Le fournisseur d'électricité Poweo réduit ses pertes en 2011

 |   |  279  mots
Charles Beigbeder, le président du Conseil d'administration de Poweo - Copyright AFP
Charles Beigbeder, le président du Conseil d'administration de Poweo - Copyright AFP (Crédits : AFP)
Poweo retrouve un peu de lumière. Le fournisseur d'électricité et de gaz annonce ce vendredi une perte de 64,3 millions d'euros de pertes pour 2011, contre 133,4 millions en 2010.Le concurrent d'EDF compte sur la fusion avec Direct Energie pour devenir le numéro 3 du secteur.

Poweo réduit sa perte nette en 2011. Le fournisseur d'électicité et de gaz concurrent d'EDF a annoncé ce vendredi une perte nette de 64,3 millions d'euros pour 2011 contre 133,4 millions d'euros l'année précédente. Son chiffre d'affaires consolidé chute de  27,7% pour descendre à 503,4 millions d'euros. L'activité production pâtit le plus de cette dégringolade, avec un recul de 32,8%. 

Deux centrales déficitaires déjà cédées

Ces résultats prennent en compte des sites cédés par Poweo à son actionnaire autrichien Verbund et largement déficitaires. La centrale à gaz de Pont-sur-Sambre (Nord) et celle de Toul (Meurthe-et-Moselle), repris début 2011 par Verbund, étaient déjà largement déficitaires. En excluant ces actifs de production à compter du 1er mars 2011, Poweo indique avoir dégagé un bénéfice net de 6,3 millions d'euros.

Par ailleurs, les ventes d'électricité ont chuté de 34,6% à 179,7 millions d'euros en 2011 et celles de gaz accusent une baisse de 34,3% à 74,3 millions d'euros. En revanche, la loi Nome mise en place en juillet et qui réorganise le marché de l'électricité a permis "une amélioration significative de la marge brute sans couvrir toutefois l'ensemble de ses coûts d'exploitation", souligne le groupe Poweo dans un communiqué. Au terme de cette loi, le fournisseur historique, EDF, est contraint de vendre ne partie de son électricité nucléaire à ses concurrents.

Fusion avec Direct Energie

Mercredi, les conseils d'administration de Poweo et Direct Energie, à qui Verbund a vendu sa part de 46% dans Poweo, ont approuvé leur projet de fusion annoncé en juillet, qui va donner naissance au numéro 3 français de l'électricité et du gaz, avec plus d'1 million de clients résidentiels et professionnels.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/05/2012 à 20:36 :
A quoi servent ces groupes ,sinon à introduire une fausse concurrence et se faire du beurre sur un système public integré seul capable d'assurer une cohérence à la distribution d'electricité ,
Nous sommes quand même bien des pigeons nous les français , pour laisser mettre en place une telle arnaque par ces sociétés bidon
a écrit le 23/03/2012 à 12:10 :
Negociant en energie, pas fournisseur.
Réponse de le 26/03/2012 à 7:43 :
Fournisseur au sens de la directive et de la loi, et d'ailleurs également producteur.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :