LTDE

Electricité renouvelable : quelles sont les régions les plus dynamiques ?

 |   |  728  mots
(Crédits : Pixabay)
Cet été, le comparateur en ligne Selectra a analysé les profils des différentes régions de France en matière d’utilisation et d’installation d’électricité renouvelable. Cinq territoires se dégagent particulièrement en tête de ce classement.

En se basant sur les données officielles publiées par RTE, l'Ademe et l'Observatoire des Énergies Renouvelables (Observ'ER), le site Selectra a effectué un classement des territoires les plus exemplaires en matière de transition énergétique. Quatre critères ont été pris en compte : la quantité d'énergie renouvelable produite, la couverture de la consommation globale, la puissance installée depuis 2008 et le potentiel exploité. Il se dégage de ce classement le portrait d'un pays qui s'appuie sur ses sources historiques (l'énergie hydraulique) et se diversifie progressivement en fonction des spécificités de chaque territoire. Voici, par ordre croissant, les cinq régions qui forment le peloton de tête.

5. Nouvelle Aquitaine

Avec 211 points sur les 400 possibles, la région Nouvelle Aquitaine devance de justesse les Hauts-de-France, mais très largement les autres concurrents. Si elle reste à la traîne dans certains domaines comme la couverture de la consommation globale (seulement 18%, moins que la Corse, 7e du classement), elle constitue un exemple parfait de diversification des sources de production. Avec plus 3 033 MW de puissance installée en 10 ans, la Nouvelle Aquitaine est une des régions les plus actives de France. Enfin, au cœur d'un mix énergétique très équilibré (36% d'hydraulique, 31% de solaire, 15% d'éolien et 18% de biomasse), le photovoltaïque tient une place prépondérante car, depuis 2008, les deux tiers de la puissance installée viennent de ce secteur.

4. Sud Provence-Alpes-Côte-d'Azur

Autre région en pointe dans le domaine du solaire (1 105 MW sur les 1 349 MW de puissance installée depuis 2008), Sud Paca fait surtout forte impression grâce à un rendement optimal. Avec 10 340 GWh produits en 2017, elle couvre déjà un quart de la consommation globale de ses habitants. Un résultat d'autant plus intéressant qu'elle n'exploite actuellement que 4% du gisement potentiel total du territoire à l'horizon 2050. Ambitieuse, la région est, par la même occasion, bien avancée au niveau du plan de marche édicté dans son Schéma Régional Climat Air Énergie (SRCAE). Sud Paca exploite déjà la totalité de son potentiel hydraulique (3 200 MW) et espère atteindre 9% sur le solaire à l'horizon 2020.

Lire aussi : Entretien des éoliennes, une opportunité d'emplois ?

3. Occitanie

Soleil et vent : les Occitans ont bien compris de quelle source naturelle ils pouvaient tirer profit. Près de 40% de la production d'électricité renouvelable du territoire provient des secteurs éoliens et photovoltaïques. Cette année, l'Occitanie a même réussi à placer 25 projets parmi les 103 retenus dans le quatrième appel d'offres lancé par la Commission de régulation de l'énergie (CRE), ce qui en fait la région de France la mieux représentée. Et si elle n'est que la 3e productrice d'électricité verte en 2017 (13 676 GWh), l'Occitanie possède la meilleure couverture de la consommation puisque les énergies renouvelables fournissent 36% des besoins des habitants.

2. Grand Est

Parmi toutes les régions analysées, le Grand Est reste celle qui s'engage le plus dans le développement des nouvelles sources de production d'électricité renouvelable. Avec 3 080 MW de puissance installée depuis 2008, elle fait mieux que toutes les autres, notamment dans le domaine de l'éolien (2 491 MW) où seuls les Hauts-de-France, territoire particulièrement impliqué sur ces technologies, fait mieux (2 725 MW). Quand les régions du sud optent pour le soleil, l'Est choisit le vent, alors même que son gisement potentiel en la matière (16 000 MW) demeure moins important que celui de l'Occitanie (22 400 MW) ou de la Bretagne (29 500 MW). De quoi se positionner comme une des régions les plus avancées dans la réalisation de son SCRAE 2020 (75% des objectifs accomplis).

1. Auvergne-Rhône-Alpes

Avec ses nombreux barrages installés dès les années 1950, Auvergne-Rhône-Alpes demeure la première région française pour l'exploitation des énergies hydrauliques. Le tableau de son mix énergétique, largement servi par cette ressource (89%), en constitue une illustration parfaite. Cet ancrage historique explique en partie son statut de leader du classement (23 352 GWh de production d'électricité renouvelable, soit 20 fois plus que l'Île-de-France), mais ne suffit pas uniquement à rendre compte du dynamisme de la région. Avec 4% de part dans la production, le photovoltaïque et l'éolien ne sont pas en reste. La région exploite également particulièrement bien son gisement potentiel (15%, toutes sources d'énergie confondues) et couvre d'ores et déjà 35% de la consommation globale.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :