L'Autriche attaque un projet de centrale nucléaire d'EDF de 22 milliards d'euros

 |   |  328  mots
A l'entrée de l'usine Hinkley Point B dont EDF est maître d'oeuvre, la phrase la sûreté du nucléaire est notre priorité absolue est gravée sur une stèle.
A l'entrée de l'usine "Hinkley Point B" dont EDF est maître d'oeuvre, la phrase "la sûreté du nucléaire est notre priorité absolue" est gravée sur une stèle. (Crédits : Reuters)
Les aides accordées par la Commission Européenne à un projet britannique de centrale nucléaire de 22,6 milliards d'euros - mené par les Français EDF - contrarient Vienne. Le gouvernement autrichien estime que la centrale n'est pas dans l'intérêt de tous les Etats membres, et l'énergie nucléaire trop "dangereuse".

L'Autriche a annoncé lundi avoir déposé plainte contre la Commission européenne afin de contester le soutien apporté par celle-ci au projet britannique de centrale nucléaire d'Hinkley Point, estimé à 16 milliards de livres (22,6 milliards d'euros) et dont le français EDF sera maître d'oeuvre.

Le projet, qui prévoit la construction de deux réacteurs de type EPR conçus par Areva, est présenté par Londres comme une étape importante dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre du Royaume-Uni et par Paris comme un contrat emblématique à l'export pour la filière nucléaire française.

Des aides publiques dans l'intérêt de tous les Etats de l'UE

Mais l'Autriche estime que l'aide de la Commission européenne à ce dossier va à l'encontre de la politique de soutien au développement des énergies renouvelables affichée par l'Union.

"Les aides publiques existent pour soutenir des technologies nouvelles et modernes dans l'intérêt de tous les Etats de l'UE. Cela ne s'applique en aucune manière à l'électricité nucléaire", a déclaré dans un communiqué le chancelier autrichien, Werner Faymann.

La plainte de Vienne vise le feu vert donné en octobre dernier par la Commission européenne au tarif garanti prévu pour l'électricité produite par les deux futurs EPR d'Hinkley Point, en dépit de l'opposition de certains membres de l'exécutif communautaire.

L'énergie nucléaire est "coûteuse, dangereuse, et moins compétitive"

Greenpeace et neuf compagnies d'électricité allemandes et autrichiennes produisant des énergies renouvelables ont aussi annoncé des recours contre les aides publiques au projet Hinkley Point.

"Les centrales nucléaires sont dangereuses, coûteuses et, comparées (...) à l'énergie éolienne, hydraulique et solaire, ne sont compétitives ni économiquement ni écologiquement", a ajouté Werner Faymann.

La Cour européenne de justice a rendu des décisions favorables à la Commission dans la majeure partie des dossiers comparables ces dernières années.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/07/2015 à 23:21 :
Les lobbistes pro nucléaire ont fait leur lavage de cerveau dans leurs commentaires. Bref, il n'y a aucune raison de subventionner le nucléaire surtout s'il s'agit d'un EPR qui aujourd'hui n'a jamais fait ses preuves et sera probablement le plus grand fiasco du nucléaire français . Le nucléaire c'est fini, qu'on se le dise !
a écrit le 07/07/2015 à 10:16 :
Curieux, les autrichiens et les allemands (bonnet-blanc, blanc-bonnet) ne portent pas plainte contre les centrales à charbon autrement plus polluantes de l'Allemagne.
Ca commence à fatiguer la bonne conscience germanique.
a écrit le 07/07/2015 à 9:16 :
Le gaz importé de Russie par l'Autriche (et l'allemagne), non seulement émet du CO2 mais il est beaucoup plus dangereux pour l'ensemble de l'UE. Il a déjà provoqué des milliers de morts en Ukraine. Ce ne sont pas des possibilité futures mais la réalité d'aujourd'hui.
a écrit le 07/07/2015 à 9:01 :
"L'énergie nucléaire est "coûteuse, dangereuse, et moins compétitive" l'énergie éolienne est coûteuse, dangereuse pour l'environnement et loin d'être compétitive, surtout par manque de vent et que techniquement elle a des limites mathématiques et physiques. L'énergie photomachin, utilise des surfaces très importantes et l'énergie produite n'est pas stockée ou stockable sauf à mettre des accumulateurs qu'il faudra fabriquer et recycler. Par contre pour cette dernière il y a du potentiel en surface avec toutes les zones commerciales et industrielles, plutôt que de mettre ses sites "à la campagne". De plus la source et près du consommateur.
a écrit le 07/07/2015 à 7:32 :
... et pourquoi pas investir 22 Mia dans les énergies renouvelables?? Si on fait juste, je suis sûr qu'on pourrait produire plus d’énergie qu'avec des centrales nucléaires et avec moins de risque et moins de déchets dont aujourd'hui personne ne sait quoi en faire et que nos enfants vont payer pour les éléminer.
Réponse de le 07/07/2015 à 8:52 :
"pourquoi pas investir 22 Mia dans les énergies renouvelables" tout simplement parce que c'est "du vent" et qu'on fait prendre "au peuple" des vessies pour des lanternes, que ce n'est pas rentable, techniquement et économiquement surtout sans subventions. Pour quoi les allemands continuent-ils à utiliser leurs "usines à gaz" qui marchent au charbon ? Si ces "énergies" étaient aussi fiables qu'on le dit, il y a longtemps qu'ils auraient abandonné leurs centrales thermiques.
a écrit le 06/07/2015 à 22:36 :
Un pays qui émet environ deux fois plus de CO2 que nous produire chaque kWh d'électricité, mais qui vient nous donner des leçons d'écologie...
a écrit le 06/07/2015 à 19:27 :
Vivons-nous les derniers temps pour Areva ?….
Réponse de le 06/07/2015 à 21:43 :
Les chomeujrs d'Areva iront vous voir pour leurs indemnites.On activera les mines de charbon comme en Allemagne. Greenpace viendra pleurer pour les gazs a effet de serre. Vos alternatives ne m'ont jamais convaincu. Soyez pragmatique et si j'etais EDF je couperai toutes l'electricite provenant du nucleaire reactiver les chaudieres a charbon analyser les effets sur l'atmosphere.
Réponse de le 07/07/2015 à 8:45 :
@tintin
Ce serait un essai à faire, en particulier en plein hiver, un jour où il n'y a pas de vent pour les éoliennes, ça devrait être assez significatif.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :