La Fnac fait ses premiers pas à la Bourse de Paris et trébuche

 |   |  441  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Fnac)
Certes, le contexte n'est pas le plus favorable sur un marché échaudé après les déclarations de Ben Bernanke hier, mais la défiance des investisseurs semble décuplée face à l'enseigne de distribution.

Le retour de la Fnac à la Bourse de Paris ne s'effectue dans les meilleures conditions. Dès les premiers échanges, jeudi, l'action dont le prix d'introduction a été fixé à 22 euros, perd près de 10% à 19,6 euros. La morosité des investisseurs au lendemain du discours de Ben Bernanke explique en partie seulement cette baisse, puisque le Cac 40 ne perd que 1,73%.

Une introduction en bourse très attendue 

Après des années d'atermoiements, Kering, ex-PPR, s'est enfin décidé à faire évoluer le dossier Fnac, sa filiale de distribution de produits culturels et high-tech. A défaut d'avoir pu trouver un repreneur, comme pour l'essentiel de ses autres filiales de distribution (Printemps, Conforama...), le groupe de la famille Pinault a décidé d'introduire la fameuse enseigne sur le marché après l'en avoir arraché en 1994 lors de son acquisition.

Validé mardi en assemblée générale des actionnaires, la première cotation s'effectue ce jeudi à la Bourse de Paris au prix d'introduction de 22 euros par action. Kering valorise ainsi sa filiale à 365 millions d'euros... Et dire qu'en 2009 encore, le groupe depuis reconverti dans le secteur du luxe espérait en tirer 2 milliards d'euros...

Un modèle revisité

La difficulté pour l'entreprise sera de réussir sa diversification dans l'économie numérique face à la montée en puissance d'Amazon. En 2012, le site internet du groupe français aurait ainsi rapporté 400 millions d'euros de chiffre d'affaires. Pour Alexandre Bompard qui dirige l'enseigne depuis 2011, le réseau "en dur" de la Fnac dispose toutefois de nombreux atouts comme ses cinq millions d'adhérents. Il a également revu la stratégie de réseau en visant des magasins moins grands et en s'installant dans les villes moyennes et en périphérie. Alexandre Bompard a enfin lancé de nouveaux rayons comme l'électroménager, les jouets ou encore la décoration. De plus, la liquidation judiciaire de Virgin Megastore lundi pourrait réaffecter une partie de la clientèle vers la Fnac.

Faire mieux que le marché

Car la Fnac n'est pas si mal en point que cela. Elle fait même mieux que le marché. En 2012, son chiffre d'affaire avait reculé de 2% en France - deux tiers de son chiffre d'affaires de 4 milliards d'euros - tandis que le marché des produits culturels et des produits techniques a baissé de 10%.. Mais son résultat opérationnel a néanmoins baissé de 20% en 2012 à 80 millions d'euros. En réalité, la véritable inconnue qui pèse sur son avenir reste la consommation des ménages, un mal qui ne touche pas seulement la Fnac...
 

Pour aller plus loin:

>> Le modèle Fnac à l'épreuve de la Bourse

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/06/2013 à 20:30 :
Pas d'inquiétude...les bourses sont orientées à la baisse ce jour, et puis Facebook autrement plus puissant avait pris une belle claque le jour de son introduction au NYSE.
a écrit le 20/06/2013 à 17:46 :
L' échec à venir, comme pour le groupe Virgin qui a fermer ses portes, est inéluctable pour la Fnac. Ces employés ne connaissent plus rien en musique, en cinéma en littérature et sont de simples manutentionnaires qui cherchent sur un écran ce que le consommateur ne trouve pas tout seul en magasin. Il n' y a aucune valeur ajoutée à se déplacer en magasin par rapport à leur offre sur Fnac.com. Amazon.fr est beaucoup plus efficace même que leur site de vente en ligne. Dons, la Fnac pour les petits porteurs ce sera le même résultat que l' était Euro-tunnel en son temps = valeur zéro.
a écrit le 20/06/2013 à 13:58 :
Il faut être fou pour acheter ça. Le seul que ça arrange dans l'immédiat c'est le PDG qui n'aura plus PPR sur le dos mais ça risque de pas durer. Là les banques font du portage pour leur fortuné client mais ça ne va pas durer. Restons à l'écart d'un géant planté sur la plupart de ses marchés (livre, hifi, pc, téléphonie).
a écrit le 20/06/2013 à 13:06 :
La Bourse de Paris fait ses premiers pas de la journée .... et La Fnac trébuche... c?était à prévoir !!!!!
a écrit le 20/06/2013 à 11:51 :
Mélenchon propose de nationaliser la Franc et faire de ses employés des fonctionnaires avec retraite à 50 ans, semaine de 30 heures et salaire de 5000 euros pour tous.
Réponse de le 20/06/2013 à 13:36 :
Nicolae Ceau?escu (pardon Mélenchon).... et la baguette à 500 euro ?
a écrit le 20/06/2013 à 11:38 :
Moi, j'aimerais savoir, connaitre les Impots, taxes y compris loyers qUE paie la FNAC et le
montant que paie AMAZONE en France , Tant qu'il y aura une fiscalité différente il ne
faut s'étonner que nos entreprises nationales vont se casser la gueule les unes aprés les
autres. Par Amazone la commande part le jour même à la FNAC il y a un délai. je m'en
moque je ne suis pas pressé; ça ne sert à rien de créer des ministéres tant que les
multinationalesne paieront pas l'IMPOT DU ? J'ai défa pris une tasse avec Natixis
alors la FNAC hors de question. Je suis comme les Chinois, ils ont compris que s'unissant
et en créant une société : ON AVANCE.ILs y en aura qu'ils auront des siécles de retard!
Réponse de le 20/06/2013 à 13:12 :
Adresse sociale :

Amazon EU Sarl
5 rue Plaetis
L-2338 Luxembourg
Grand-Duché du Luxembourg
Réponse de le 20/06/2013 à 13:14 :
pour AMA' ZONE j'ignore où elle est ! ;o)))))))))))))
Réponse de le 20/06/2013 à 13:16 :
tu vas au moins cher ... je suppose ! comme l'eau coule au plus bas ! ;o))))))))))
Réponse de le 20/06/2013 à 13:19 :
le fils de robin des bois... s'appelait il robinet des bosquets ????
Réponse de le 20/06/2013 à 13:24 :
amazon sise au Grand-Duché du Luxembourg !!!!
Réponse de le 20/06/2013 à 13:24 :
La différence de coûts entre la fnac et amazon vient pour l'essentiel du fait que la fnac a des boutiques physiques et des vendeurs et l'autre des entrepots et un site web. Les différences d'impôt ne devraient jouer qu'à la marge dans ce cas. C'est différent si amazon est en face d'un pure player internet domicilié en France.
a écrit le 20/06/2013 à 11:35 :
Solde monstre a la fnac, dans peu de temps!!
Réponse de le 20/06/2013 à 12:37 :
Hélas ce n'est pas à souhaiter. J'ai connu deux licenciements collectifs en 1967, ensuite
j'ai passé divers concours pour la fonction publique. comme je l'ai dit plus haut ce n'est
pas à souhaiter. Mais tous les gouvernements qu'ont-ils fait ? RIEN sinon augmenter
taxes et impots ? conclusions des bons à rien (gauche comme droite)
a écrit le 20/06/2013 à 11:12 :
Tres belle operation de delestage de la Fnac par Kering, la fermeture prochaine de la Fnac sera officiellement "a cause de la bourse"
a écrit le 20/06/2013 à 10:40 :
les conseilles financiers ont dû vendre des tonnes d'actions FNAC à leurs clients en leur promettant que l'action va monter et qu'ils vont gagner plein de sous ...
Réponse de le 20/06/2013 à 14:36 :
Vous qui semblez si intelligent, je vous invite à ne pas confondre conseiller financier, qui travail en agence, et trader. Le conseiller financier n'est pas habilité à conseiller une action plutôt qu'une autre. Les seuls produits de placement financier à risque que peut proposer un conseiller financier sont les produits directement commercialisé par la banque (ex : un FCP par exemple). Donc merci de penser avant de poster.
a écrit le 20/06/2013 à 9:19 :
Je suggère qu'Arnault Montebourg achète des actions FNAC
a écrit le 20/06/2013 à 9:00 :
Virgin vient de fermer ... Fnac en bourse ... pour le pire ?
Réponse de le 20/06/2013 à 10:14 :
Comme cela ce sera la faute de la bourse et pas directement de Kering. Tres belle strategie de PR de la part de Kering. Fnac va couler tout seul d'ici quelques mois, sans faire de vagues.
a écrit le 20/06/2013 à 8:43 :
...ou comment plumer les petits épargnants :)
a écrit le 20/06/2013 à 8:38 :
Faut etre fou pour acheter des actions La Fnac
Réponse de le 20/06/2013 à 10:12 :
je ne vois pas ce que cela a de fou d'acheter des actions d'une société qui fait des bénéfices. Ou alors c'est le capitalisme tout entier que vous devez considérer comme fou.
Réponse de le 20/06/2013 à 11:35 :
@la Fnac fait des bénéfices

Cela fait bien longtemps que la capitalisation boursière n'est plus corrélée aux résultats réels des entreprises. Il suffit d'observer les valeurs technologiques comme Apple ou Facebook pour s'en convaincre.
Réponse de le 20/06/2013 à 11:45 :

La fnac va finir comme Virgin, le resultat n a pas fini de baisser. L avenir,c est Amazon!
Réponse de le 20/06/2013 à 13:21 :
Je suis confiante , contrairement a certains d'entre vous je pense que l'action "FNAC" va monter et dans qq mois vous serez surpris - + 1 la Fnac fait des bénéfices :))
Réponse de le 20/06/2013 à 13:28 :
donc optimiste hahaha
Réponse de le 20/06/2013 à 13:57 :
La bourse valorise l'espérance de bénéfices futures et pas ceux d'aujourd'hui.
Réponse de le 20/06/2013 à 15:56 :
@jb

Donc c'est du pipeau d'analystes et de spéculateurs!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :