Voiture électrique : Renault noue un partenariat avec EDF, Total et Enel

 |   |  272  mots
La Renault KZ-E, présentée au Salon de l'Auto, est le nouveau porte-étendard, dans le domaine de la voiture électrique, au sein de la marque au losange.
La Renault KZ-E, présentée au Salon de l'Auto, est le nouveau porte-étendard, dans le domaine de la voiture électrique, au sein de la marque au losange. (Crédits : Renault)
Le constructeur automobile français Renault a annoncé, ce jeudi 11 octobre, la signature d'accords avec EDF, Total et le groupe italien d'énergie Enel. Objectif de ces partenariats : favoriser le développement de véhicules électriques.

Renault continue de creuser son sillon en matière de mobilité électrique. Après avoir présenté, à l'occasion du Salon de l'Automobile (4 octobre-14 octobre), la Renault KZ-E, son modèle 100% électrique destiné au marché chinois, le constructeur automobile français a officialisé, dans un communiqué publié ce jeudi 11 octobre, la signature d'accords avec EDF, Total et le groupe italien d'énergie Enel. Le but de ce rapprochement ? Favoriser le développement des véhicules électriques.

L'accord avec EDF, qui, de son côté, a accéléré et créé "EDF mobilité électrique" -  avec l'objectif de devenir leader sur le marché des bornes de recharge sur ses quatre principaux marchés européens d'ici 2022 - porte sur l'optimisation de l'autoconsommation, le développement des îles intelligentes - sur le modèle de l'écosystème créé à Belle-Ile - et la mise en place d'offres d'électricité verte. Le constructeur français, qui s'est lancé très tôt sur le marché du véhicule électrique, va également coopérer avec Total et la start-up Jedlix afin de lancer une application smartphone de recharge intelligente des véhicules électriques en France.

Huit modèles électriques en préparation

La collaboration avec Enel concerne pour sa part les systèmes de recharge intelligente et les infrastructures de charge en Italie. L'industrie automobile compte sur l'électrification de ses modèles pour atteindre les prochains objectifs de CO2 et répondre aux futures restrictions d'accès aux centre-villes pour les moteurs thermiques traditionnels. Dans le cadre de son plan stratégique 2022, Renault prévoit de doubler à huit modèles sa gamme électrique actuelle.

 (Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :