Cartel des camions : vers une amende de 4 milliards d'euros ?

 |   |  291  mots
La Commission européenne enquête depuis plusieurs mois sur le cartel des camions.
La Commission européenne enquête depuis plusieurs mois sur le cartel des camions. (Crédits : Volvo)
Man, Scania, Daimler, Daf, Iveco, Volvo... La Commission européenne a indiqué que l'enquête était toujours en cours. Elle soupçonne les constructeurs européens de camions de s'être entendus notamment sur les prix et l'application des normes environnementales pendant quatorze ans.

La Commission européenne pourrait infliger aux grands constructeurs européens de camions une amende de plus de 4 milliards d'euros pour entente illicite, a rapporté mardi le quotidien allemand des affaires Handelsblatt.

MAN et Scania, tous deux propriétés du groupe allemand Volkswagen, mais aussi l'allemand Daimler, le néerlandais DAF, l'italien Iveco et le suédois Volvo sont accusés de s'être entendus sur les prix et les conditions de livraison entre 1999 et 2011, rappelle le journal.

"L'UE pourrait réclamer plus de 4 milliards d'euros d'amende aux fabricants de poids lourds", affirme le Handelsblatt, sur la foi de sources au sein du secteur.

Enquête toujours en cours

Contactée par l'AFP, la Commission européenne a seulement indiqué que son enquête était toujours en cours. "Nous ne pouvons pas préjuger du résultat ni du moment de la décision", a déclaré Ricardo Cardoso, porte-parole en charge des dossiers de concurrence.

La Commission avait procédé début 2011 à des perquisitions chez plusieurs constructeurs de camions et indiqué que l'amende pourrait représenter 10% du chiffre d'affaires annuel mondial des intéressés.

Selon le Handelsblatt, MAN aurait dénoncé ses complices il y a quatre ans pour échapper à toute sanction. Iveco, DAF et Scania pourraient bien être les plus touchés par l'amende de la Commission, selon le journal.

Provisions déjà prises par certains...

Volvo et Daimler ont quant à eux déjà pris des dispositions. Fin novembre, le suédois a annoncé une provision de 400 millions d'euros dans le cadre de cette affaire. Daimler a pour sa part constitué une provision de 600 millions d'euros dans ses comptes du quatrième trimestre 2014, après avoir déjà passé une provision en 2011 sans dévoiler son montant.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/02/2015 à 0:53 :
Téléphonie, yaourts, lessives, laboratoires, camions, métaux précieux, etc...des méga entreprises pour des mégas au profits d'actionnaires qui ont ni foi ni loi.
Des Multinationales
Transnationales
Qui font la paire
Avec les Banksters
a écrit le 24/02/2015 à 21:56 :
Voilà qui démontre une nouvelle fois combien le marché se régule automatiquement ! Les profits sont toujours privatisés et les dettes socialisées. Le "marché" fonctionne à sens unique. Une chance que l'Etat régulateur agisse et lutte contre les spoliateurs qui défendent la liberté uniquement si elle leur ait profitable !!!!
a écrit le 24/02/2015 à 19:30 :
et çà changera quoi ? Qu'on arrête de regarder dans le rétroviseur
Réponse de le 24/02/2015 à 20:45 :
question bete, t'as qu'à réfléchir cinq minutes, si tu peux.
Réponse de le 25/02/2015 à 9:03 :
@ qa: ce qui est important, c'est l'avenir, notre avenir. pas le passé. Et que Bruxelles et autres gouvernements fassent tout pour donner un emploi au maximum de gens. Je précise que je n'ai aucun intérêt financier dans les camions.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :