Pertes stabilisées chez NicOx

 |   |  203  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Sa perte nette semestrielle s'est stabilisée à 27,5 millions, par rapport à celle de 27,2 millions du premier semestre 2009.

NicOx va continuer à étudier des opportunités de prises de licences et d'opérations de fusion-acquisition, déclare la société de biotechnologie en publiant une trésorerie en repli au premier semestre.

NicOx précise qu'elle disposait au 30 juin 2010 d'une trésorerie d'un montant de 128,4 millions d'euros, contre 148,3 millions au 31 décembre 2009. Au cours de cette période, sa perte nette s'est stabilisée à 27,5 millions, par rapport à celle de 27,2 millions du premier semestre 2009.

Le 22 juillet, les autorités sanitaires américaines ont fait savoir à la société qu'elles ne pouvaient pas approuver l'homologation du Naproxcinod, l'anti-inflammatoire de NicOx.

"Au cours des prochains mois, nous prévoyons de travailler étroitement avec les autorités réglementaires américaine et européenne. De plus, nous allons nous concentrer sur la recherche de potentiels accords de licence pour le Naproxcinod en Europe et dans le reste du monde", commente Michele Garufi, le PDG du groupe, dans un communiqué.

Il ajoute: "Nous continuerons de gérer notre trésorerie de la manière la plus efficace possible dans le but d'assurer la croissance future de la société, tout en étudiant des opportunités appropriées de prise de licences et d'opérations de fusion/acquisition."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :