Mediator : la société Biopharma à son tour mise en examen

Spécialisée dans les visites médicales, Biopharma a été mise en examen ce vendredi pour tromperie aggravée et escroquerie dans l'affaire du Mediator. Une caution de 25 millions d'euros a été demandée, selon l'avocat de la société.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

La société Biopharma, spécialisée dans les visites médicales, a été mise en examen ce vendredi pour tromperie aggravée et escroquerie dans l'affaire du Mediator, avec à la clé une caution de 25 millions d'euros, a annoncé son avocat, Me François de Castro. Deux autres sociétés, Ardix médical (visite médicale) et Sarl Adir (qui finançait les études médicales), ont été placées sous le statut de témoin assisté lors d'une convocation vendredi matin au pôle santé de Paris, selon la même source.

Mercredi, le patron des Laboratoires Servier, Jacques Servier, et cinq sociétés du groupe, ont été mis en examen et placés sous contrôle judiciaire avec des cautions exceptionnellement élevées à la clé, une décision accueillie comme une première victoire par les victimes. Jacques Servier a été mis en examen pour obtention indue d'autorisation, tromperie sur la qualité substantielle, tromperie sur la qualité substantielle avec mise en danger pour l'homme et escroquerie.

Enquête pour homicide involontaire

Les cinq personnes morales, Les laboratoires Servier, Laboratoire Servier industries, Biofarma, Oril industrie et SAS Servier ont été mises en examen pour obtention indue d'autorisation et escroquerie. Cinq millions de malades ont pris du Mediator de 1976 à 2009, date de son interdiction. Cet antidiabétique, largement prescrit comme coupe-faim, a fait entre 500 et 2.000 morts, selon plusieurs études. La justice a ouvert en décembre 2010 une enquête pour homicide involontaire visant les laboratoires Servier. Elle a été élargie en août par le parquet de Paris à l'enquête sur les volets tromperie et escroquerie au préjudice des caisses de Sécurité sociale et des mutuelles.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.