Icade accélère dans la santé en attendant des jours meilleurs pour le résidentiel

 |   |  350  mots
Le siège social d'Icade à Issy-les-Moulineaux vendu pour 98,8 millions d'euros en janvier 2019.
Le siège social d'Icade à Issy-les-Moulineaux vendu pour 98,8 millions d'euros en janvier 2019. (Crédits : DR)
En comparaison avec le premier semestre 2018, le chiffre d'affaires de la filiale immobilière de la Caisse des Dépôts accuse le coup, frappée par un flux de trésorerie en baisse à l'approche des élections municipales. Comme annoncé en février 2019, elle mise désormais sur sa foncière de santé.

En février dernier, Icade affichait l'ambition de « devenir la première foncière européenne dédiée à l'immobilier de santé » avec des investissements de 2,5 milliards d'euros (1 en France, 1,5 en Europe) prévus sur quatre ans. Au 30 juin 2019, force est de constater que les revenus locatifs de sa foncière santé ont bondi de 12,3%, par rapport à la fin du premier semestre 2018, pour un montant total de 129,3 millions d'euros.

Dans ce domaine, les investissements s'élèvent désormais à 45,5 millions d'euros avec, notamment, des projets dans le Grand Narbonne et le Grand Nantes pour 9 millions d'euros, ou encore l'acquisition de 7 résidences médicalisées pour personnes âgées en Italie pour 12,1 millions d'euros. Dans les tuyaux, se trouvent en outre 255 millions d'euros de développement, avec 14 millions d'euros de loyers prévus.

Un flux de trésorerie en baisse à l'approche des municipales

Plus généralement, le chiffre d'affaires de la filiale immobilière de la Caisse des Dépôts a reculé de 13,3% avec 678,5 millions d'euros au 30 juin 2019. Le résultat net a, lui, augmenté de 5,8%, avec 154,9 millions d'euros au premier semestre 2019 contre 164,9 millions d'euros au premier semestre 2018.

En revanche, le flux de trésorerie (cash-flow) diminue de 14,7%, avec 13,8 millions d'euros contre 16,2 au 30 juin 2018. Cette dégringolade est sans doute due à la chute de 14,9% du chiffre d'affaires du résidentiel. Le marché est en frappé par la période pré-électorale des élections municipales et mécaniquement par la baisse des octrois de permis de construire.

Sur le point de vendre 44.000 m² pour près de 700 millions d'euros

Outre le logement, l'immobilier de bureaux se porte bien. Après avoir vendu son siège en janvier dernier pour 98,8 millions d'euros à "l'investisseur institutionnel français de premier rang", Icade entendait continuer à céder des immeubles dont elle est propriétaire pour financer de nouveaux projets.

Ainsi, ses revenus locatifs ont crû de 3,1% et le taux de marge est de 94,9%. L'immobilière de la Caisse des Dépôts s'apprête en outre à vendre à un investisseur sud-coréen un ensemble de 44.000 mètres carrés à Neuilly-sur-Seine pour 691 millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :