Volkswagen rappelle tous ses véhicules Diesel en Chine

 |   |  327  mots
Le ministère de l'Environnement chinois a décidé d'enquêter sur les véhicules Volkswagen importés ou produits sur son sol.
Le ministère de l'Environnement chinois a décidé d'enquêter sur les véhicules Volkswagen importés ou produits sur son sol. (Crédits : Reuters/China Daily China Daily Information Corp - CDIC)
Alors que le ministère de l'Environnement chinois s'apprête à enquêter sur les véhicules diesel importés ou produits en Chine, pour vérifier leur conformité aux normes de pollution, le constructeur a annoncé qu'il allait rappeler 1950 véhicules. La Chine est son plus grand marché.

La branche shanghaienne de Volkswagen, qui affirmait le 25 septembre dernier n'être pas concernée par le scandale des moteurs diesels, est-t-elle sur le point de se dédire ? Alors qu'en Chine la majorité des voitures fonctionnent à l'essence et pas au diesel, le ministère de l'Environnement chinois s'est néanmoins dit "hautement préoccupé" par l'éventualité d'une tricherie aux tests anti-pollution sur son sol. Et a décidé d'ouvrir une enquête.

Volkswagen rappelle 1950 véhicules

Le ministère de l'Environnement va se charger de vérifier si les véhicules de la marque allemande importés ou produits sur son territoire sont conformes aux normes de pollution, et qu'ils ne sont pas dotés de logiciels de trucages semblables à ceux qui ont été décelés aux Etats-Unis. Parallèlement, le constructeur a annoncé rappeler les 1.950 véhicules importés dans l'Empire du Milieu, afin d'en corriger les logiciels, s'ils en sont bel et bien pourvus.

De son côté, l'organisme chinois de contrôle de la qualité s'est déclaré lundi "vivement préoccupé" par le "dispositif de manipulation" dans les véhicules diesel de Volkswagen et a annoncé son intention de prendre des mesures appropriées, sans en préciser la teneur. Les autorités chinoises ont demandé au constructeur de leur transmettre les documents pouvant attester de la conformité de ces 1.950 voitures diesel.

Les Chinois boudent le diesel

Un analyste du cabinet LMC Automotive de Shangai, interviewé par le Financial Times ce lundi, juge que d'indéniables "difficultés au niveau des relations publiques" sont à prévoir pour Volkswagen, mais qu'en tout état de cause, l'impact économique sera minime pour la marque, à cause des ventes très limitées de diesel en Chine (1.950 véhicules pour 3 millions chaque année). Volkswagen a investi 18 milliards d'euros en Chine entre 2014 et 2018 (c'est son premier marché) et prévoit d'augmenter sa capacité de production de 3,1 millions de véhicules à plus de 4 millions par an. 


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :