Congrès HLM : le pari de construire 250.000 logements sociaux sera-t-il tenu ?

C'est un défi lancé par la ministre du Logement Emmanuelle Wargon en février dernier : construire 250.000 logements sociaux d'ici à la fin 2022. Alors que le congrès de l'Union sociale pour l'habitat s'ouvre ce 28 septembre à Bordeaux, le gouvernement et les bailleurs sociaux ont fait un point d'étape. Il en ressort un consensus sur le nombre de logements agréés en 2021, mais les freins déjà identifiés il y a sept mois peinent encore à être levés.
César Armand

5 mn

Selon les chiffres du gouvernement, seuls 90.000 logements sociaux ont été construits l'an dernier, et 87.500 agréments [autorisations à construire délivrés par les préfets de département, Ndlr] délivrés, soit 22.500 de moins qu'en 2019, année de référence.
Selon les chiffres du gouvernement, seuls 90.000 logements sociaux ont été construits l'an dernier, et 87.500 agréments [autorisations à construire délivrés par les préfets de département, Ndlr] délivrés, soit 22.500 de moins qu'en 2019, année de référence. (Crédits : Jean-Pierre Amet)

Tout est parti d'un "défi" lancé le 2 février dernier par la ministre du Logement. Invitée de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV-RMC, Emmanuelle Wargon propose "qu'on construise 250.000 logements sociaux en deux ans" : 120.000 en 2021 et 130.000 en 2022. Autrement dit, rattraper le retard de 2020 marquée par la crise sanitaire et la paralysie des chantiers du BTP grâce au milliard d'euros débloqué par le plan France Relance. D'autant que selon les chiffres du gouvernement, seuls 90.000 logements sociaux ont été construits l'an dernier, et 87.500 agréments [autorisations à construire délivrés par les préfets de département, Ndlr] délivrés, soit 22.500 de moins qu'en 2019, année de référence.

Consensus sur le nombre de logements agréés en 2021

Alors que le congrès de l'Union sociale pour l'habitat (USH) s'ouvre ce 28 septembre à Bordeaux, le pari est-il tenu ? Pour l'heure, la promesse semble difficilement atteignable. Sollicité par La Tribune, le ministère du Logement communique sur le chiffre de 100.000 logements sociaux agréés fin 2021. La donnée fait consensus auprès des bailleurs sociaux mais peine à les satisfaire au regard de l'objectif initial de 120.000:

"Après 124.000 agréments en 2016, 113.000 en 2017, 109.000 en 2018, 105.000 en 2019, 87.500 en 2020, on aurait un rebond à 100.000", déclare à La Tribune la directrice générale de l'USH, Marianne Louis.

"Il faudrait 150.000 logements sociaux agréés chaque année. Nous serions sous les 100.000. Ce ne serait pas une bonne année", abonde sa présidente Emmanuelle Cosse, qui rappelle qu'il existe 1,7 million de demandeurs en France.

Un écart de 1 à 10 en Île-de-France

Dans la région-capitale française, la situation n'est guère meilleure. Après une année 2020 marquée par seulement 20.119 logements sociaux agréés, l'année 2021 sera de nouveau en deçà de l'objectif de 32.000. "On espère les 25.000 - ce sera toujours mieux qu'en 2020 - mais le compte n'y sera toujours pas", souligne, auprès de La Tribune, Jean-Luc Vidon, président de l'association des organismes de logement social d'Île-de-France (AORIF). Dans la région francilienne, uniquement moins de 10% (60.930) des demandeurs (745.000) se sont vus attribuer un habitat en 2020...

Tous font le même constat. Le décalage du trois mois du second tour des élections municipales et la résistance des nouveaux élus et de leurs populations à construire de nouveaux habitats freinent la sortie de terre de logements sociaux. "Si on veut être "pépère", on ne se donne pas d'objectifs chiffrés, mais ce n'est pas responsable", grince Emmanuelle Cosse, présidente de l'Union sociale pour l'habitat et ancienne ministre du Logement de François Hollande. "Sans volonté politique, il ne se fera pas grand-chose", appuie Jean-Luc Vidon, président de l'association des organismes de logement social d'Île-de-France (AORIF).

1,170 milliards d'euros d'Action Logement

La solution viendra peut-être des bailleurs sociaux institutionnels. Lors de son annonce, la ministre du Logement Emmanuelle Wargon avait promis de mettre sur la table 1,5 milliard d'euros. Le premier à avoir sorti le chéquier est Action Logement. Administré par les syndicats et le patronat, l'ex-1% a en effet débloqué 1,170 milliard d'euros au premier semestre 2021: 920 millions d'euros de prêts et de subventions pour les opérateurs du logement social et intermédiaire et 250 millions à Foncière Logement pour favoriser la mixité sociale et lutter contre l'habitat indigne

"C'est un soutien indispensable à l'objectif de production nouvelle de 250.000 logements sociaux que la ministre souhaite réaliser d'ici à fin 2022", expliquait alors le président d'Action Logement, Bruno Arcadipane, à La Tribune.

Selon nos informations, l'organisme paritaire, qui avait obtenu 42.000 autorisations à construire délivrés par les préfets de département, vise 46.000 agréments en 2021. Déjà détenteur de 19% du patrimoine social, il entend réaliser 36% de l'objectif ministériel d'ici à la fin de l'année prochaine.

A la CDC Habitat, "prématuré de faire un point"

Le second est CDC Habitat. Après avoir déclenché dès mars 2020 un premier appel à manifestation d'intérêts pour acquérir 40.000 logements neufs en vente en état futur d'achèvement (VEFA), la filiale logement de la Caisse des Dépôts s'est engagée "pour la production de 42.000 logements sociaux en 2021 et 2022, soit une hausse de plus de 50% de sa production annuelle par rapport à 2020" en lançant un appel à projets visant la production de 30.000 logements locatifs sociaux sur deux ans et associant son réseau d'organismes de bailleurs sociaux partenaires.

A date, "il est prématuré de faire un point", dit-on, mais le directeur général de la Caisse des Dépôts, Eric Lombard, doit tenir un point presse ce mercredi 29 au congrès de l'Union sociale pour l'habitat à Bordeaux.

Un discours du Premier ministre très attendu

Dans l'intervalle, le Premier ministre Jean Castex doit annoncer, ce 28 septembre à 11h à ce même congrès, les propositions qu'il retient du rapport Rebsamen. Bâtisseur convaincu, le maire (PS) de Dijon et président de Dijon Métropole exhorte, notamment, le gouvernement à tenir un discours beaucoup plus offensif sur l'acte de construire.

Lire aussi 8 mnRelance de la construction : que va faire le gouvernement du rapport Rebsamen ?

César Armand

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 29/09/2021 à 6:05
Signaler
a la retraite un logement acheter avec mes sous que j ai su economiser une fois payer les charges la csg et petites reparations est egal a ce que touche le locataire en apl chercher l erreur et qui est le con merci

à écrit le 29/09/2021 à 6:04
Signaler
a la retraite un logement acheter avec mes sous que j ai su economiser une fois payer les charges la csg et petites reparations est egal a ce que touche le locataire en apl chercher l erreur et qui est le con merci

à écrit le 28/09/2021 à 17:41
Signaler
Bref! Construire des logements où il n'y a pas de travail... cela ne rime a rien, sinon a pousser les habitants a la "débrouille"! Des villages sont a restaurer!

à écrit le 28/09/2021 à 12:20
Signaler
Pas marrant pour les habitants qui vont recevoir ces logements. Avec la suppression de la TH, les communes n'ont plus d'argent pour financer les crèches , les cantines, l'APL, le RSA etc... toutes ces prestations qui accompagnent cette population. ...

à écrit le 28/09/2021 à 9:41
Signaler
Chouette alors on va encore bétonner et donner de l'air a nous migrants qui se déversent tous les ans par centaines de milliers depuis des dizaines d'années ! Il faudrait d'abord pour réduire ce problème de logement fermer le robinet de l'immigration...

à écrit le 28/09/2021 à 9:19
Signaler
La Chine possede des villes totalement neuves sans aucuns habitants. Peut-etre y a t-il quelquechose a creuser de ce cote la. Cetres le transport risque d'etre complexe, mais en meme temps en micronie rien d'impossible. 250K bldg d'ici 22, ils vous p...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.