est la depuis moins d un an peut il influer sur les ventes de voitures ?
C est impossible, les voitures qui se vendent aujourd hui ont ete concues lorsque son PREDECESSEUR etait au pouvoir. le succes de Tavares se vera dans 4-5 ans quand se seront SES decisions qui porteront leurs fruits (ou pas). Pour l instant il ne fait que de beneficier d une amelioration conjoncturelle et des decisions de Varin
a écrit le 31/07/2014 à 10:00 :
ce n'est certainement pas la présence de M. TAVARES depuis 1 an !!! .....qui est à l'origine de ce résutat......soyons sérieux...
a écrit le 31/07/2014 à 9:07 :
Il est temps pour Peugeot de s'attaquer aux véhicules a forte marge ; SUV, berline van etc !
a écrit le 31/07/2014 à 8:45 :
L'article devrait plus tôt s'intituler "Tavarès ramasse la mise, merci Varin & Co". Pour la suite, avec l'annonce de la réduction du nombre de modèles, on va voir comment la part de marché va résister, vu l'hyper-segmentation croissante, et le risque de frustration des concessionnaires qui pourraient aller voir ailleurs.
Depuis fort longtemps, PSA abandonne des segments puis tente d'y revenir au prix fort, au gré de ses maigres moyens d'investissement. Le lâchage par ses partenaires (BMW, Fiat, Mitsu) sont un cinglant et couteux échec stratégique .
a écrit le 30/07/2014 à 21:15 :
Allez Carlos !! Sauve-nous PSA...
Réponse de le 30/07/2014 à 23:32 :
Allez Carlos, fanfaronne ... sous la houlette de Tavares, Renault n'a jamais cessé de décliner ...
son dernier exploit confier le renouveau catastrophique d'Alpine aux bricolos de Catheram ;
de surcroît après le massacre de Gordini avec 2 bandes blanches sur des carrioles poussives !
ya vraiment de quoi rire !
Réponse de le 31/07/2014 à 8:10 :
Moi je ne vois qu'une chose PSA et RENAULT font respectivement un bon et un très bon semestre quand les allemandes et notoirement VAG sous toutes ses marques, sauf Skoda, prennent une grosse baffe… En même temps, avez-vous considéré un produit PSA flamboyant par rapport à l'austérité de l'ensemble de la production ce groupe allemand et je ne vous parle pas là de fiabilité…!!!
a écrit le 30/07/2014 à 19:30 :
Il faut rendre à Cesar ce qui lui revient ;
Carlos Tavares n'a eu aucun impact sur ce résultat ;
Ce sont plutôt les salariés et les ingénieurs de PSA qui ont 100 % du mérite, sans oublier les salariés qui ont perdu leur emploi par fermeture d'usines et chômage technique ;
Pendant le même temps Bmw Vw Audi en Allemagne, Benthley Land Bover et Jaguar en Grande Bretagne, Skoda en Techéquie ont augmenté leurs capacités et construit de nouvelles usines de plus dans leurs pays d'origine ;
Réponse de le 30/07/2014 à 19:48 :
Le résultat ce sont les magnifiques voitures du groupe 308 en tête, 2008, 208, 508 etc, que du bon..., svp, ne boudez plus votre plaisir, les BMW AUDI et Cie allemandes et ...ruineuses sont un hors sujet...!!
Réponse de le 30/07/2014 à 23:40 :
tu dis ça car tu n'as pas les moyens. Oui, Bm, Audi coûtent plus cher à entretenir, c'est évident qu'il faut avoir le portefeuille qui va avec, mais c'est le choix de chacun. Alors pour toi, celui qui roule Bm est peut être un abruti qui a fait un mauvais choix, mais manifestement, il a fait des choix de carrière judicieux qui lui permette de rouler dans un véhicule plus dispendieux
Réponse de le 31/07/2014 à 8:04 :
@@Hors sujet BM et AUDI sont les voitures européennes les moins fiables à l'enquête fiabilité Auto Plus du 10 01 14, AUDI 19 ème BMW 20 ème, voilà en quoi c'est ruineux... NB J'ai largement les moyens de rouler dans ces deux marques et en même temps, mais je les oublie, à dessein…!!
a écrit le 30/07/2014 à 19:16 :
Les grincheux ronchons qui manient les insultes dans l'anonymat le plus total ne savent pas ce qu'ils veulent. Quand LA TRIBUNE dit que PSA remonte la pente, ils râlent. Quand elle dit du bien des constructeurs allemands, ils ronchonnent aussi...
Réponse de le 31/07/2014 à 8:45 :
+1
C'est bien français tout cela, c'est comme le temps jamais content
Réponse de le 31/07/2014 à 10:18 :
Vous confondez tout. Certes la rhétorique enmployé dans les commentaires n'est pas la plus fine, mais ce qui est reproché à AGV (l'auteur de l'article) c'est son manque permanent d'objectivité et son imprécision systématique dans ces "analyses". Reconnaissez que mettre en avant Tavarez dans les bons résultats actuel de PSA n'est pas très serieux quand on sait qu'il est là depuis à peine 6 mois.
a écrit le 30/07/2014 à 19:12 :
Encore une fois, les invectives et insultes anonymes et lâches se déversent ici. Un peu de courtoisie, d'intelligence et de démonstrations intellectuellement valables serait plus intéressant
a écrit le 30/07/2014 à 18:16 :
Tavares est juste arrivé au bon moment.... Soyez sérieux et précis dans vos titre La Tribune!
a écrit le 30/07/2014 à 18:02 :
Ce titre n'est vraiment pas sérieux.

La restructuration, les choix stratégiques ainsi que l'alliance avec Dongfeng ont été engagées par Varin, avant que Tavares arrive. L'influence qu'il aurait pu avoir en 6 mois sur les résultats de PSA est marginal. Attendons au moins le bilan 2014 ou 2015 pour l'évaluer.
Réponse de le 30/07/2014 à 18:35 :
pas sérieux car signé Verdevoye.
Réponse de le 30/07/2014 à 19:11 :
Au-delà de vos insultes anonymes (bravo pour le courage!!!) et intellectuellement indigentes, qui vous permettent d'exhaler vos frustrations, sachez que Carlos Tavares surveille personnellement le mix (prix de vente moyen), qui est un gage d'amélioration des résultats. Pour le reste, il y a en effet volumes et la poursuite de ce qui avait été entrepris antérieurement... Mais, pas la peine d'éructer des invectives gratuites... Insulter en trois mots est plus facile que de rédiger une analyse intelligente, évidemment!
Réponse de le 31/07/2014 à 0:11 :
Je ne vois ni insulte ni haine dans mon commentaire, frustration quant à la pauvreté de l'analyse de l'article, je l'admets.
a écrit le 30/07/2014 à 17:36 :
L'action flambe! Achetons, ça va encore monter, il reste du potentiel, beaucoup!
Réponse de le 30/07/2014 à 18:02 :
Quoi, tu n'as pas achété l'an passé quand l'action etait bradée à 4,5 € et que les stocks de voitures sur les usines valaient à eux seuls 3 fois la capitalisation boursiere de la société ? info parue dans la presse en octobre 2013 ;;;;
a écrit le 30/07/2014 à 17:35 :
Peugeot, Citroen, DS, des voitures bien plus fiables que les bouses allemandes, japonaises et coréennes.
Réponse de le 30/07/2014 à 17:42 :
lol Merci pour votre humour cela fait plaisir un peut de legereté!
Réponse de le 30/07/2014 à 17:54 :
@En avant PSA, Pas trop fort ami, vous avez blessé le communiquant des grosses allemandes, aujourd'hui nous devons les ménager, après tout, il ne fait que son boulot, faut bien croûter comme disait le bourreau!!
a écrit le 30/07/2014 à 17:33 :
Bravo à ceux qui ont acheté l'action lorsqu'elle valait 3 fois moins cher, honte à ceux qui pronostiquaient la mort de PSA. Continuons d'acheter l'action Peugeot et leurs superbes voitures : 308, 508, 2008, C4 Picasso, Cactus, DS4, DS3, DS5 etc.
a écrit le 30/07/2014 à 17:29 :
Encore une fois Verdevoye n'y connait rien. PSA remonte fortement, c'est vrai, mais surement pas grâce à Tavares, qui vient d'arriver, mais parce que les plans produits fonctionnent et parce que le plan de compétitivité signé en 2013 porte ses fruits. Les 308, 2008 et C4 Picasso qui marchent tellement bien et font les profits ont été mis sur le marché avant qu'il arrive.
Réponse de le 30/07/2014 à 17:47 :
Tavares ne fait pour le moment que profiter du travail de son prédécesseur, on verra quand son rêve de DS, concurrente directe du premium allemand va se dégonfler en laissant une jolie facture.
Réponse de le 30/07/2014 à 17:58 :
Et quels produits @Jack, quels produits, dans ma région les concessions PSA sont prises d'assaut dès l'ouverture, les femme sont en transe autour de 2008 et 308, les hommes font le coup de poing dans la file d'attente, j'en ai même vu qui apportaient leur déjeuner tiré du sac, où tout cela va t-il s'arrêter…!!!
Réponse de le 30/07/2014 à 18:00 :
@+1 Vous voyez le mal partout, vous êtes tendu, lâchez prise, laissez-vous aller un petit peu…!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :