Darty chercherait un repreneur "de confiance"

 |   |  317  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : BLOOMBERG NEWS)
La célèbre enseigne de vente d'électroménager serait mise en vente par le fonds Knight Vinke. Carrefour, un temps intéressé par Darty a renoncé face au prix à débourser.

Mauvais temps pour les grandes enseignes de distribution françaises.  Après la Fnac, c'est au tour de Darty d'être mis en vente par son propriétaire, le fonds Knight Vinke, selon des informations divulguées par Le Figaro. Le leader de l'électroménager français est coté près de 300 millions d'euros à la Bourse de Londres (254 millions de livres).

Knight Vinke, qui possède 25% de Darty, aurait été approché par le groupe Carrefour. Celui-ci aurait été intéressé par l'expertise de la célèbre chaîne de magasins sur toute la partie électroménager. Le numéro deux mondial de la distribution cherche, en effet, à relancer cette branche fortement déficitaire. Mais, le prix à payer paraissait trop cher pour un groupe soumis à une forte pression de ses actionnaires notamment en termes de rentabilité. Le fonds actionnaire de Darty ne souhaite pas, de son côté, faire une remise sur le prix. A 70 pence l'action, il réalise déjà une forte moins-value. Lorsqu'il est entré dans le capital en 2010, l'action valait 100 pence?

Les dirigeants réflechissent à l'idée de fusionner Darty à une enseigne d'ameublement ou à un autre géant du secteur. Ils ont ainsi songé à Dixons son équivalent britannique, numéro deux européen du secteur et également propriétaire de Pixmania. Depuis l'arrivée de Knight Vinke, Darty a subi d'importants bouleversements notamment sur son périmètre d'activité. Le groupe a cédé sa filiale britannique Comet fin 2011, s'est retiré d'Italie en novembre dernier, et doit abandonner le marché espagnol en juin.

La direction a d'ores et déjà indiqué que les performances financières pour l'exercice 2012-2013 clos fin avril seront décevantes. L'exercice précédent s'était terminé par une perte de 313,9 millions d'euros soit une baisse de 42% pour le groupe qui s'appelait encore à l'époque Kesa. Le chiffre d'affaires, lui, n'avait pourtant reculé que de 2% à 4 milliards d'euros.
 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/05/2013 à 1:01 :
c'est la faillite annoncée du chic de deux phénomènes :
- le e commerce, la dématérialisation de l'acte d' achat , des habitants célibataires ou familles proposées. et des jobs trop prenants et/ou précaires.
bref la fin du fin du vieux modèle des 30 glorieuses.

- 2ème et gros soucis , le valeur et le revenu du travail a été écrasée par les revenus du capital mis en bourse , dans le grand casino de la bourse. Se sont cassé les dents et d' autres se sont largement ruinés : fonds de pension , l'actionnariat à court terme. C'est la finance qui à tué l économie réelle , qui à poussé à surconsommer, à programmer l obsolescence ...
Le grand marché mondial à haut rendement et court terme était voué à sa perte des le départ.

Le château de cartes s'est écroulé en 60 ans, 100 ans en prenant le début de l ère industrielle.
Sans parler des effets désastreux écologiques qui par moment nous pètent à la figure, ou tout doucement comme la fin de la polennisation des abeilles, une des bases de la nourriture mondiale.
Mais la crise écologique sera devancée par les catastrophes socio politiques : pétrole, eau potable, nourriture, uranium, lithium ...

La fermeture de Darty et de tout salarié dont on peut être solidaire n'est qu'une goutte de la déferlante de LA crise.
Comme le titre d'un film : nos enfants nous accuseront. (et ils auront raison).
a écrit le 28/04/2013 à 21:34 :
dommage pour l'enseigne quand meme cette info si elle se confirme , mais vu les pertes et la concurrence très severe aussi et le net n'a rien arrangé non plus avec des prix ultra-agressifs sur le net , car les magasins eux pratiquent le meme cout que leurs voisins directs , de là a dire 'moins cher que' , c'est plus exact mais le modèle a daté , ce qui est gênant aussi c'est que le distributeur fait la meme chose en terme de produits que la concurrence ( meme modèle de frigo et meme marque ) au lieu de se diversifier sur des produits plus haut de gamme ou bas de gamme ( c'est selon ) , mais de là a imiter le voisin c'est toujours le moins solide qui descend les marches en premier ..
a écrit le 23/04/2013 à 17:24 :
Ne pourrait-on pas penser que Jean $arkozy de Nagy Bocsa pourrait faire un bon PDG.
a écrit le 23/04/2013 à 2:54 :
http://www.2kcom.net/2013/04/22/darty-chercherait-un-repreneur-de-confiance/
a écrit le 22/04/2013 à 14:06 :
Les magasins comme Darty ont vécu, ainsi que les surfaces produits blanc/brun dans les Hyper. Pour contrer la vente en ligne, il y a peut être une solution avec une plateforme régionale d'exposition et de stockage, avec vente à emporter, service de livraison par messagerie et Pas de Service-Après Vente. Une Garantie de 5 ans sur les produits avec remplacement type "échange-standard à l'identique" ou "à neuf"en cours de contrat. Vu que les produits sont techniquement obsolète et à obsolescence programmée de durée 5ans...
a écrit le 22/04/2013 à 14:04 :
je pense peut etre dire une betise mais il me vient une idée pourquoi DARTY ne va pas se mettre sous le capot d AMAZON car ce serait une bonne affaire pour l un comme pour l autre et cela permettrait de faire d une pierre deux coups d un coté les livres et KINDEL et de l autre DARTY cela ferait un grand bond en avant pour tout ce qui est ménagé et lectures cela ferait une bonne solution pour que l on puisse aller l un vers l autre en meme temps;
Réponse de le 22/04/2013 à 16:39 :
Le monde de l'electro-menager en ligne est ultra concurrentiel, et il y a deja enormement d'acteur dans le secteur, avec une guerre de prix qui resulte en pertes ou profits ridicules: rue du commerce, cdiscount... Livrer un lave linge ou un frigo est bien plus complexe que des livres, requiere une gestion tres differente des stocks et est peu lucratif. Je doute serieusement qu' Amazon soit interesse. Carrefour de son cote cherche a rattraper son retard dans l'e-commerce, ses concurrents casino et auchan ont deja avance leur pion (cdiscount et grosbill), je pense que c'est plutot de la que peut venir un acheteur potentiel ou bien un autre fond de pension.
a écrit le 22/04/2013 à 11:23 :
Je cite sur la 1ère page du site web du fond Knight Vinke:

The majority of its clients are amongst the largest public PENSION FUNDS and SOVEREIGN investment institutions in the world and this gives it the ability to take a TRULY LONG TERM approach to investing.

Au bout de même pas 3 ans il veut déjà vendre, alors pourtant que tous les financiers disent qu'il faut conserver une position au moins 5 ans pour parler de long terme.
Réponse de le 22/04/2013 à 12:52 :
En même temps pas besoin de faire HEC pour se rendre compte qu'une enseigne physique avec plus de 2 vendeurs au mètre carré ne peut atteindre les performances de n'importe quel commerce en ligne.
Réponse de le 22/04/2013 à 17:42 :
vrai bonne remarque..le problème étant surtout que darty - la maison mère, perd de l?argent, et que son cours chute. le problème de ce monsieur, c'est la présentation de ses comptes. son rating. et le fiat qu'il ne puisse pas supporter ce genre de problème. la vrai question,c?est a quoi ressemble son bilan à lui...quels engagements à t'il priit pour etre aussi serré alors que ses clients sont eux à long terme. contrairement à ce qu'on pense, l?intérêt d'un fonds de pension n?est pas de sortir du 25% l?an à tout prix, , c'est d?être sur de pouvoir verser les pensions..donc là, le problème de ce type , c?est sa gestion, et son positionnement de joueur de casino.
a écrit le 22/04/2013 à 11:12 :
encore un truc géré par un fonds financier qui revend juste pour faire ENCORE PLUS de fric ... j'aime bien darty, le service livraison est parfait ..
a écrit le 22/04/2013 à 9:55 :
Quelle est aujourd'hui, la réelle plus value de DARTY par rapport à ses concurrents du net, tel que Amazon, Pixmania et d'autres ? Quelquefois une garantie de deux ans, mais payée au prix fort, car on trouve souvent moins cher ailleurs. Et la volonté de rentabilité immédiate par ses actionnaires actuels n'arrange rien : la poule aux ?ufs d'or est en train d'agoniser...
Réponse de le 22/04/2013 à 10:18 :
+1
Le service après vente est pitoyable. Partant de là, autant allez chez Amazon. Jamais de problème avec Amazon.
Réponse de le 22/04/2013 à 10:42 :
Le côté humain du vendeur qui doit faire son chiffre en vendant 20% plus cher ? ...
a écrit le 22/04/2013 à 9:27 :
Ca sent pas bon tout ca. La France fut un temps fabriquait de l'electromenager, maintenant elle ne fait que vendre des pdts fabriques ailleurs et demain...
Réponse de le 22/04/2013 à 16:47 :
eh bien c'est juste l'essouflement d'un modele, qui est a repenser. Meme les acteurs du web souffrent, ce qui signifie que les gens renouvellent moins que par le passe, et la concurrence feroce du web fait que Darty souffre encore plus. C'est toute la strategie du acheter, jeter au bout de 3 ans (ou moins) qui est a revoir. La fiabilite et la durabilite des modeles (meme de marque n'est plus la meme)... Peut etre retourner vers un fabrication en France de modeles fiables (comme dans les annees 60/70 ou l'on gardait les machines a laver une trentaine d'annee), pouvoir reparer ces machines (et donc recreer des emplois de reparateurs...)
Réponse de le 22/04/2013 à 19:06 :
Est-ce que les consommateurs sont prêts à payer un produit plus cher "fabriqué en France"?Le sujet est d'actualité chez nos politiques.Là est la vraie question!Un produit fabriqué en France n'est pas forcément plus fiable. IL aurait cependant une durée de vie supérieure car il serait éventuellement réparable.Encore faut- il qu'il y ait des pièces détachées à disposition et que la main d'oeuvre ne coûte pas plus cher que le produit!
a écrit le 22/04/2013 à 9:10 :
Carrefour ferait mieux d'abandonner l'électronique et l'électro-ménager et surtout de moderniser ses magasins dont certains dans un état d'abandon inimaginable ! Le concept "drive" semble être un flop total pour le n°2 mondial arrivé trop tard sur ce segment. Mieux vaudrait se lancer dans la livraison à domicile comme les enseignes anglaises. La parapharmacie a été totalement laissée de coté. Les magasins sont un immense bazar. Leclerc à des surfaces de vente tout à fait. adaptées et restructuré certains magasins (plus de lumière, formage à la coupe en libre service, fruit et légumes sur des îlots etc.). Et maintenant le ticket de caisse n'est plus remis en caisse mais peut-être envoyé via Internet !
Réponse de le 22/04/2013 à 9:51 :
Le ticket envoyé par internet, voilà une super innovation.
Tu t'aperçois des erreurs une fois chez toi, prix erroné , promo oubliée, réduction fabricant omise. Si tu habites à 10km, c'est mort car tu dépenses plus de temps et de carburant que ce que tu vas récupérer. En fait, c'est une super-innovation anti-litige.
Leclerc, j'en ai un près de chez moi. Je ne trouve rien ou après avoir tourné dans les rayons et en plus, c'est plus cher que le Carrefour à proximité .
Il n'y a pas de vérité nationale mais des situations locales.
Réponse de le 22/04/2013 à 10:03 :
Chez Leclerc je n'ai jamais constaté un erreur. A Carrefour c'est chose courante et il faut aller faire la queue à l'accueil !
Réponse de le 22/04/2013 à 13:03 :
@Eric

Je confirme par mon expérience que Leclerc est ostensiblement plus cher (à qualité comparable) que Carrefour et pour un choix ridicule sinon sa propre marque repère. C'est la politique commerciale d'un Monoprix à plus grande échelle. Concernant le ticket de caisse par internet c'est une aberration!
Réponse de le 22/04/2013 à 13:57 :
Nous n'achetons jamais rien en GMS. Nous achetons chez les commerçants du coin.
C'est plus cher, mais nous n'achetons que le nécessaire et nous ne gaspillons rien.
Au final, nous faisons des économies.
Réponse de le 22/04/2013 à 16:53 :
Carrefour cherche desesperement a combler son retard dans bien des secteurs (le leader s'est repose trop longtemps sur ses lauriers). C'est le cas dans le web marchand ou ses concurrents sont presents depuis quelques annees grace au rachat de sites (cdiscount et grosbill entre autre). La politique de Casino en la matiere est la meme qu'Amazon, c'est a dire tuer la concurrence en rognant sur les marges, quitte a accumuler des pertes pendant quelques annees
a écrit le 22/04/2013 à 8:58 :
Comme d'habitude les fonds financiers et de pension ruinent tout ce qu'ils touchent en essayant de vendre au prix ce qu'ils ont détruit.
Réponse de le 22/04/2013 à 13:06 :
Les fonds de pensions ont bon dos. Ce sont surtout les séniors qui investissent massivement dans ces structures qui sont responsables!
Réponse de le 22/04/2013 à 16:54 :
c'est principalement les patrons qui sont a la tete de l'entreprise qui sont responsables, tout comme la FNAC ou bien dans une autre mesure Kodak. Des patrons qui n'ont pas su adapter leur entreprise a la nouvelle donne

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :