Amazon et la Fnac lancent la livraison de livres à 1 centime

Le cumul de livraison gratuite et de remise de 5% sur le prix des livres étant interdit par une nouvelle loi adoptée en juillet, les deux distributeurs ont annoncé qu'ils appliqueront désormais un tarif de livraison d'un centime par commande.

1 mn

Amazon a promis à ses clients de continuer de leur garantir, systématiquement, le prix le plus bas. (Photo: Reuters)
Amazon a promis à ses clients de continuer de leur "garantir, systématiquement, le prix le plus bas". (Photo: Reuters) (Crédits : reuters.com)

C'est la réponse d'Amazon et de la Fnac à la nouvelle loi du 8 juillet 2014 relative aux conditions de vente à distance des livres. Ne pouvant plus cumuler livraison gratuite et remise de 5% sur le prix des livres, le site français d'Amazon a fait savoir à ses clients jeudi:

"Depuis la nouvelle loi du 8 juillet 2014 (...), nous ne sommes malheureusement plus autorisés à vous offrir la livraison gratuite pour une commande de livres". "Nous avons donc fixé les frais de livraison à 1 centime d'euro par commande contenant des livres et expédiée par Amazon pour vous garantir, systématiquement, le prix le plus bas".

La Fnac, qui elle aussi, avant l'adoption de la loi, faisait bénéficier ses clients de la livraison gratuite à domicile pour les livres, va également passer à une livraison à 1 centime "d'ici quelques jours", a annoncé l'enseigne à l'AFP.

L'objectif de la loi: protéger les librairies

Chez Amazon, comme à la Fnac, les livraisons continuent en revanche d'être gratuites pour les clients ayant opté pour les services d'abonnement annuels payants proposées par les deux distributeurs, ou pour ceux qui souhaiteraient se faire livrer en points-relais pour Amazon, ou directement en magasin pour la Fnac.

La loi adoptée par le Parlement français le 26 juin vise à empêcher les opérateurs en ligne d'étouffer le réseau des libraires, qui peine à les concurrencer.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 20
à écrit le 11/07/2014 à 18:50
Signaler
Une réponse appropriée aux incapables de l'AN. Pour une fois que le consommateur était gagnant (livraison gratuite + 5%), ils trouvent le moyen de torpiller cette idée.. Il faudrait enquêter sur les pratiques des lobbying à l'AN, on doit être plus pr...

à écrit le 11/07/2014 à 18:40
Signaler
Et bam encore une déconvenue socialiste ... La stupidité de ces derniers n'a donc pas de limite. Enfin, ce qui compte, c'est que nous clients, pouvons continuer à acheter au juste prix, à être livrés rapidement et pour un montant raisonnable.

à écrit le 11/07/2014 à 17:30
Signaler
Voila un gouvernement particulièrement naïf et sans vision. Comme je l'avais dit en prévoyant 10 centimes ou 1 euro, la livraison payante devient une charge appartenant au passé. Nos supermarchés devraient se mettre rapidement à la page s'ils ne veul...

à écrit le 11/07/2014 à 16:15
Signaler
Bravo Amazon , et pan dans les dents de nos énarques corrompus et incapables !! les gens qui sont et qui font dans l'économie sont toujours plus performants que les fonctionnaires , logique ..

le 11/07/2014 à 16:25
Signaler
Sauf qu'un élu par définition n'est pas un fonctionnaire... Le problème à mon sens c'est que la classe politique voulait faire plaisir à un lobby au détriment d'une entreprise certes multinationale mais qui emploie certainement plus en France que tou...

le 11/07/2014 à 16:43
Signaler
Vous jouez sur les mots , tout ce qui est payé par de l'argent public et non créateur de richesse , est fonctionnaire dans les faits ... disons ponctionnaire si vous préférez .

à écrit le 11/07/2014 à 11:36
Signaler
Les articles L442-2 et L420-5 du code du commerce interdisent la revente à perte. Donc à 1 centime, la loi devrait s'appliquer ! Mais qui portera plainte ? pas les consommateurs ! Aux libraires de se défendre. Faudrait-il qu'ils en aient la capa...

le 11/07/2014 à 15:26
Signaler
Le code de commerce est très clair. La revente à perte est à voir dans sa globalité entre le produit livré et les frais de transport. Il ne s'agit donc pas de revente à perte. Il faudrait sinon interdire les frais de livraison gratuit à partir d'une...

le 11/07/2014 à 15:26
Signaler
Le code de commerce est très clair. La revente à perte est à voir dans sa globalité entre le produit livré et les frais de transport. Il ne s'agit donc pas de revente à perte. Il faudrait sinon interdire les frais de livraison gratuit à partir d'une...

le 11/07/2014 à 19:15
Signaler
Une entreprise vends pour vivre donc JAMAIS a perte!!!

à écrit le 11/07/2014 à 11:27
Signaler
Il suffirait de modifier la loi, afin d'interdire la facturation à perte des frais de livraison. Mais je parie que le gouvernement préfèrera sortir un kleenex pour s'essuyer le visage, en serinant comme Jospin : l’État ne peut pas tout faire.

à écrit le 11/07/2014 à 11:17
Signaler
Encore une Loi qui ne sert à rien. Comment cette Loi (absurde) nous a-t-elle coûté ?

à écrit le 11/07/2014 à 11:17
Signaler
Encore une Loi qui ne sert à rien. Comment cette Loi (absurde) nous a-t-elle coûté ?

à écrit le 11/07/2014 à 9:57
Signaler
Chez amazon et fnac .... ils ont oubliés d’êtres cons !

le 11/07/2014 à 16:24
Signaler
J'espère qu'ils baisseront aussi le prix des livre de 1€ au moins là pour nous se sera pareil qu'avant...

à écrit le 11/07/2014 à 9:24
Signaler
Je demande l'interdiction du Parti Socialiste et groupuscules apparentés.

à écrit le 11/07/2014 à 8:45
Signaler
Tout ce temps pour rien !!

à écrit le 11/07/2014 à 8:15
Signaler
Et une leçon de réalisme économique pour le PS, une ! Cette humiliation...

le 11/07/2014 à 8:39
Signaler
Il me semble que cette loi est à l'initiative de l'UMP... Comme quoi nous sommes bel et bien gouverné par une "élite" politique entièrement déconnectée du monde qui l'entoure.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.