Amazon : les 5 chiffres fous du géant de l'e-commerce et du cloud

Amazon a encore dépassé les attentes des investisseurs en 2021. La publication de ses résultats financiers cette semaine indique que l'empire fondé par Jeff Bezos a battu tous ses records de vente en ligne pendant la saison des fêtes de fin d'année, renforcé sa position de numéro un mondial du cloud, et effectué une percée significative dans la publicité, royaume de ses concurrents Google et Meta (Facebook). Chiffre d'affaires, bénéfices, nombre d'employés, produits vendus par minute, parts de marché : La Tribune revient sur les chiffres les plus fous du géant de Seattle.
Sylvain Rolland

5 mn

(Crédits : PASCAL ROSSIGNOL)
  • 470 milliards de dollars de chiffre d'affaires

C'est le chiffre d'affaires astronomique d'Amazon sur l'ensemble de l'année 2021. C'est un record pour le groupe et cela représente une progression de 22% sur un an, soit une croissance digne d'une startup pour une entreprise de plus de 20 ans qui est pourtant déjà leader mondial depuis des années. En raison des coûts traditionnellement élevés du commerce de détail, de la crise d'approvisionnement qui frappe l'ensemble du monde, et du Covid-19 qui a entrainé des problèmes pour recruter et de nombreux arrêts maladie, les profits sont moins impressionnants : 33 milliards de dollars (28,8 milliards d'euros) sur l'ensemble de l'année. Mais cela représente tout de même une augmentation spectaculaire de 57% sur un an.

Autrement dit, Amazon est devenu tellement gros qu'il bénéficie désormais pleinement de ce que les économistes appellent "l'effet de réseau" : plus il engrange des utilisateurs -il dépasse désormais les 200 millions d'abonnés à son service Prime- plus l'offre proposée est importante sur sa marketplace, entraînant d'autres nouveaux utilisateurs...

L'effet de réseau est d'autant plus puissant qu'il est très difficile de quitter Prime. Les clients sont rendus captifs par une offre de services défiant toute concurrence : livraisons gratuites illimitées, accès à la plateforme de streaming Amazon Prime Vidéo, à des jeux vidéo, à une bibliothèque énorme de livres numériques et hébergement de fichiers dans le cloud, entre autres. Sans surprise, Amazon a annoncé qu'en 2021, les abonnés Prime aux Etats-Unis n'ont jamais autant utilisé le service : ils ont reçu plus de 6 milliards de livraisons gratuites.

Lire aussi 11 mnComment Amazon torpille le e-commerce mondial

  • 11.500 produits vendus par minute

En 2021, Amazon a battu tous ses records de ventes pendant la période cruciale de Black Friday/Cyber Monday (fin novembre) jusqu'à Noël. L'entreprise a ainsi enregistré le meilleur week-end de ventes de son histoire lors du Black Friday, et la dynamique s'est poursuivie jusqu'aux fêtes de fin d'année, avec un record de 11.500 produits par minute vendus aux Etats-Unis du Black Friday à Noël. Pendant cette période, plus de 130.000 vendeurs tiers sur la marketplace ont dépassé les 100.000 dollars de ventes dans le monde, la plupart des vendeurs étant des petites et moyennes entreprises.

  • 31 milliards de dollars de revenus publicitaires

Très critiqué pour son opacité -Amazon mélange dans ses résultats financiers son propre service e-commerce avec sa marketplace, ce qui lui permet de dissimuler les coûts faramineux de Prime, effroyablement déficitaire, et les profits délirants de sa marketplace, sa véritable vache-à-lait-, Amazon a lancé un os à ses détracteurs lors de la publication de ses résultats du quatrième trimestre 2021.

Pour la première fois, l'entreprise a dévoilé son chiffre d'affaires dans la publicité. Il est massif : 31 milliards de dollars (27,08 milliards d'euros) en 2021, en hausse de plus de 30% sur un an. Cette performance positionne de fait Amazon comme le numéro trois mondial du secteur de la publicité, très largement derrière le champion Google, qui a réalisé en 2021 209,5 milliards d'euros de revenus sur ce segment, soit 182,8 milliards d'euros, et Meta -la maison-mère de Facebook, Instagram, WhatsApp et Messenger avec 115 milliards de dollars soit 100,4 milliards d'euros.

Même s'il reste donc très en retrait des deux leaders mondiaux du secteur, le potentiel d'Amazon dans la publicité est immense. Si Google et Meta savent ce que le consommateur aime et recherche, Amazon sait ce qu'il achète réellement.

  • 32% de parts de marché mondial dans le cloud

Comme les années précédentes, le cloud a été un énorme moteur de croissance pour le géant de Seattle. Amazon Web Services, sa filiale cloud, pèse à elle seule 32% de parts de marché mondial, ce qui lui permet de conserver sa place de numéro un mondial, devant Microsoft Azure (21%) et Google Cloud (10%).

En 2021, ce segment a représenté 62,2 milliards de dollars de revenus (54,3 milliards d'euros, +27% sur un an), pour un bénéfice net de 18,5 milliards de dollars (16,2 milliards d'euros, +27% sur un an). Le cloud ne pèse donc que 13,2% du chiffre d'affaires global d'Amazon, mais les trois quarts (74,5%) des bénéfices du groupe.

Si Microsoft connaît une dynamique de croissance plus forte que celle d'Amazon dans le cloud, la firme créée par Jeff Bezos ne cesse d'engranger les gros contrats. Au quatrième trimestre, son service d'informatique à distance a notamment signé des contrats avec le Nasdaq, mais aussi avec Meta pour ses réseaux et messageries Facebook, Instagram et WhatsApp, ou encore le constructeur automobile Stellantis, la marque Adidas, la banque Goldman Sachs ou le géant pharmaceutique Pfizer.

  • 1,6 million d'employés dans le monde

 En 2021, Amazon a également consolidé sa position de deuxième employeur au monde, avec 1,6 million d'employés, contre 1,3 million fin 2020. La seule entreprise qui dépasse Amazon dans ce domaine est l'américain Walmart, avec 2,3 millions d'employés fin 2021.

Le géant du e-commerce, qui emploie principalement des manutentionnaires, a précisé que le salaire à l'embauche pour les employés des entrepôts et centres logistiques dépassait maintenant les 18 dollars de l'heure aux Etats-Unis. Un argument qu'Andy Jassy, son nouveau Pdg depuis le départ de Jeff Bezos en septembre, ne manquera pas de faire valoir face aux tentatives de syndicalisation à Staten Island, à New York, et aussi à Bessemer, dans l'Alabama. En cas de victoire, ce serait le premier syndicat dans un entrepôt Amazon aux Etats-Unis.

Sylvain Rolland

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 36
à écrit le 08/02/2022 à 13:03
Signaler
On entend pinailler les maires et équipe municipales. Ils se sont même pas posé la question du manque de parkings. Et le peu restant"payant!" Qui signifie restez dans votre bled de pouilleux, on n'a pas besoin de vous, sinon ça serait gratuit, lol!*

à écrit le 08/02/2022 à 12:22
Signaler
Comparer les résultats 2021 par rapport à 2020 est une aberration, pour des raisons évidentes. Quant aux performances financières elles sont médiocres. Le monopole d’Amazon et ll’acceleration du commerce impulsif qu’il cause et en est son business mo...

à écrit le 08/02/2022 à 11:14
Signaler
R6traité ?

à écrit le 08/02/2022 à 11:11
Signaler
R6traité ?

à écrit le 08/02/2022 à 11:11
Signaler
R6traité ?

à écrit le 08/02/2022 à 11:11
Signaler
R6traité ?

à écrit le 08/02/2022 à 11:11
Signaler
R6traité ?

à écrit le 08/02/2022 à 11:10
Signaler
R6traité ?

à écrit le 08/02/2022 à 11:09
Signaler
R6traité ?

à écrit le 08/02/2022 à 11:09
Signaler
R6traité ?

à écrit le 08/02/2022 à 11:08
Signaler
R6traité ?

à écrit le 08/02/2022 à 11:07
Signaler
R6traité ?

à écrit le 08/02/2022 à 11:06
Signaler
R6traité ?

à écrit le 08/02/2022 à 11:06
Signaler
R6traité ?

à écrit le 08/02/2022 à 11:06
Signaler
R6traité ?

à écrit le 08/02/2022 à 10:16
Signaler
"un site internet immonde et imprecis". Il faut aller au dela du marketing. Ce qui compte, c'est le service. Concentrez vous sur l'essentiel, ne vous laissez pas hypnotiser par les mirages du beau, du paraitre et du marketing...

à écrit le 08/02/2022 à 10:14
Signaler
"un site internet immonde et imprecis". Il faut aller au dela du marketing. Ce qui compte, c'est le service. Concentrez vous sur l'essentiel, ne vous laissez pas hypnotiser par les mirages du beau, du paraitre et du marketing...

à écrit le 08/02/2022 à 10:12
Signaler
"un site internet immonde et imprecis". Il faut aller au dela du marketing. Ce qui compte, c'est le service. Concentrez vous sur l'essentiel, ne vous laissez pas hypnotiser par les mirages du beau, du paraitre et du marketing...

à écrit le 08/02/2022 à 10:11
Signaler
"un site internet immonde et imprecis". Il faut aller au dela du marketing. Ce qui compte, c'est le service. Concentrez vous sur l'essentiel, ne vous laissez pas hypnotiser par les mirages du beau, du paraitre et du marketing...

à écrit le 08/02/2022 à 10:09
Signaler
"un site internet immonde et imprecis". Il faut aller au dela du marketing. Ce qui compte, c'est le service. Concentrez vous sur l'essentiel, ne vous laissez pas hypnotiser par les mirages du beau, du paraitre et du marketing...

à écrit le 08/02/2022 à 10:07
Signaler
"un site internet immonde et imprecis". Il faut aller au dela du marketing. Ce qui compte, c'est le service. Concentrez vous sur l'essentiel, ne vous laissez pas hypnotiser par les mirages du beau, du paraitre et du marketing...

à écrit le 08/02/2022 à 10:06
Signaler
"un site internet immonde et imprecis". Il faut aller au dela du marketing. Ce qui compte, c'est le service. Concentrez vous sur l'essentiel, ne vous laissez pas hypnotiser par les mirages du beau, du paraitre et du marketing...

à écrit le 08/02/2022 à 10:06
Signaler
"un site internet immonde et imprecis". Il faut aller au dela du marketing. Ce qui compte, c'est le service. Concentrez vous sur l'essentiel, ne vous laissez pas hypnotiser par les mirages du beau, du paraitre et du marketing...

à écrit le 08/02/2022 à 10:06
Signaler
"un site internet immonde et imprecis". Il faut aller au dela du marketing. Ce qui compte, c'est le service. Concentrez vous sur l'essentiel, ne vous laissez pas hypnotiser par les mirages du beau, du paraitre et du marketing...

à écrit le 08/02/2022 à 10:06
Signaler
"un site internet immonde et imprecis". Il faut aller au dela du marketing. Ce qui compte, c'est le service. Concentrez vous sur l'essentiel, ne vous laissez pas hypnotiser par les mirages du beau, du paraitre et du marketing...

à écrit le 08/02/2022 à 10:06
Signaler
"un site internet immonde et imprecis". Il faut aller au dela du marketing. Ce qui compte, c'est le service. Concentrez vous sur l'essentiel, ne vous laissez pas hypnotiser par les mirages du beau, du paraitre et du marketing...

à écrit le 08/02/2022 à 10:05
Signaler
"un site internet immonde et imprecis". Il faut aller au dela du marketing. Ce qui compte, c'est le service. Concentrez vous sur l'essentiel, ne vous laissez pas hypnotiser par les mirages du beau, du paraitre et du marketing...

à écrit le 08/02/2022 à 10:05
Signaler
"un site internet immonde et imprecis". Il faut aller au dela du marketing. Ce qui compte, c'est le service. Concentrez vous sur l'essentiel, ne vous laissez pas hypnotiser par les mirages du beau, du paraitre et du marketing...

à écrit le 08/02/2022 à 10:05
Signaler
"un site internet immonde et imprecis". Il faut aller au dela du marketing. Ce qui compte, c'est le service. Concentrez vous sur l'essentiel, ne vous laissez pas hypnotiser par les mirages du beau, du paraitre et du marketing...

à écrit le 08/02/2022 à 10:04
Signaler
"un site internet immonde et imprecis". Il faut aller au dela du marketing. Ce qui compte, c'est le service. Concentrez vous sur l'essentiel, ne vous laissez pas hypnotiser par les mirages du beau, du paraitre et du marketing...

à écrit le 08/02/2022 à 10:04
Signaler
"un site internet immonde et imprecis". Il faut aller au dela du marketing. Ce qui compte, c'est le service. Concentrez vous sur l'essentiel, ne vous laissez pas hypnotiser par les mirages du beau, du paraitre et du marketing...

à écrit le 08/02/2022 à 10:03
Signaler
R6traité ?

à écrit le 08/02/2022 à 10:02
Signaler
R6traité ?

à écrit le 08/02/2022 à 9:15
Signaler
Avec un site immonde et imprécis.

à écrit le 07/02/2022 à 9:24
Signaler
Bravo Amazon, Des services exceptionnels, une entreprise sur laquelle on peut compter. Dommage qu'on France on ne pense qu'à réguler et à taxer, car il y a des français qui seraient capables de réussir aussi.

à écrit le 06/02/2022 à 19:10
Signaler
On peut penser ce qu'on veut d'Amazon, mais force est de reconnaître le magnifique parcours d'une entreprise née il y a une vingtaine d'années. On y voit bien là la puissance de l'initiative privée sur tout système étatique. Il est bien dommage que n...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.