Dyson précise son ambitieuse feuille de route pour la voiture électrique

 |   |  464  mots
James Dyson doit éviter les mêmes erreurs que Tesla s'il veut réussir son pari d'industriel automobile.
James Dyson doit éviter les mêmes erreurs que Tesla s'il veut réussir son pari d'industriel automobile. (Crédits : DR)
L'entreprise britannique connue pour ses aspirateurs sans sac va consacrer d'importants investissements pour se positionner sur la voiture électrique. Elle vient de choisir son site de R&D et promet une commercialisation dès 2021...

Il y  a un an, Dyson faisait une annonce fracassante : il misait la somme astronomique de 2,5 milliards de livres dans la voiture électrique (le groupe a enregistré un chiffre d'affaires de 3,5 milliards de livres en 2017). Impossible de ne pas prendre au sérieux cette annonce, d'abord parce que le groupe électroménager n'a pas l'habitude de lancer des projets sans résultats. Ensuite, parce que l'annonce était détaillée et chiffrée ! Mais il est vrai que personne n'attendait cette entreprise, connue pour ses aspirateurs sans sac et ses sèche-mains, dans l'univers automobile, une industrie autrement plus complexe.

Jusqu'à 2.000 salariés sur le nouveau site

Cette semaine, Dyson a pourtant précisé son plan de marche industriel. Il a choisi la ville de Hullavington pour installer son centre de R&D. Il utilisera un ancien aérodrome de la Seconde Guerre mondiale pour y faire ses essais sur piste. Ces derniers sont prévus pour 2020, et une commercialisation est attendue dès l'année suivante. Ce site pourrait employer jusqu'à 2.000 employés. Dyson est réputé pour ses produits innovants et disruptifs et la qualité de son ingénierie. Il l'a montré avec son fameux aspirateur sans sac, ses sèche-mains ou encore les ventilateurs sans hélice et ses sèche-cheveux.

La piste de la batterie solide

Le groupe n'a, pour l'heure, rien livré sur le concept qu'il entend proposer en matière de voiture électrique. Il pourrait toutefois s'intéresser aux nouvelles technologies autour de la batterie solide qui permet d'augmenter considérablement l'autonomie des voitures tout en réduisant fortement leur temps de charge. L'ensemble des constructeurs automobiles ont déjà annoncé qu'ils travaillaient sur cette technologie, mais aucune solution ne sera présentée avant 2023 ou 2025. Or, Dyson prétend pouvoir commercialiser une voiture dès 2021 ce qui laisse présager qu'elle utilisera, au moins dans un premier temps, des batteries classiques. En outre, ce délai paraît extrêmement court d'un point de vue de l'industrialisation.

L'exemple de Tesla

Ce projet rappelle celui d'Elon Musk qui a fait de la voiture électrique un produit haut de gamme très coté avec la marque Tesla. Sauf que l'entreprise californienne est empêtrée dans des problèmes de montée en cadence industrielle. L'entreprise n'atteindra jamais sa promesse de 500.000 voitures produites en 2018, après en avoir seulement produit 90.000 en 2017.

Il est vrai que la voiture électrique présente pourtant l'avantage de disposer d'une architecture mécanique beaucoup plus légère qu'une voiture thermique, mais les choses ne sont pas si simples. James Dyson, lui, n'a jamais reculé devant les challenges impossibles. Si l'ingénieur, qui avait milité pour le Brexit, remporte son pari, l'entreprise qu'il a fondée en 1991 entrerait dans une nouvelle dimension industrielle.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/08/2018 à 16:43 :
L'UE avait détruit, avec comme toujours des règlements stupides, inapplicables comme le 3 %, tous les petits constructeurs britanniques. Maintenant qu'ils sont sorti du piège, ils vont pouvoir de nouveau construire des voitures qu'elles soient à essence ou
électriques, sans tenir compte des règles émises par des nuls.
a écrit le 31/08/2018 à 16:03 :
Si les voitures dyson sont comme les aspirateurs produits, il y a fort à parier qu'il n'y aura que peu d'acheteur : on/off, pas de variateur, batterie inamovible... un barouf d'enfer (le voisin sait quand vous nettoyez qquchose), bref le bonheur quoi :-)
a écrit le 30/08/2018 à 20:12 :
Cet homme est brillant !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :