Les ventes de logements neufs reculent de 12% sur un an au 2e trimestre

Le stock de logements proposés à la vente reste élevé malgré le net ralentissement des mises en vente, selon les données publiées mardi par le ministère du Logement et de l'Egalité des territoires.

1 mn

Au deuxième trimestre, le nombre de mises en vente de logements neufs s'établit à 22.610 unités (-22,4%) et celui des réservations à la vente à 20.949 (-12,1%).
Au deuxième trimestre, le nombre de mises en vente de logements neufs s'établit à 22.610 unités (-22,4%) et celui des réservations à la vente à 20.949 (-12,1%). (Crédits : reuters.com)

Les ventes de logements neufs en France ont baissé de 12,1% au deuxième trimestre par rapport à la même période de 2013, selon les données publiées mardi par le ministère du Logement et de l'Egalité des territoires.

Lire >> Immobilier: la demande de logements en baisse

Recul de 10,9% des réservations à la vente d'appartements

Les réservations à la vente d'appartements ont diminué de 10,9% par rapport au deuxième trimestre 2013 pour atteindre 19.141 logements.

Pour les maisons individuelles, le recul est plus marqué, à 23,2%, avec un niveau toujours faible de 1.808 réservations.

"L'ajustement à cette conjoncture particulièrement morose se traduit par une chute des mises en vente de 33,5%, fixant le nombre de nouvelles offres de maisons à 2.000 logements ce trimestre", souligne le ministère dans un communiqué.

22.610 logements neufs mis en vente au deuxième trimestre

Au deuxième trimestre, le nombre de mises en vente de logements neufs s'établit à 22.610 unités (-22,4%) et celui des réservations à la vente à 20.949 (-12,1%).

Les annulations de réservations restent à des niveaux élevés, supérieurs de 15,3% par rapport à la même période de 2013 et portent sur 2.004 logements, soit 10% du total des réservations.

En conséquence, l'encours de logements proposés à la vente ne diminue que de 1,2% et demeure à un niveau élevé de 103.681 logements.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 35
à écrit le 01/09/2014 à 14:50
Signaler
immobilier est là. Les prix reviennent à la normal petit à petit. Adieu la spéculation immobilière. Consultez la "courbe de Frigitt".

à écrit le 30/08/2014 à 18:19
Signaler
IL FAUT INTERVENIR SUR DEUX GRENAUX BAISSE LE PRIX DE LIMOBILIER ET AUGMENTE LE REVENUE DES MENAGES EN FRANCE???

à écrit le 28/08/2014 à 10:56
Signaler
je vous passe le bonjour depuis l´Espagne , faite controler les prix , au contraire vous aurez des problèmes.

à écrit le 26/08/2014 à 21:57
Signaler
Vous les avez écouté ces bobo gaucho ecolo se plaindre de na pas etre au gouvernement ! Ces integristes fous ont assassines la france. A commencer par le logement....Quelle honte ! GAUCHE DEHORRRRSSS !!!

le 27/08/2014 à 8:48
Signaler
C'est pas EELV qui ont détruit le logement, c'est qu'ils sont trop chers ces pu.. de logements et les gens n'ont plus les moyens ni le travail pour ça. Plaignez vous aux agences et proprios c'est tout...toutes façons, les prix de l'immo vont s'écroul...

à écrit le 26/08/2014 à 21:35
Signaler
Les propriétaires ne sont pas tous des rentiers ! Les acquéreurs voudraient les tondres en faisant baisser les prix, mais ils oublient que ceux ci, pour une grande part ont acheté a un prix élevé, et il faux rembourser souvent un gros emprunt qui ne...

le 27/08/2014 à 8:50
Signaler
Pourquoi avoir acheté des biens à des prix stratosphérique ? Ceux qui ont empreintes des sommes pareilles sur 20 ou 30 a sont responsables de leurs actes. Je suis toujours locataire car je n ai jamais voulu être propriétaire avec de tels prix et su...

à écrit le 26/08/2014 à 21:28
Signaler
Le seul et unique moyen de relancer le logement est de legiferer pour obliger les banques a accorder des prêts quand les conditions sont reunies.il faut également reduire fortement les frais des grattes papiers ( les notaires ) qui sont honteusement ...

à écrit le 26/08/2014 à 20:39
Signaler
vendus à un prix fou et avec une surface ridicule. genre 40m2 un F2. Par exemple, dans la chambre, une fois le lit installé, il reste juste de la place pour passer autour sans toucher les murs.

à écrit le 26/08/2014 à 20:37
Signaler
on se presse dans les bureaux de ventes dans le sud-est de la France vous savez. le soi-disant déclin de l'immobilier, c'est une belle utopie sur la Côte Azur. ce secteur d'activité fait au contraire tous les ans un excellent chiffre d'affaire.

à écrit le 26/08/2014 à 20:32
Signaler
toujours aussi amusant ces articles. sur la Côte Azur, dans n'importe quelle ville du littoral les ventes de logements neufs se portent à merveille. les chantiers immobiliers sont innombrables ici.

à écrit le 26/08/2014 à 19:21
Signaler
C'est l'effet normes 2012 qui commencent. L'année dernière, les constructions signé en 2011 étaient encore aux anciennes normes (largement moins chère et très bien isolé et peu consommatrice d’énergie) alors que cette année toutes les constructions s...

à écrit le 26/08/2014 à 18:50
Signaler
C'est logique que Les ventes de logements neufs reculent, les prix sont arrivés à un tel niveau que peu de gens peuvent acheter. Il y a énormément de bien à vendre mais à des prix fous. Tant que les prix resteront aussi élevés le marché ne redécoller...

à écrit le 26/08/2014 à 17:03
Signaler
L'immobilier d'occasion se trouve aujourd'hui presque au prix du neuf. Hors il n'y a pas d'avantages fiscaux à acheter de l'occasion. Si les clients se détournent du neuf, c'est pas à cause de la fiscalité. D'après plusieurs témoignages autour de moi...

à écrit le 26/08/2014 à 16:15
Signaler
Je viens d'acheter mon appartement neuf pour les vacances en Espagne il n'y a aucune comparaison pour les prix et n plus la vie est moins chère alors la construction en France rien à cirer.

à écrit le 26/08/2014 à 15:51
Signaler
Baisser tout simplement les prix de 30% et la hausse des reservations se fera sentir de suite.......

à écrit le 26/08/2014 à 14:57
Signaler
Dis-moi ce que tu gagnes je te dirais ce que tu peux acheter c'est aussi simple que cela. Le gouvernement et le patronat veulent des bas salaires même pas de salaire du tout et des logements à des prix exorbitants c'est comme faire entrer un rond dan...

le 26/08/2014 à 16:41
Signaler
les salaires francais sont tres hauts si on y integre l'ensemble des charges ' payees par personne', a savoir les charges de secu, retraite, caf qui sont des salaires differes dans le temps et l'espace... maintenant le systeme francais c'est que tt r...

à écrit le 26/08/2014 à 13:18
Signaler
Il y a quinze ans j'ai acheté a 20mn de Montpellier un terrain constructible de 1200m2 très bien placé pour 23000 euro. Aujourd'hui a coté de chez moi des terrains de 400m2 se vendent plus de 80000 euro. On est passé de 19.1 euro le m2 200 euro le m2...

à écrit le 26/08/2014 à 13:09
Signaler
Il est enfin devenu impossible de continuer a faire croire que c'est la pénurie de logement qui fait gonfler les tarifs. Ouf il était temps...

le 26/08/2014 à 18:52
Signaler
Tout à fait, il n'y a pas de pénurie de logement et il n'y en a jamais eu. Actuellement 1.2 millions de logements sont vides ...

à écrit le 26/08/2014 à 11:52
Signaler
l'avenir c'est l'ancien

à écrit le 26/08/2014 à 11:43
Signaler
pour avoir boucher l'horizon des citoyens en changeant les regles fiscales sur les résidences secondaires , l'état a bloqué le marché des Residences secondaires. il a ce qu'il mérite

le 26/08/2014 à 12:57
Signaler
LOL , maintenant c'est la faute de l'état ? Alors si y a du chomage c'est la faute de l'état ? Et si il pleut, c'est la faute de l'état ? Au bout d'un moment, faut arrêter de tout mettre sur le dos de l'état hein !

le 26/08/2014 à 14:46
Signaler
Bien sur que c'est la faute de l'état.

le 26/08/2014 à 16:12
Signaler
C'est également de votre faute car vous êtes le bon bobo de gauche qui en croquez tous les jours. Pour le climat depuis que Flamby est au pouvoir le temps est pourri certainement comme lui.

à écrit le 26/08/2014 à 11:19
Signaler
Quand des normes ubuesques sont appliquées partout, quand les prix sont à des niveaux stratosphériques, quand le pouvoir d'achat est en berne depuis plusieurs années, quand l'avenir des emplois est très incertain, quand le niveau de la fiscalité indi...

le 26/08/2014 à 15:53
Signaler
Il n'y a pas de normes ubuesques...... seulement des marges exorbitants des promoteurs......

le 26/08/2014 à 17:52
Signaler
Ex de norme ubuesque: application à TOUS les nouveaux logements de normes handicapés, heureusement que nous ne le sommes pas tous. Donc salle de bain = 5 à 6 m2, WC= 3 m2, ... D'où T2= 55 m2, ce qui en rend le prix exorbitant

à écrit le 26/08/2014 à 10:34
Signaler
"Le stock de logements proposés à la vente reste élevé malgré le net ralentissement des mises en vente" euuh là où vous voyez une opposition je vois une conséquence, non?

le 27/08/2014 à 8:21
Signaler
Pas seulement, ils veulent également dire que les promoteurs engagent moins de constructions pour ne pas se retrouver avec trop de "stock".

à écrit le 26/08/2014 à 10:28
Signaler
475 000 euros pour un T4 de 87m² neuf à Lyon !!! Et après on s'étonne du recul des ventes de logement neuf.... Il faudrait que les constructeurs revoient sacrément leurs prix pour trouver des clients solvables !

à écrit le 26/08/2014 à 10:16
Signaler
Plus de 100 000 logements neufs ne trouvent pas preneur ? Que l'on cherche donc les véritables raisons et elles sont multiples et pas forcément celles qui sont mises en avant comme le manque de défiscalisation.

le 26/08/2014 à 11:51
Signaler
+1. J'ai 26 ans et habite Paris, encore chez mes parents. Il me parait difficile voir impossible de pouvoir trouver un logement à un prix décent en région parisienne si ce n'est de s'éloigner pour habiter à plus de 2h de mon boulot. J'attends avec...

le 26/08/2014 à 21:41
Signaler
Donc la maison de tes parents va perdre de la valeur et ils la garderons peut être 7 ou 20 ans de plus.c'est ce qu'ils souhaitent ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.