Bertrand Camus, la consécration d'un Suez-made-man

 |   |  1049  mots
Bertrand Camus prend la direction générale de Suez en remplacement de Jean-Louis Chaussade.
Bertrand Camus prend la direction générale de Suez en remplacement de Jean-Louis Chaussade. (Crédits : DR)
PORTRAIT. Le successeur de Jean-Louis Chaussade à la tête de Suez est un globe-trotter qui a passé un quart de siècle sur tous les continents pour le géant mondial de l’eau et de l’environnement.

Sur ce cinquantenaire qui a fait quasiment toute sa carrière chez Suez, Internet est encore bien avare d'informations : peu d'interviews ni même de citations, à peine quelques données bibliographiques sur Bertrand Camus qui, ce mardi 14 mai, a pris la direction générale de Suez en remplacement de Jean-Louis Chaussade. À peine apprend-on que, diplômé de l'École nationale des Ponts et Chaussées, il est entré dans l'entreprise en 1994, lorsqu'elle portait encore le nom de Lyonnaise des eaux.

La tentation du grand large

Mais une information importante émerge en filigrane de son CV : de l'Asie du Sud-Est à l'Amérique du Nord, en passant par l'Argentine, Bertrand Camus a vécu la grande majorité de ses 25 ans passés chez Suez à l'international, sur le terrain. L'explication, peut-être, de sa discrétion dans les médias français, mais aussi l'un de ses principaux traits distinctifs.

Fils d'un militaire muté à plusieurs reprises à travers la France, Bertrand Camus s'est en effet habitué depuis l'enfance à changer en permanence de cadre de vie. Après un parcours classique de bon élève, il se rend compte combien le mouvement permanent fait désormais partie de son ADN.

À la BNP, où il...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :