Climat : Amazon veut faire bonne figure en se renforçant dans les énergies propres

Le géant du e-commerce annonce 37 nouveaux projets de production d'énergie solaire et éolienne. Il va ainsi financer un deuxième parc solaire en France, près de Carcassonne. Bureaux, centres de distribution, data centers… la firme de Seattle entend alimenter 100% de ses opérations dans le monde avec du solaire et de l’éolien d’ici 2025. Elle vise aussi la neutralité carbone en 2040, mais ne communique ni sur son bilan carbone actuel, ni sur ses objectifs de réduction d’émissions.
Ces 37 projets représentent au total 3,5 gigawatts (GW) supplémentaires d'énergie propre. Le géant du web se félicite ainsi d'augmenter de près de 30% sa capacité d'énergie renouvelable, passant de 12,2 GW à 15,7 GW.
Ces 37 projets représentent au total 3,5 gigawatts (GW) supplémentaires d'énergie propre. Le géant du web se félicite ainsi d'augmenter de près de 30% sa capacité d'énergie renouvelable, passant de 12,2 GW à 15,7 GW. (Crédits : Pascal Rossignol)

Alors que l'écosystème numérique est un très gros émetteur de CO2 (principal gaz responsable du réchauffement climatique), Amazon veut montrer le bon exemple. Le mastodonte annonce, ce mercredi 20 avril, le lancement de 37 nouveaux projets de production d'énergie renouvelable dans le monde. Dans le détail, la firme de Seattle va financer trois parcs éoliens, 26 nouveaux parcs solaires ainsi que huit installations solaires sur les toits de ses propres bâtiments.

En réalité, Amazon ne construit pas et n'opère pas lui-même ces parcs éoliens et photovoltaïques, mais il signe des partenariats pour acheter sur le long terme et à un tarif garanti de l'énergie photovoltaïque ou éolienne à des développeurs. Ces achats de long terme permettent alors de financer l'installation de nouvelles centrales d'énergie propre. Dans le jargon, on parle de "corporate PPA", pour Power Purchase Agreements ou contrat d'achat direct.

310 projets dans le monde

Une grande partie de ces projets verront le jour aux Etats-Unis, mais certains seront implantés en Europe. Trois parcs solaires et deux parcs éoliens vont être déployés en Espagne. Amazon va également financer un deuxième parc solaire en France à Saint-Frichoux, près de Carcassonne (Aude). Celui-ci devrait être opérationnel en 2025 et afficher une puissance de 23,4 mégawatts (MW). Dans l'Hexagone, Amazon s'appuie déjà sur une première ferme solaire de 15 MW, installée à Préchac, près d'Agen (Lot-et-Garonne).

Ces 37 projets représentent au total 3,5 gigawatts (GW) supplémentaires d'énergie propre. Le géant du web se félicite ainsi d'augmenter de près de 30% sa capacité d'énergie renouvelable, passant de 12,2 GW à 15,7 GW. Au total, Amazon revendique 310 projets d'énergies renouvelables dans 19 pays à travers le monde. Une fois en service, ces projets (répertoriés sur cette carte interactive) produiront 42.000 GWh d'énergie par an, assure le géant du e-commerce. Ce volume permettrait d'alimenter plus de 11 millions de foyers européens, illustre-t-il.

Amazon investit également dans des capacités de stockage. Ces systèmes, souvent basés sur des batteries, permettent de stocker l'énergie propre produite en grande quantité par des projets solaires au milieu de la journée et de la redéployer lorsque l'énergie solaire n'est plus disponible, comme le soir ou pendant les périodes de forte  demande.

Objectif : alimenter 100% de ses activités en énergie verte

L'objectif, pour la firme de Seattle, est d'opérer 100% de ses activités (bureaux, centres de distribution et data centers de sa filière Amazon web services) avec des énergies renouvelables à l'horizon 2025, soit cinq ans avant son objectif initial. Amazon s'est également engagé à atteindre la neutralité carbone en 2040. Il entend ainsi être en avance de dix ans sur les objectifs de l'accord de Paris, qui doit permettre de contenir le réchauffement climatique à 1,5 °C par rapport à l'ère préindustrielle.

Le cas d'Amazon n'est pas isolé. Tous les Gafam (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) se sont engagés dans cette direction. Apple, par exemple, vise la neutralité carbone dès 2030. La firme à la pomme affirme être déjà neutre en carbone sur ses propres activités. Ceci est toutefois loin d'être le cas si elle prend en compte la totalité de sa chaîne de production. En 2020, son bilan carbone s'élevait à 22,6 millions de tonnes équivalent CO2.

Des géants du web très émetteurs et peu transparents

Ces engagements ne sont pas un hasard. En effet, l'écosystème numérique mondial émet bien plus que le transport aérien (près de deux fois plus). Selon les études, il est responsable de 2% à 4% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. A l'échelle de l'Hexagone, un rapport du Sénat attribue au secteur 15 millions de tonnes équivalent CO2 par an, soit 2% du total des émissions en 2019.

Par ailleurs, des études pointent la faiblesse des politiques climatiques de ces mastodontes du web. Dans un récent rapport, le NewClimate Institute, basé en Allemagne, et Carbon Market Watch, implanté à Bruxelles, mettent en évidence le manque de transparence et d'intégrité des engagements pris par de grandes entreprises, comme Amazon et Google.

A propos d'Amazon, les auteurs écrivent notamment :

"L'engagement de l'entreprise à atteindre la neutralité carbone en 2040 reste sans fondement, sans aucun objectif explicite de réduction des émissions de l'entreprise, avec un rôle important envisagé pour les compensations".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 21/04/2022 à 10:39
Signaler
Dommage que notre classe politique soit trop incompétente pour aller chercher les milliards des gafam qui ne cherchent que ça. Pauvre France tenue en otage par le couple le Pen Macron.

à écrit le 20/04/2022 à 18:38
Signaler
En raison de pertes chiffrées à 1,2 milliard d'euros en 2021, Amazon Europe n'a pas eu à payer d'impôts en 2021 et a même reçu 1 milliard d'euros de crédits d'impôt, selon des documents consultés par Bloomberg. La filiale européenne du géant du e-com...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.