OPA amicale de Solvay sur Rhodia

 |   |  234  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le chimiste belge Solvay va lancer une offre amicale de 3,4 milliards d'euros sur Rhodia. Solvay et Rhodia ont signé un accord de rapprochement afin de créer "un acteur majeur de la chimie, leader mondial sur ses métiers".

Solvay et Rhodia veulent créer un leader mondial de la chimie. Solvay va lancer une offre amicale en cash sur Rhodia de 31,60 euros par action (dividende de 0,5 euro détaché). Cette opération valorise Rhodia à 3,4 milliards d'euros. Le chimiste belge compte boucler son offre sur Rhodia d'ici la fin août 2011.

Avec ce rapprochement, Solvay anticipe des synergies de coûts annuelles de 250 millions d'euros dans les trois ans. Il précise qu'aucune restructuration majeure n'est prévue dans le cadre de cette opération.  La valeur d'entreprise de Rhodia est évaluée à 6,6 milliards d'euros.

Christian Jourquin, le patron de Solvay a indiqué : "Nous voyons la possibilité de doubler notre REBITDA à presque 2 milliards d'euros et de créer une plateforme majeure de la chimie avec des positions mondiales sous la bannière de Solvay".

De son côté, Jean-Pierre Clamadieu, président-directeur général de Rhodia a précisé que "Le projet présenté aujourd'hui est une formidable opportunité pour Rhodia, pour ses équipes, et ses actionnaires. En rejoignant Solvay, nous allons accélérer ensemble le développement de nos activités, en capitalisant sur une structure financière forte, des positions de leader et une exposition géographique exceptionnelle. Plus encore, la communauté de cultures me paraît de nature à assurer notre parfaite intégration dans un groupe fort et ambitieux " selon un communiqué commun des entreprises Solvay et Rhodia.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/04/2011 à 10:46 :
Bonjour
Enfin, une bonne nouvelle dans la chimie Française, le démantèlement du groupe Rhône Poulenc, par J.R Fourtou, a laissé des traces indélébiles dans les consciences, surtout chez le personnel, Rhodia, en était la partie la plus prometteuse avec les terres rares, grand bien lui fasse qu'une nouvelle construction d'un géant Français de la chimie reprenne cette place perdue.
Réponse de le 15/06/2011 à 8:08 :
A ma connaissance, Solvay n'est pas un groupe Français...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :