Ouverture le dimanche : la Fnac veut "une exception sur le culturel"

 |   |  515  mots
25% du chiffre d'affaires d'Amazon se fait le dimanche et il se fait principalement sur le secteur culturel, assure Alexandre Bompard.
"25% du chiffre d'affaires d'Amazon se fait le dimanche et il se fait principalement sur le secteur culturel", assure Alexandre Bompard. (Crédits : Reuters)
Alexandre Bompard s'estime lésé. Le Pdg de l'enseigne qui affiche à nouveau des comptes dans le vert, multipliant même par trois son bénéfice net, estime que les ouvertures dominicales sont nécessaires pour les "commerçants culturels" car ce sont "les plus touchés par la révolution digitale". La Fnac est au plus haut en Bourse, après des résultats 2014 jugés très bons.

Publié le 27/02/2015 à 10:23. Mis à jour le 27/02/2015 à 12:11.

"Rendons hommage au gouvernement d'avoir mis ce sujet courageusement sur la table ... du courage aussi d'avoir obtenu des avancées."

S'exprimant sur RTL, vendredi 27 février, Alexandre Bompard, le patron de la Fnac, s'est d'abord félicité de la volonté du gouvernement de vouloir étendre les autorisations de travail dominical de 5 à 12 dimanches.Toutefois, ce dernier s'est plaint de ne pas pouvoir ouvrir son enseigne ce jour-là :

"Pour moi, commerçant culturel, il y a un sujet. Je ne comprends pas, alors que nous sommes le sujet le plus touché par la révolution digitale, de ne pas pouvoir ouvrir le dimanche. [...] Je demande une exception sur le culturel."

     | Analyse Et non, le dimanche n'est pas le jour du cyber-shopping !

Nouvelle pique d'Alexandre Bompard contre Amazon

Et de renchérir, en faisant référence à son concurrent Amazon :

"L'ameublement ouvre le dimanche, le bricolage ouvre le dimanche. Ce sont des secteurs qui ne sont pas traversés par la lutte contre Amazon. 25% du chiffre d'affaires d'Amazon se fait le dimanche et il se fait principalement sur le secteur culturel."

Pour mémoire, le président d'Amazon France, Romain Voog, avait démenti ce chiffre déjà avancé par le patron de la Fnac en novembre. "Je ne sais pas d'où vient ce chiffre, nous n'avons jamais communiqué une telle statistique [...] Dimanche est un jour comme les autres", avait répondu Romain Voog.

La Fnac a triplé son bénéfice en 2014

En difficulté, la Fnac ? Pas selon ses résultats annuels publiés jeudi 26 février. Le groupe a confirmé en 2014 son redressement, en multipliant par près de trois son bénéfice net et en stoppant l'érosion de ses ventes, avec notamment une dynamique retrouvée en France.

Sur l'exercice 2014, le groupe a presque triplé son bénéfice net, à 41 millions d'euros, contre 15 millions en 2013, et des pertes de 142 millions d'euros en 2012. À cette époque, le groupe d'Alexandre Bompard avait essuyé d'importants coûts non récurrents, dont une dépréciation de 93 millions d'euros liée à son introduction en Bourse.

Le groupe a enrayé la baisse de ses recettes en 2014 grâce à l'essor des ventes sur internet et à la progression de ses nouvelles familles de produits, qui ont permis de compenser un contexte peu porteur.

Au plus haut en Bourse

En outre, l'action Fnac signe vendredi en fin de matinée l'une des plus fortes hausses du CAC Mid & Small dans des volumes étoffés à la Bourse de Paris, où le distributeur de biens culturels et d'électronique grand public a inscrit un nouveau plus haut au lendemain de l'annonce de ses résultats 2014.

A 11h39, le titre grimpe de 7,62% à 49,55 euros dans des volumes représentant 1,9 fois leur moyenne quotidienne des trois derniers mois sur Euronext, après avoir atteint 53,79 euros. Au même instant, le CAC Mid & Small avance de 0,11%.

"Les résultats sont excellents et je retiens la légère accélération des ventes au second semestre (+0,9% à périmètre comparable et changes constants, NDLR)", commente un vendeur actions en poste à Paris.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/05/2015 à 22:27 :
Ce monsieur a de la chance d exercé en 2015 , action directe n existe plus !
Mais va t il le dimanche ce monsieur ! ? En famille , au cinéma , théatre , jardin ?
Non il reste sur son pc et sur fnac .com , lol !
a écrit le 01/03/2015 à 16:03 :
Je propose l'interdiction du travail le dimanche pour tout individu travaillant au service des politiques, chauffeurs etc ...
a écrit le 28/02/2015 à 0:07 :
Je reste sceptique sur les résultats du groupe autant que sur ceux d'Areva sur un autre plan... Il existe un terme - le plus souvent légal au demeurant - qui s'appelle l'habillage... Le fonctionnement de la FNAC m'est apparu parfois énigmatique, et ce n'est pas le résultat du jour qui va me permettre de me forger une idée durable sur la bonne gestion de ce groupe. Quelle est en effet la stratégie "bastion" qui a permis de redresser la situation ?
a écrit le 27/02/2015 à 14:31 :
normalement les ouvertures du dimanche c'est en zone touristique internationale!
les étrangers lisent ils suffisamment le français? ou encore un moyen pour contourner la loi!
quand à promener ses enfants le dimanche, les espaces verts leur conviendraient mieux!
Réponse de le 27/02/2015 à 17:18 :
@gd charles: oué, même qu'on devrait fermer le vendredi pour les Musulmans, le samedi pour les Juifs, le jeudi pour les enfants, le dimanche pour les catholiques, (qui sont d'ailleurs de moins en moins nombreux à se rendre à la messe), le mercredi pour les boudhistes, le mardi pour les athées, le lundi pour ceux qui se font porter pâles ...et ta boîte puisque fermée la plupart du temps, elle ne pourrait plus te payer :-)
Réponse de le 27/02/2015 à 22:24 :
En même temps beaucoup de musulmans ne vont pas non plus dans les mosqué stop stigmatisé les catholiques ;-o
Réponse de le 28/02/2015 à 13:03 :
@Patrickb
C'est une facon de voire les choses.....en meme temps entre le culte religieux et le culte de la consommation on doit trouver une alternative...
C'est curieux tout ces gens qui veulent generaliser le travail du dimanche...pour les autres bien sur.
a écrit le 27/02/2015 à 12:38 :
Effectivement, les biens culturels vendus également le dimanche dans le respect de compensations pour les salariés,cela a du sens.
a écrit le 27/02/2015 à 12:14 :
Que du n'importe quoi.
Il critique amazon qui vent le dimanche ... oui via son site internet ...
Or la fnac aussi a son site internet pour vendre le dimanche. Donc tout le monde est a egalite !
Réponse de le 27/02/2015 à 13:52 :
Amazon c'est la guerre des prix. En magasin, il y a un coté impulsif, balade en famille ou autre qui peut déclencher l'achat: avec les millions de chomeurs qu'on a, ou est le probleme de permettre à des employeurs de payer plus les salariés pour essayer de créer de l'activité supplémentaire? Et puis Amazon n'ayant aucun magasin ici, ne payant pas d'impot, tout ce qu'on peut leur piquer est bon à prendre.
Réponse de le 28/02/2015 à 11:31 :
@PAS D'ACCORD
Le problème est de savoir si le magasin a une valeur ajoutée par rapport à l'achat en ligne (peut-être pour le bricolage ou des objets spécifiques, je n'en sais rien)
Dans mon cas particulier, il n'y en aucune et 90+ % de mes achats (hors alimentation) sont effectuées en ligne.
Ceci étant écrit, je ne croyais plus au modèle FNAC mais comme le souligne Thierry (27/2 à 12:00) cette société semble s'être redressée. Dans ce cadre, il serait intéressant de connaître le % des ventes en ligne de leur CA.
Cordialement
Réponse de le 03/03/2015 à 9:39 :
@pas d'accord : si le dimanche est travaillé par tous et devient un jour comme les autres, aucune raison de payer plus !
a écrit le 27/02/2015 à 12:04 :
Ca y est la boîte de Pandore est ouverte. Hier c'était le bricolage, demain ce sera la Fnac, et après demain ce seront tous les autres. Bravo messieurs les ultra libéraux. Les temples de la consommations vont pourvoir de nouveau fonctionner à plein régime. Du moins le croyez-vous. Alors bientôt il faudra rajouter un huitième jour, puis un neuvième aux semaine pour pouvoir toujours maintenir notre 0,1% de croissance. Et pourquoi pas des ouvertures nocturnes tant que vous y êtes.
Pour ma part, je pense que la croissance telle qu'on l'a connu, c'est finie. Alors il vadrait mieux penser à un autre système que de vouloir s'acharner sur celui moribond de la croissance.
Réponse de le 27/02/2015 à 13:02 :
On parle d ouvrir le dimanche c est pas la mer a boire, faut vivre avec son temps
Réponse de le 27/02/2015 à 13:49 :
@Babat: vous avez raison, mais certains se sont persuadés de vivre chez les bisounours, à l'abri de la concurrence, et du temps présent, dans le paradis utopique des 'acquis sociaux'.
Réponse de le 28/02/2015 à 9:48 :
@Yes : vous avez raison ; quel recul depuis un siècle : un code du travail, des salaires corrects, la santé pour tous, l'école aussi... Il faut réformer, ca ne peut plus durer .
Réponse de le 03/03/2015 à 9:43 :
@yes : vs avez raison ! En Asie, on doit trouver quelqu'un comme vous qui travaille aussi bien, 2 fois plus, et 2 fois moins cher ! Donc, vu que vous souhaitez montrer l'exemple, on divise votre salaire par 2 et vous allez travailler 2 fois plus ! Toujours d'accord ?
Réponse de le 03/03/2015 à 10:46 :
A part mon boulanger ou épicier de quartier je ne met les pieds dans aucun magasin le dimanche. On est en train de réinstaller en douceur l'esclavage en France et la majorité marche. Il sera trop tard quand on s'en apercevra!!!Français pensez à l'histoire de la grenouille vivante dans une marmite d'eau froide sur le feu qui finit cuite faute d'avoir réagi à temps!!!!!
a écrit le 27/02/2015 à 12:00 :
Bravo à Alexandre BOMPARD et ses équipes pour des résultats exceptionnels.
Je n'y croyais pas, face au numérique, c'est une erreur mais le parcours de l'action est remarquable.
S'agissant de l'ouverture le dimanche, la Fnac profite pourtant via son canal numérique d'un accès total aux clients. Reste à chiner dans les magasins mais ils ne sont pas du tout exempt du marché le dimanche.
Réponse de le 13/05/2015 à 20:18 :
on fait dire ce que l'on veut aux chiffres. la fnac est toujours en position difficile.

si les finances vont mieux c'est grâce aux économies dans les coups de fonctionnement ou dans la masse salariale. Mais l'activité à peut être légèrement augmenté par rapport à l'année dernière mais c'est encore très (trop) peut .

pour ce qui est de l'ouverture du dimanche, je trouve ça déplorable de voir les salariés se voir démuni de leur droit... ils n'ont qu'un jour par semaine pour se retrouver avec leur famille et on leur enlève !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :