L'Europe a mené la danse contre les cartels en 2014, mais moins qu'en 2013

 |   |  252  mots
Avec 956 millions d'euros d'amendes infligés pour ententes illégales en 2014, l'Hexagone a été particulièrement actif.
Avec 956 millions d'euros d'amendes infligés pour ententes illégales en 2014, l'Hexagone a été particulièrement actif. (Crédits : reuters.com)
La part des amendes infligées par les autorités de la concurrence en Europe a diminué de plus de 20 points entre 2013 et 2014, et ce, alors que la tendance s'inscrivait nettement à la hausse dans le monde.

L'Union européenne a eu la main moins lourde. Alors que les sanctions infligées par les autorités de la concurrence du Vieux continent représentaient 65,5% du total mondial en 2013, à 1,9 milliard d'euros, elles n'ont plus pesé que 43,6% l'an passé, à 1,7 milliard, selon le rapport annuel Global Cartel Enforcement Review publié le 6 janvier par le cabinet d'avocats international Allen & Overy.

Une tendance baissière qui s'inscrit à contre-courant du mouvement global à la hausse puisque les autorités de la concurrence mondiales ont infligé l'an passé quelque 3,9 milliards d'euros d'amende, soit 31,13,% de plus qu'en 2013 (2,9 milliards d'euros). Le Brésil en est d'ailleurs un très bon exemple avec un bond de 682,16% des amendes entre 2013 et 2014. Et pour cause, l'autorité de la concurrence (Cade) du pays a condamné un cartel de cimentiers coupable selon elle d'entente sur les prix depuis 20 ans à des amendes d'un montant total de plus de 1 milliard d'euros.

 La France, championne d'Europe

Avec 956 millions d'euros d'amendes infligés pour ententes en 2014, l'Hexagone a été particulièrement actif. Le montant représente ainsi plus de 11 fois celui des amendes infligées en 2013 (85 millions d'euros), selon Allen & Overy.

"L'année 2014 marque un nouveau record en France quant au montant total des amendes infligées, avec en particulier une approche très stricte adoptée par l'Autorité de la concurrence à l'égard des échanges d'informations entre concurrents", commente Florence Ninane, associée en Droit de la concurrence au sein du cabinet.

| Lire 951 millions d'euros d'amende pour le cartel des produits d'entretien et d'hygiène

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/01/2015 à 9:48 :
IL FAUT CONTINUEZ ? LA SURVIE DE TROP D ENTREPRISES EN DEPENDENT???
Réponse de le 13/01/2015 à 20:48 :
L’Europe n'a pas été créée pour la survie de ces entreprise mais pour que les grands groupes mondiaux et les plus riches gagnent encore plus en nous coulant...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :