Renouvelables : le boom de l'achat direct d'électricité

 |   |  2366  mots
Les PPA sont aussi un moyen pour les fournisseurs de sécuriser le financement de nouvelles capacités de production.
Les PPA sont aussi un moyen pour les fournisseurs de sécuriser le financement de nouvelles capacités de production. (Crédits : iStock)
ENQUÊTE. La France est à son tour gagnée par les « corporate PPA », ces contrats de longue durée et à un tarif garanti portant sur de l'électricité verte, passés entre un producteur et une entreprise consommatrice.

« Les PPA représenteront 50% de notre développement dans les énergies renouvelables des trois prochaines années », affirmait Gwenaelle Huet, responsable de cette activité pour Engie, lors de la présentation, fin février, des résultats du groupe. À terme, estime-t-elle, cette proportion pourrait représenter les deux tiers des nouvelles capacités développées par l'ex-GDF-Suez qui en a conclu plusieurs de ces contrats ces dernières années notamment aux États-Unis.

Ces Power Purchase Agreements (PPA), ou contrats d'achat direct, se nouent sur une longue durée (de trois à vingt ans) à un tarif garanti entre un producteur-fournisseur et un acheteur-consommateur. Qu'il s'agisse d'une entreprise, d'une collectivité, voire d'une entité de type campus universitaire, le terme communément admis reste celui de corporate PPA.

Les volumes d'énergie verte ayant été commercialisés de cette façon ont atteint 13,4 gigawatts (GW) en 2018, deux fois plus qu'en 2017, et... 13 fois plus qu'en 2008. Les États-Unis, où se sont développés les premiers PPA, restent une terre promise, avec 60% des volumes concernés. Mais ce type de contrat d'un genre nouveau séduit peu à peu toutes les régions du monde....

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/04/2019 à 10:37 :
Ce serait bien que l'on ai des chiffres mensuels concernant cette soit disant vague de l’énergie verte du genre croissance de la production d'énergie marée motrice, éolienne et-c...

Nos propriétaires de capitaux et d'outils de production ne pensent pas, seulement campés sur leurs peurs ils ne pensent et ne voient que les chiffres.

ET oui avec ces gens là il faut sans cesse rabaisser sa pensée c'est indispensable qu'ils voient le désastre qu'ils génèrent si on veut qu'un jour ils arrêtent d'anéantir le monde.
a écrit le 18/04/2019 à 16:32 :
petit retour sur l'article La Tribune/Xerfi d'hier sur le pétrole US : Schlumberger confirme le ralentissement du boom du pétrole/gaz de schiste (Financial Times de ce jour).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :