Total localise un site de gaz naturel en France

 |   |  178  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2010 Thomson Reuters)
Le groupe énergétique français a repéré un site à "haut potentiel" de gaz de schiste dans le sud-est de la France, selon le journal les Echos. Total recherche des partenaires pour l'exploration et l'exploitation de ce site.

Total est à la recherche de partenaires pour explorer le sud-est de la France. Le groupe a localisé dans cette région un site de gaz de schiste, rapporte ce vendredi le journal les Échos.

Le quotidien cite un document interne que le groupe pétrolier a envoyé aux compagnies susceptibles d'être intéressées et où il précise avoir identifié un site "à haut potentiel". Total juge cette opportunité dans le gaz de schiste "importante et très significative", ajoute le quotidien.

Le groupe vient de publier une "offre d'entrée" sur son permis d'exploration de Montélimar (Drôme). Il a également déposé une nouvelle demande de permis au nord du site actuel, poursuit le journal économique.

Selon lui, Total estime que la zone pourrait contenir des ressources allant jusqu'à 2.380 milliards de mètres cube de gaz, soit dix ans de consommation française dans l'hypothèse la plus pessimiste, et 21 ans dans le scénario le plus favorable.

Mi-janvier, Total avait également annoncé qu'il participera à un projet gazier de 16 milliards de dollars en Australie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/11/2011 à 22:25 :
Oui Digger, la bêtise de votre commentaire est affligeante ! Autant de méconnaissance laisse pantois.
Que la France refuse ces explorations est à son honneur et les pays exploités nous envient maintenant d'éviter ces catastrophes!
On nous a déjà concocté un code minier en douce ( bravo Borloooo!!!) pour gagner un peu plus de pognon sur notre dos ( pas de "dessous de table"? Etonnant! car un ministre de l'écologie capable de signer ces saloperies juste pour "le fun", c'est bizarre ...)
On pourra me donner une fortune , je ne laisserai pas des types vouloir faire ces exploitations chez moi. On ne pense pas qu'à l'argent comme vous Mister Digger!
a écrit le 07/11/2011 à 12:35 :
La betise des commentaires sur ce sujet est affligeante. La fracturation hydraulique , l ' acidification des reservoirs petroliers en France se pratique depuis des annees sans probleme puisque les puits sont tubes et cimentes lorsqu' ils traversent les nappes phreatiques lors des forages. De plus les shales concernes sont bien en dessous de ces nappes et on peut traiter les eaux issues de ces operations (on fait bien de l ' eau potable avec des eaux usees). Une fois de plus , la France sera la risee de l ' Europe. Que Bovet et ses sbires commencent par rouler en velo, ne plus utiliser l ' avion pour aller a l ' autre bout du monde a des pseudos congres altermondialistes et se chauffer a la bouse de vache sechee. Apres on verra. Si le code minier etait comme aux USA, tous les paysans se battraient pour avoir un ou deux puits sur leur terrain et toucher les royalties.
Réponse de le 09/11/2011 à 8:21 :
Oui, bien sûr, il suffit de voir les catastrophes écologiques engendrées partout par l'exploitation des gaz de schistes pour se laisser convaincre par vos propos. Non, l'être humain saccage tout sur Terre et il doit réduire sa population pour réduire les saccageurs s'il veut survivre.
a écrit le 09/02/2011 à 0:40 :
Le gouvernement DOIT interdire l'exploitation du ou des gisements sur le sol français par Total, et lancer un appel d'offre.
a écrit le 29/01/2011 à 16:57 :
Grace m Borloo nous allons detruire la nature et mettre en peril la vie de nos concitoyens, finit le survol de l'article pour contempler la diminution des glaces polaires maintenont nous allons pouvoir nous chauffer avec l'eau gazeifiée sortant du robinet et se faire livrer de l'eau en bouteille, ce genre de forage ne va pas se limiter pour total edf suez et l'américain au sud de la france mais s'étendre a toute l'europe et cela sera pire que le médiator mais avec l'accord de notre gouvernement, c'est un suicide planétaire sans eau potable pas de vie
Réponse de le 30/01/2011 à 12:03 :
tu travail pour l' OPEP ?
a écrit le 28/01/2011 à 17:29 :
la vallée du rhône a été massacrée par les barrages depuis 50 ans par les centrales nucléaires, les éoliennes et maintenant le gaz. Tout ça pour produire de l' énergie pour les marseillais ou les parisiens sans autre contrepartie que de la pollution. Il est tant de faire une péréquation pour que les bretons ou les niçois qui refusent la pollution générée par la production d' énergie chez eux mais veulent bien l" energie des autres payent d' avantage. ça ca serait de la vraie écologie.
Drômois, Ardéchois, Vauclusiens révéillez vous, on vous pillent et on vous polluent.
Réponse de le 28/01/2011 à 18:52 :
tout à fait d'accord, il faut ajouter Paris et...la suisse! et peut-être un peu le massif central, ça n'a pas l'air de braiser dur non plus là bas!.
a écrit le 28/01/2011 à 15:35 :

quand je pese qu l'autorisation vient de Mr BORLO un scandale écologique pour satisfaire la st TOTAL une questionMrs les politiques de droites :
quel est les contreparties obtenus de cet accord suspect et destructeur pour notre environnement aurez vous le courage de répondre ?
a écrit le 28/01/2011 à 13:58 :
On entend plus parler des avions renifleurs de Monsieur Barre, je ne sais pas s'ils ont trouvé le bon filon au large de nos côtes?.
a écrit le 28/01/2011 à 13:43 :
Les bénéfices économiques potentiels énormes de l'exploitation du gaz de schiste sont bien peu de choses face aux risques réels supportés par l'environnement i.e. contamination des sols et des nappes phréatiques. L'eau propre est l'or de demain. Protégeons-la en signant les pétitions contre l'exploitation du gaz de schiste.
a écrit le 28/01/2011 à 12:51 :
le gaz de schiste ou comment faire croire aux gens qu'on utilise une energie verte alors que la production est des plus polluantes.
Il y a d'ailleurs un super reportage nomme gasland.
Ils ont aussi ete oblige d'arreter les extractions dans l'etat de new york afin de ne pas contaminer tout l'etat...
a écrit le 28/01/2011 à 11:33 :
Pour une fois que l'on découvre des ressources naturelles significatives en france, hors charbon ! cela se fête !
Réponse de le 28/01/2011 à 14:02 :
La bêtise humaine...
a écrit le 28/01/2011 à 11:20 :
Le gaz de schiste contient beaucoup d?impuretés, comme le sulfure d?hydrogène, un gaz explosif potentiellement mortel, et le méthane, un des gaz à effet de serre les plus puissants. Or, pour purifier ce gaz, il faut brûler les impuretés. Il en sort donc des nitrates sulfureux, qui causent les pluies acides, des particules, qui sont dommageables pour la santé, des gaz à effet de serre. »

De plus, lorsqu?on parle d?eau, il faudrait des millions de litres pour extraire ce fameux gaz. Et l?injection de solvants chimiques dans le sol pour fragmenter le schiste et en extraire les bulles de gaz risque de contaminer les sols et la nappe phréatique. « De plus, toutes ces quantités d?eau qui seront utilisées pour exploiter ce gaz ne seront alors plus disponibles pour la production agricole. »

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :