General Motors essuie une plainte à trois milliards de dollars pour dissimulation

 |   |  326  mots
Une grande partie de ces problèmes ont trait à des véhicules qui existaient avant que GM ne tombe en faillite en 2009 pendant la crise financière, selon le procureur.
Une grande partie de ces problèmes ont trait à des véhicules qui existaient avant que GM ne tombe en faillite en 2009 pendant la crise financière, selon le procureur. (Crédits : reuters.com)
Selon le procureur de l'Arizona, le constructeur automobile aurait longtemps dissimulé des défauts de sécurité. Les consommateurs auraient ainsi perdu de l'argent, les véhicules de GM ayant perdu de la valeur après un rappel massif en 2014.

General Motors aurait délibérément fait courir un risque aux automobilistes. C'est la reproche de l'Etat d'Arizona, qui a annoncé le dépôt d'une plainte en justice contre le constructeur américain. Celui-ci est notamment accusé d'avoir dissimulé des défauts de sécurité pour éviter d'avoir à supporter les coûts d'un rappel.

Selon le New York Times, l'Arizona réclame ainsi trois milliards de dollars (2,4 milliards d'euros) pour fraude au droit de la consommation aux frais des consommateurs de l'Etat.

300.000 véhicules rappelés dans l'Etat d'Arizona

La plainte concerne des rappels massifs de véhicules cette année relatifs, entre autres, à des problèmes de contact défectueux, d'airbags et de ceintures de sécurité.

"Malgré 4.800 plaintes de consommateurs et plus de 30.000 réparations sous garantie, GM a attendu jusqu'à 2014 avant de révéler ces défauts", selon la plainte.

Environ 300.000 des véhicules rappelés étaient enregistrés dans l'Etat d'Arizona. La législation de l'Etat en vigueur en la matière fixe des sanctions de 10.000 dollars par violation.

Le "nouveau GM" responsable

Une grande partie de ces problèmes ont trait à des véhicules qui existaient avant que GM ne tombe en faillite en 2009 pendant la crise financière. Cependant, souligne le procureur, le "Nouveau GM", qui a pris la suite de l'ancien groupe, est responsable dans la mesure où il a dissimulé l'existence de nombreux défauts connus liés à la sécurité.

"La dissimulation systématique de défauts connus était délibérée, alors que le Nouveau GM suivait un schéma constant d''enquêtes' et de retards interminables chaque fois qu'il prenait conscience d'un défaut donné", fait valoir le procureur général.

Or, selon la plainte, les consommateurs ont perdu de l'argent, puisque les véhicules de GM ont perdu de la valeur après la révélation de 60 graves défauts de sécurité affectant 27 millions de véhicules.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/11/2014 à 19:15 :
La fed va devoir nous imprimer 3 milliards de plus... Pas prévu, mais acceptable. Leur devise, notre problème.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :