Le Canada se retire de General Motors, six ans après son sauvetage

La transaction avec Goldman Sachs sera finalisée le 10 avril pour un montant estimé à 2,5 milliards de d'euros. Le Canada avait consacré plus 10 milliards de dollars canadiens (environ 8 milliards d'euros) pour acquérir 12% du constructeur américain dans le cadre de son sauvetage, piloté par l'État fédéral américain, en 2009.
Pour le gouvernement canadien, les 2,7 milliards de dollars pourraient faciliter le retour à l'équilibre des finances publiques.
Pour le gouvernement canadien, les 2,7 milliards de dollars pourraient faciliter le retour à l'équilibre des finances publiques. (Crédits : reuters.com)

Le Canada ne fait désormais plus partie des actionnaires de General Motors. Le gouvernement canadien a vendu à Goldman Sachs le solde de sa participation au capital du constructeur américain, près de 73,4 millions d'actions soit 4,5% du capital, pour un montant estimé de 2,7 milliards de dollars (2,5 milliards d'euros), a annoncé lundi 6 avril l'entité chargée des investissements du gouvernement du pays.

Canada GEN Investment Corp a précisé que la transaction sera finalisée le 10 avril, sans en préciser ni le prix ni la valeur. Au cours de clôture de lundi 6 avril, l'opération représente près de 2,7 milliards de dollars (2,5 milliards d'euros).

Pour le gouvernement canadien, les 2,7 milliards de dollars pourraient faciliter le retour à l'équilibre des finances publiques dans le cadre du prochain budget qui sera présenté le 21 avril. Ceci permettrait de pallier le manque de recettes fiscales en raison de la chute des prix du pétrole dont le Canada est un important producteur, à quelques mois des élections législatives.

Un coûteux sauvetage pour Washington

La cession de titres General Motors par le Canada intervient deux mois après que la province canadiennne a cédé le solde de sa participation dans le constructeur pour 1,1 milliard de dollars canadiens (806 millions d'euros).

Le Canada et la province de l'Ontario, où plusieurs usines d'assemblage automobiles sont installées, avaient consacré plus 10 milliards de dollars canadiens pour acquérir 12% du constructeur américain dans le cadre de son sauvetage, piloté par l'État fédéral américain, en 2009.

     | Lire General Motors, ou comment un leader mondial a fait faillite

Le Trésor américain avait vendu fin 2013 le solde de sa participation dans GM. Le sauvetage du constructeur s'est soldé par une perte de 11,2 milliards de dollars pour Washington, qui y avait consacré quelque 50 milliards.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 07/04/2015 à 15:09
Signaler
Pareil, j'ai du mal à comprendre comment ils perdent autant d'argent. Ils achètent au plus bas et revendent quand tout va bcp mieux. Hic hic?

à écrit le 07/04/2015 à 13:21
Signaler
L'industrie automobile a bénéficie des soutients de l'Etat pour plusieurs milliards qui ont été injecté pour sauver des emplois. Heureusement que les Etats sont présents pour certains grands investissements stratégiques mais au Canada ont s'étonne to...

le 08/04/2015 à 13:19
Signaler
@Normand Walter: je te signale que la ligne Toronto-Montréal et inverse avec Via Rail est excellente à tous points de vue. Mais bon, peut-être que tu es loin du Canada pour être au courant de ce qui s'y passe :-)

à écrit le 07/04/2015 à 10:21
Signaler
Pourquoi les Etats vendent-ils à perte?????? Ils ont racheté des parts quand les entreprises sont au fond du trou, dont théoriquement très bon marché. Ensuite, ils revendent quand elles sont de nouveau sur pied, donc fortement revalorisées. Et ils...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.