Auchan fait ses courses chez Cora

 |   |  257  mots
(Crédits : AFP)
Le groupe français pousse ses pions en Hongrie en rachètant sept hypermarchés à l'enseigne Cora du groupe Louis Delhaize. Cette acquisition intervient à la veille de l'adoption d'une nouvelle législation qui interdit la création de nouvelles surfaces commerciales en Hongrie.

Auchan fait ses courses chez Cora. Le groupe détenu par l'Association familiale Mulliez vient de signer un accord avec le groupe Louis Delhaize aux termes duquel il reprend ses sept hypermarchés Cora en Hongrie. Auchan est présent dans le pays depuis 1998. Ses douze hypermarchés génèrent 816,4 millions d'euros de chiffre d'affaires. L'opération, dont le montant n'a pas été dévoilé, est soumise à l'aval des autorités locales de la concurrence.

Auchan pousse ainsi ses pions à un moment-clef dans l'histoire de la distribution hongroise. Dans un pays qui aligne déjà plus de 580 supermarchés, 165 hypermarchés et 470 magasins de hard discount, le gouvernement a décidé de protéger le petit commerce de la concurrence de Tesco, leader de la distribution alimentaire (près de 20% du marché). Il vient d'adopter une nouvelle législation qui sonne le glas de l'expansion des grandes enseignes : à partir du 1er janvier 2012, toute  nouvelle construction de surfaces commerciales supérieures à 300 m2 est interdite pour une durée de trois ans. Or, pas plus tard que cet été, Auchan assurait avoir cinq projets d'ouverture dans le pays, dont un à Budapest. Il a probablement dû les remiser.

L'acquisition des magasins hongrois de Cora a aussi créé une surprise. Car, selon la presse hongroise, le groupe Louis Delhaize cherchait à vendre d'un bloc tous ses actifs. Parmi eux, outre les 7 hypermarchés, figurent 141 supermarchés Match et 67 magasins de discount à l'enseigne Profi. Le groupe hongrois CBA, numéro deux du marché hongrois, avec 9% de part de marché, était donné candidat.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/12/2011 à 20:08 :
Bonsoir,
CORA est bientôt mort. Son déclin a commencé gentiment quand les"ronds points coop" d'alsace ont quitté la centrale d'achat puis quand les "antilles" ont été bradées, maintenant la hongrie et demain?????
a écrit le 29/12/2011 à 9:32 :
La grande distribution qui a bénéficié d'innombrables aides de l'Etat, à chaque implantation de magasins, qui vont des subventions pour la formation du personnel à de colossaux avantages fiscaux, qui a augmenté considérablement les prix au passage à l'euro, et qui aujourd'hui va faire son marché dans le monde entier dans la parfaite logique du libéralisme débridé. C'est ça le capitalisme à la française. Parce que les aides et subventions diverses et variées, c'est le contribuable qui a payé. Comme les autoroutes, comme le nucléaire, comme les parkings, etc. Ces gens s'enrichissent sur le dos des salariés et retraités de ce pays.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :