Veolia renouvelle son contrat avec Novartis pour près d’un milliard d’euros

 |   |  263  mots
Le groupe était déjà en charge des sites de production bâlois.
Le groupe était déjà en charge des sites de production bâlois. (Crédits : reuters.com)
Les services du groupe français sont étendus à une quinzaine de sites, notamment en Espagne et en Italie. D'une durée de cinq ans, le contrat représente 925 millions d'euros de chiffre d'affaires cumulé.

Le numéro un mondial du traitement de l'eau et des déchets a renouvelé et étendu les termes de son contrat concernant la gestion de ces services avec le groupe pharmaceutique suisse Novartis. Veolia Environnement gèrera les services techniques  d'une quinzaine de sites en plus de ceux du siège historique du groupe, à Bâle.

"Ces contrats représentent pour Veolia un chiffre d'affaires cumulé de 925 millions d'euros sur cinq ans", a affirmé le groupe dans un communiqué.

Depuis 2011, Veolia était en charge de l'approvisionnement et la gestion de l'eau et des fluides énergétiques sur les sites de production bâlois. Le contrat prévoit d'étendre ces services aux plus importants sites de Novartis, situés en Italie, en Espagne, en Irlande et en France.

Pluie de contrats

2014 commence sur les chapeaux de roue pour Veolia. Début janvier, le groupe a annoncé la signature d'un contrat pour construire l'usine de dessalement d'eau de mer du grand projet industriel d'Az Zour North au Koweït et qui devrait lui rapporter 320 millions d'euros. 

Le numéro 1 mondial de l'eau a également remporté la gestion du service d'eau du Grand Lyon jusqu'à 2023. D'une durée de 8 ans, le contrat porte sur 54 communes et s'élève à 660 millions d'euros. 

Malgré ces contrats, la filiale eau de Veolia prévoit la suppression de 700 à 750 postes en 2014. En mars dernier, le groupe avait déjà annoncé une réduction de voilure touchant 1.500 emplois, via un plan de départs volontaires. L'entreprise est confrontée à une détérioration de ses marges dans l'eau en France.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :