La solvabilité d'EDF menacée par les EPR britanniques

Le projet d'Hinkley Point, un énorme complexe nucléaire à 33 milliards d'euros, va peser sur les comptes d'EDF et de ses partenaires chinois, a souligné Moody's dans une note. Le groupe français a annoncé qu'il allait procéder à des cessions afin de compenser l'impact de cet investissement conséquent.

1 mn

Le soleil se couche derrière les transformateurs de la centrale nucléaire Hinkley Point B d'EDF Energy à Bridgwater.
Le soleil se couche derrière les transformateurs de la centrale nucléaire Hinkley Point B d'EDF Energy à Bridgwater. (Crédits : REUTERS/Suzanne Plunkett)

L'envergure et la complexité du projet de construction de deux réacteurs nucléaires de type EPR en Grande-Bretagne par EDF, China General Nuclear Power Corporation et China National Nuclear Corp aura un effet négatif sur la solvabilité de ces entreprises, selon l'agence Moody's.

"EDF (...) dont il est prévu que la participation soit majoritaire dans le projet, verra une pression s'exercer sur ses ratios de solvabilité", estime l'agence de notation dans un communiqué publié lundi 28 septembre.

Cessions en vue

Elle ajoute cependant s'attendre à ce qu'EDF prenne des mesures pour en atténuer les effets financiers. Le PDG du groupe, Jean-Bernard Lévy, a récemment indiqué qu'EDF consoliderait par intégration globale son investissement dans le projet de construire deux EPR à Hinkley Point et que le groupe devrait en conséquence procéder à des cessions.

Il a ajouté qu'EDF était en discussion avec S&P et Moody's pour limiter à un cran la baisse de sa notation en tant qu'émetteur mais qu'il maintenait l'objectif d'un cash-flow après dividende positif en 2018.

Un projet à 33 milliards d'euros

Le coût total du projet d'Hinkley Point est estimé à 24,5 milliards de livres (33 milliards d'euros environ) par la Commission européenne alors qu'EDF chiffrait sa construction à quelque 16 milliards de livres en 2013. Cela équivaut à environ 12% du total des actifs du groupe français, représentant 271 milliards d'euros, a souligné Moody's.

(Avec Reuters)

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 18
à écrit le 29/09/2015 à 21:55
Signaler
Pas grave les Français paieront ils sont si gentils ces Français

à écrit le 29/09/2015 à 15:15
Signaler
Plutôt par son personnel et ses retraités qu'on nous fait lâchement payé sur nos factures !

à écrit le 29/09/2015 à 12:53
Signaler
Besoin d'argent , comme d'habitude les augmentations d'électricité seront sollicités ou l'impôt , mais au final tout le temps les mêmes.

à écrit le 29/09/2015 à 9:16
Signaler
EDF devrait plutot continuer à etre un service public que de s'engager dans des opérations hasardeuses comme celle-là pour laquelle le retour sur investissement est si lointain que personne n'a voulu u s'y engager .On voit ce qui va se passer; c'est...

le 29/09/2015 à 11:14
Signaler
C'est justement le rôle d'un Service Public de s'engager sur un horizon que le marché ne sait pas valoriser. Heureusement qu'en 1960 nos dirigeants ont cru au nucléaire (mais ils ne l'ont pas financé et laissé EDF s'endetter). Peut-être e^tes-vous gê...

à écrit le 29/09/2015 à 7:26
Signaler
Comparaison : La totalité des dépassements d' honoraires pour les médecins et chirurgiens français c' est environ 2 milliards d' euros. Le chiffre d affaires des mutuelles (ce sont avant tout des organismes financiers) est d' environ 34 milliards ...

à écrit le 28/09/2015 à 22:49
Signaler
Je suis contre le nucléaire et il n'y a plus rien à dire aujourd'hui tant les faits parlent d'eux mêmes. Il y avait le fiasco d'Areva, il y aura le fiasco EDF ! De plus les énergies renouvelables étant de plus en plus compétitives, dépenser des dizai...

le 29/09/2015 à 9:51
Signaler
Sauf que le faite qu'elle soit de plus en plus compétitive ne fait pas tout, un pays à besoin d'avoir une certaine sureté dans l'approvisionnement électrique, vous faites quoi si vos énergies renouvelables ne peuvent suivre à l'instant T ou la demand...

le 29/09/2015 à 14:39
Signaler
@Lufo Le modèle centralisé de production d'énergie est obsolète. La production d'énergie sera de plus en plus décentralisée dans un vaste réseau mondial. Aujourd'hui c'est l'Europe qui s'interconnecte, demain ça sera le monde entier. L'argument d...

le 29/09/2015 à 19:27
Signaler
@eolivier N’êtes-vous pas un doux rêveur? Croyez-vous qu’un réseau mondial sera capable de fournir l’énergie nécessaire et que les différents pays de la planète sont prêt à partager cette énergie ? Il suffit de regarder ce qui se passe dans le mon...

à écrit le 28/09/2015 à 22:47
Signaler
Si les Anglais ne le font pas eux-mêmes c'est bien parce qu'il y a un gros risque qu'ils veulent faire payer par d'autres.

à écrit le 28/09/2015 à 22:29
Signaler
L'actionnaire d'EDF a assez d'argent pour renflouer les caisses s'il le faut.

à écrit le 28/09/2015 à 21:17
Signaler
EDF va se faire avoir. Du coup cela nous coutera une fortune. Je parie qu'une fois qu'il fonctionnera, les anglais rachèteront cela une bouchée de pain. Ce sera très facile, ils prendront prétexte du retard inévitable au vue du cas des précédents EPR...

à écrit le 28/09/2015 à 20:30
Signaler
Nous, dirigeants énarques et polytechniciens, on s'en fout ! On sera payés au max... Merci contribuables et usagers.

à écrit le 28/09/2015 à 20:21
Signaler
ft se poser des questions sur les responsabilites! vendre de l'epr a tt le monde alors que le reacteur filandais d'areva n'en finit plus de generer des frais, ca laisse perplexe! voila une bonne politique d'etat, comme le concorde et autres, decidee...

à écrit le 28/09/2015 à 18:08
Signaler
Ouf bonjour les augmentations pour l'usager Français, après superphénix toujours en démantèlement nous avons l'EPR toujours en construction et maintenant les EPR en Angleterre.....le gaspillage de l'argent public reste une notion bien établie en Fran...

à écrit le 28/09/2015 à 18:07
Signaler
Je sais que personne ne souhaite mon avis, mais je vais quand même le dire. Bien qu'étant plutôt bienveillant envers l'énergie nucléaire, je trouve ce projet d'EDF assez dangereux. Tous les EPR vont plutôt mal, aucun n'est en exploitation et EDF s'e...

le 28/09/2015 à 19:56
Signaler
Ce n'est pas cotation mais notation soit le risque de solvabilité financière d'une entreprise ou d'un état

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.