LafargeHolcim : Eurocement se range finalement derrière la fusion

 |   |  326  mots
Eurocement, le deuxième actionnaire de Holcim - derrière Thomas Schmidheiny et devant le fonds Harris - devrait soutenir la fusion avec Lafarge lors du vote des actionnaires le 8 mai.
Eurocement, le deuxième actionnaire de Holcim - derrière Thomas Schmidheiny et devant le fonds Harris - devrait soutenir la fusion avec Lafarge lors du vote des actionnaires le 8 mai. (Crédits : © Denis Balibouse / Reuters)
Deuxième actionnaire d'Holcim, Filaret Galtchev, fondateur d'Eurocement, se rend. Il a donné son aval au projet de fusion entre les deux cimentiers français et suisse en acceptant un poste d'administrateur au sein de la nouvelle entité.

Le futur du groupe fusionné LafargeHolcim se précise. L'ensemble annonce ce jeudi 16 avril une augmentation de capital, qui devrait être validée lors de l'assemblée générale extraordinaire du 8 mai. La veille, le deuxième actionnaire d'Holcim, le groupe suisse Eurocement qui s'opposait à la fusion, a accepté un poste au conseil d'administration de la nouvelle entité, laissant penser qu'il accepte finalement le projet.

Eurocement enfin convaincu

Le nom de Filaret Galtchev, fondateur d'Eurocement, ne figurait pas dans la liste dévoilée mardi, des candidats à un poste au sein du conseil d'administration de LafargeHolcim. Le président de Holcim, Wolfgang Reitzle, avait pourtant annoncé le mois dernier que sa société était disposée à laisser un siège à l'homme d'affaires russe, dans l'espoir de le rallier à sa cause.

Lire aussi : Comment un milliardaire russe met en péril la fusion Lafarge-Holcim

Filaret Galtchev qui détient, à travers sa société Eurocement, 10,8% des voix d'Holcim, s'est finalement porté candidat le 15 avril. Cette proposition, émise dans un communiqué transmis par courriel, pourrait signifier que le deuxième actionnaire de Holcim - derrière Thomas Schmidheiny et devant le fonds Harris - soutiendra la fusion avec Lafarge lors du vote des actionnaires le 8 mai.

Nouvelles actions

L'assemblée générale extraordinaire du 8 mai sera également l'occasion, pour les actionnaires du cimentier suisse, de se prononcer sur une augmentation de capital censée financer la fusion avec Lafarge, a annoncé Holcim ce jeudi. L'assentiment d'au moins deux tiers des actionnaires est nécessaire pour pouvoir mener à bien l'opération. Le groupe suisse se propose d'émettre jusqu'à 264 millions d'actions nouvelles au nominal de deux francs suisses chacune. Ces actions devraient être cotées mi-juillet sur les places de Zurich et de Paris.

En Bourse, l'action Lafarge est en tête des hausses de l'indice CAC 40 avec un gain de 3,09% à 9h14 après les annonces d'Holcim (+1,3%) sur la fusion entre les deux cimentiers.

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :