Comment Luca de Meo a bousculé Renault pour remanier Megane E-Tech

Pour présenter sa nouvelle Megane 100% électrique au salon de Munich, le nouveau patron de Renault est parvenu à réajuster en moins d'un an un projet qui avait déjà quatre ans de développement au compteur. Il a su imposer une nouvelle approche produit, qui devrait désormais être la norme chez Renault.

3 mn

(Crédits : Renault)

Renault remet le cap sur l'électrique! Après plusieurs années de trou d'air d'une stratégie produit naguère ambitieuse, la marque au losange a levé le voile sur une Mégane entièrement électrique. Mégane E-Tech doit relancer la marque au losange sur le très dynamique marché de l'électro-mobilité, au moment où la très vieillissante Zoé est proche de la retraite. Il était temps! Renault n'a pas sorti de voiture électrique sur le cœur du marché depuis de très longues années, au risque de perdre son leadership, face à l'offensive des autres groupes automobiles. Volkswagen s'apprête ainsi à lancer l'ID.5, après la percée spectaculaire de son ID.3 désormais deuxième sur le marché, et tandis que l'ID.4 est arrivé en concession il y a quelques mois.

Mais pour Luca de Meo, arrivé aux manettes de Renault en juillet 2020, si Megane E-Tech était une fantastique opportunité, à plus forte raison puisqu'elle se situait sur le segment des compacts, un marché jugé prioritaire, il n'était pour autant pas question de la commercialiser dans l'état dans laquelle il l'a trouvée.

Une ambiance plus fun

Alors qu'il ne présentait son plan Renaulution que six mois plus tard, Luca de Meo presse dès son arrivée ses équipes d'apporter des modifications substantielles au projet pourtant lancé en 2016. « Il est possible de changer un certain nombre d'éléments, un an et demi avant le lancement d'un véhicule », assure Fabrice Cambolive, le patron des ventes de Renault : des éléments du design notamment intérieur, choix des gammes, niveaux de finition, couplage du la chaîne de traction, le logiciel, l'interactivité, l'accueil intérieur... La nouvelle Mégane ne change pas radicalement de nature, mais elle adopte de nouveaux codes d'ambiance plus fun qui la rapproche du concept très coloré de nouvelle R5. La Renaulution avant l'heure.

Lire aussi 4 mnVoiture électrique : Renault se démarque du modèle Tesla et assume

Pour Luca de Meo, le temps pressait. Renault ne pouvait pas se permettre un nouvel échec commercial. Il a ainsi bousculé ses équipes pour remanier le projet Megane E-Tech. D'autant que l'enjeu de ce véhicule est de positionner Renault sur le segment C face au Volkswagen ID.3, mais également de relancer une gamme électrique maison.

« Notre ambition est d'être sur le podium européen », souligne Fabrice Cambolive. Mais l'objectif est également de faire de Mégane E-Tech un levier pour la gamme électrique à venir. « Elle va nous permettre de lever les freins pour basculer sur la voiture électrique », explique le patron des ventes Renault.

Un produit enfin tourné vers le client

En réalité, les réajustements sont loin d'être anecdotiques. Pour Fabrice Cambolive, les modifications voulues par Luca de Meo touchent à la substance même de la méthodologie d'un projet automobile. « Nous avons voulu remettre le client au centre du projet Mégane E-Tech ». Selon lui, la touche Luca de Meo c'est d'en finir avec des projets exclusivement tournés vers le produit en pensant désormais expérience client. Avec Mégane E-Tech, Luca de Meo a ainsi testé la capacité de Renault d'adopter une nouvelle approche commerciale. Et peut-être de faire d'un produit porté par Carlos Ghosn et Thierry Bolloré, l'ancienne équipe dirigeante, un succès.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.