Altergaz se rebaptise ENI pour mieux conquérir les particuliers

 |  | 311 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
L'opérateur gazier Altergaz adopte ce mardi le nom de sa maison mère italienne ENI pour tenter de séduire les particuliers, restés à 90% chez GDF Suez. Voici les 5 grands axes de sa stratégie.

Le distributeur de gaz alternatif Altergaz, filiale à 100% du géant italien du pétrole ENI, change de nom en ce début octobre pour repartir, sous la bannière ENI, à l?attaque du marché des particuliers. Un défi particulièrement ambitieux sur le marché français, ouvert depuis juillet 2007, mais où 90% des clients résidentiels préfèrent rester chez l?opérateur historique GDF Suez.
Avant la conférence de presse prévue mardi 9 octobre, voici les cinq grands axes de la stratégie de l?opérateur, dévoilée en mai à La Tribune par Daniel Fava, directeur général adjoint d?Altergaz :

? Devenir une «vraie alternative crédible» à GDF Suez. Impossible sans actionnaire aux reins solides. Altergaz a perdu 32 millions d?euros en 2010, 50 millions en 2011. Pourtant, Altergaz ? ENI, troisième fournisseur en France, a vendu presqu?autant de gaz que le numéro 2, EDF.

? Profiter de l?ambition et de la volonté farouche de l?ENI, qui est parvenue à contrôler Altergaz après cinq ans de montée progressive au capital et une bataille homérique avec les minoritaires.

? Attaquer (enfin) le marché des particuliers qui devrait finir par être rentable. C?est en tout cas la conviction de Daniel Fava. «Nous faisons le pari, qu?à terme, la fixation des prix sera décorrélée des décisions politiques». Les décisions récentes du nouveau gouvernement viennent plutôt le démentir.

? Proposer une offre diversifiée. A la fois des prix inférieurs à ceux du marché réglementé et des services à valeur ajoutée. Voire innovants, avec une offre qui propose de compenser les émissions de carbone liée à la consommation de gaz.

? Viser un doublement du portefeuille d?ici à deux ans. Avec 300.000 clients particuliers et 50.000 sites non résidentiels.

Lire ici l?intégralité de la stratégie d?Altergaz ENI

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/01/2013 à 13:06 :
Je tenais à vous faire part de l'attitude d'un salarié ENI. sur NANCY (54000). Ma fille a eu la visite d'un représentant de cette entreprise. Celui ci s'est fait passer pour un salarié de GDF pour un relevé de compteur. Il s'est permis d'entrer jusque dans sa salle de bain pour soit disant vérifier la pression de son chauffe eau. Il s'est installé sur un siège sans y être invité, tout en se permettant de tutoyer ma fille comme de bon vieux potes !!! Allant jusqu'à utiliser ses toilettes. Je trouve ce comportement inadmissible.
Réponse de le 21/03/2014 à 22:44 :
Bonjour,
Bsr voici mon experience eni, je suis abonnee depuis 1 ans prelevement automatique de 97e par mois chauffage au gaz pour 110m2 raisonnable a premiere vue. Je suis une femme seule avec trois enfants. Le 21 fevrier 2014, je recoit de la part d eni une facture de 250e pour 5mois en plus des 97e. Je verifie donc par rapport a ma derniere facture recu et la surprise on me compte 4 mois deux fois. J appelle le service facture qui me confirme qu il y a bien un gros soucis qu ils preleveront pas les 250e le 15 mars 2014 et qu ils verifient tous et me rappelle et me refaisant un calcul viable. Surprise et grosse galere financiere pour moi aujourd hui 250e preleve quand meme s en meme m avoir avertit plus les 97e il y a deux jours donc 347e de gaz ce mois ci imaginer la galere pour finir la fin du mois

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :