Renault reste en France mais restructure ses compétences

Le groupe automobile français a annoncé un plan de départs, aussitôt remplacé par un programme de recrutements de nouvelles compétences. Il s'agit de préparer la transformation du secteur dans l'électrification, mais également la data, tout en gardant une forte empreinte industrielle en France.
Nabil Bourassi

2 mn

Ce plan survient après la mise en œuvre d'un plan de départ de 15.000 personnes dans le monde dont 4.600 en France.
Ce plan survient après la mise en œuvre d'un plan de départ de 15.000 personnes dans le monde dont 4.600 en France. (Crédits : Yves Herman)

Sur les questions d'emploi, Luca de Meo est attendu au tournant... Le directeur général de Renault vient d'annoncer un plan consistant à organiser le départ de 2.000 collaborateurs, tout en embauchant 2.500 autres avant la fin 2024. Ce plan survient après la mise en œuvre, par l'équipe intérimaire qui a précédé l'arrivée de Luca de Meo en juillet 2020, d'un plan de départ de 15.000 personnes dans le monde dont 4.600 en France.

Un secteur en profonde transformation

Chez Renault, on assure que le plan annoncé ne consiste pas à réduire les effectifs, mais simplement à redéployer les ressources humaines au moment où le secteur traverse une profonde transformation.

"Renault Group réaffirme sa volonté de positionner la France au cœur de ses activités industrielles et de recherche et développement, en localisant sur le territoire national des technologies d'avenir créatrices de valeur", écrit le communiqué.

Le constructeur automobile fait la promesse de garder une forte empreinte industrielle en France, à condition de repositionner ses activités sur des segments porteurs. Il assure qu'un accord avec les syndicats lui permettrait d'affecter la production de 9 voitures électriques dans l'Hexagone, ainsi qu'un moteur électrique de nouvelle génération accompagné de toute sa chaîne de valeur. Cette annonce, est en quelque sorte, la mise en œuvre du plan Electricity qui doit consacrer le triangle des usines du nord de la France comme un pôle majeur de la stratégie d'électrification de Renault. Les usines de Douai, Maubeuge et Ruitz doivent se répartir toute la chaîne de production des futures voitures électriques de la marque au losange, et se mettre en capacité d'en produire 400.000 par an en 2025. A noter également la transformation de l'usine de Flins qui doit arrêter de produire des voitures pour devenir un centre de re-factory (économie circulaire: recyclage, reconversion de voitures en électrique...).

10.000 personnes en reconversion

Dans cette démarche, Renault a besoin de nouvelles compétences, et d'en abandonner d'autres. Les importants moyens mis en place par Luca de Meo pour former les salariés aux métiers de demain ne suffiront pas. Près de 10.000 salariés doivent suivre une formation, ou des parcours de reconversion.

C'est l'ingénierie qui sera la plus touchée par ce plan. Avec l'électrification à marche forcée (Renault vise 90% de voitures électriques vendues en 2030), c'est toute la chaîne de traction thermique qui disparaît, soit autant d'expertises pour chacun de ses chaînons. Renault annonce ainsi près de 400 recrutements dans la data ou la chimie, soit deux activités majeures pour l'automobile de demain.

Les syndicats, eux, sont sur la défensive. Ils estiment que Renault a déjà payé un lourd tribu à la crise qui a suivi l'arrestation de Carlos Ghosn, l'ancien PDG du groupe. Ils ont d'ores et déjà prévenu qu'ils refuseraient tout licenciements secs.

Nabil Bourassi

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 19/09/2021 à 2:46
Signaler
La nov langue a de beaux jours devant elle.

à écrit le 17/09/2021 à 19:50
Signaler
Pour passer le virage électrique, l'industrie auto n'a plus besoin d'ingénieurs en mécanique pour concevoir une boite de vitesse conventionnelle mais d'ingénieurs en génie électrique pour concevoir une boite de vitesse automatique ou séquentielle....

à écrit le 17/09/2021 à 18:44
Signaler
Les bataves vont l'avoir mauvaise. (sur le titre)

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.