LTDE

Il mise sur l’éolienne urbaine

 |   |  455  mots
(Crédits : Uneole)
Avec son dispositif compact, parfaitement adapté aux vents perturbés présents dans les villes, Unéole s’affirme comme une start-up experte dans le domaine de l’éolien urbain. Un savoir-faire qu’elle déploie également à travers un logiciel d’étude des vents.

Le « Laser game » mène à tout. Il a en tout cas propulsé, après quelques détours, Quentin Dubrulle vers le marché de l'éolien urbain. À sa sortie de l'école de marketing, le jeune diplômé créé un espace de jeu avec deux amis, à Tours. Quelques années plus tard, il réalise une belle plus-value à la revente et part sur les routes de Polynésie : « J'y ai rencontré le seul type au monde dont le travail est de permettre aux milliardaires de l'île de devenir autonomes en énergie grâce au renouvelable. C'est comme ça que je me suis passionné pour les éoliennes », raconte le fondateur de la start-up. Quelques années et petits boulots plus tard, il intègre l'incubateur des mines de Douai et créé Unéole en 2014.

Des éoliennes « green »

La particularité du modèle conçu par Unéole, c'est d'abord sa technologie. Sur le marché de l'éolien urbain, Quentin Dubrulle est le seul à avoir opté pour le rotor « Savonius » : « Cette technologie a deux avantages pour le contexte citadin, elle ne vibre pas et reste silencieuse. Elle s'adapte aussi très bien aux vents perturbés, caractéristiques de l'environnement des villes. » Selon l'exposition, une éolienne peut produire entre 600 et 2 100 kWh par an.

Unéole propose également un produit ancré dans son territoire. Les matériaux comme la confection sont réalisés dans les Hauts-de-France. Mais l'impact environnemental du dispositif reste la principale préoccupation du fondateur de la start-up. « La seule chose qui m'importe c'est de produire une solution bas carbone. De ce point de vue, le travail à l'échelle locale garantit un bon bilan. Ce qu'on perd en coût de production, on le gagne en logistique, en fiabilité et en impact environnemental », explique-t-il.

Dénicher les nouveaux gisements

En quatre ans, neuf éoliennes ont déjà été installées à Lille, Douai ou Arras. Et, afin de poursuivre son développement, Unéole propose une autre innovation : « Nous avons conçu un algorithme qui permet d'identifier les meilleurs hotspots pour installer son éolienne. On mène ce travail à l'échelle d'un bâtiment, mais aussi d'une ville », poursuit Quentin Dubrulle. Le logiciel permet ainsi de déterminer quelle énergie renouvelable (éolienne ou photovoltaïque) est la mieux adaptée à une zone.

Unéole peut ainsi détecter les nouveaux gisements et espère bien déployer sa solution d'étude des vents à l'échelle nationale, dès le début 2019. Objectif : intervenir en amont des projets afin d'aider à optimiser la production d'énergie et de mieux orienter les politiques en faveur du renouvelable. En milieu urbain, une éolienne placée au bon endroit produit 2,5 fois plus d'électricité qu'une autre moins bien orientée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :