Alibaba lâche 2 milliards de dollars dans des acquisitions

 |  | 436 mots
Lecture 2 min.
Alibaba ne réalisait que 6% de son chiffre d'affaires à l'international au dernier trimestre 2015.
Alibaba ne réalisait que 6% de son chiffre d'affaires à l'international au dernier trimestre 2015. (Crédits : © Carlos Barria / Reuters)
Le géant chinois de l'e-commerce a investi dans une startup spécialisée dans la livraison de plats à domicile et au bureau, ainsi que dans une plate-forme d'achats en ligne qui se revendique leader en Asie du sud-est, ce qui contribue à améliorer sa présence hors de Chine.

Alibaba s'étend et se renforce dans des secteurs porteurs. Le géant chinois du commerce et son bras financier Ant Financial vont investir 1,25 milliard de dollars dans Ele.me, une application de livraison de plats à domicile, ont-ils annoncé dans un communiqué. Dans le détail, Alibaba a accepté d'apporter 900 millions de dollars à Ele.me (dont le nom chinois signifie: "As-tu faim?"), tandis que Ant Financial, société financière affiliée à Alibaba et exploitant son système de paiement en ligne Alipay, investira 350 millions.

Très populaire, Ele.me opère une application permettant de commander, depuis son smartphone, des plats dans les restaurants et cafés partenaires des alentours, et qu'un employé de la société se charge ensuite de livrer à l'usager, à son domicile ou sur son lieu de travail. La startup est néanmoins confrontée à une forte concurrence dans un secteur qui intéresse particulièrement les géants de l'Internet.

     | Lire La bonne recette des startups de la restauration à domicile

Parmi ses principaux rivaux, on trouve le service Baidu Waimai, lancé par le moteur de recherche Baidu ; l'application d'achats groupés Meituan-Dianping, qui avait annoncé en janvier avoir levé 3,3 milliards de dollars auprès d'un groupe d'investisseurs, dont Tencent, valorisant ainsi la startup 18 milliards de dollars ; ou encore Koubei, une application conjointement contrôlée par Alibaba et Ant Financial et dans laquelle les deux entreprises ont investi 1 milliard de dollars en juin 2015.

Prise de contrôle d'une plate-forme asiatique d'e-commerce hors Chine

Quelques jours plus tôt, le géant chinois avait annoncé qu'il allait acquérir une participation de contrôle dans la plate-forme d'achat en ligne asiatique Lazada pour 1 milliard de dollars. La moitié de cette somme servira à acheter des actions nouvelles tandis que l'autre permettra d'acquérir des parts auprès d'actionnaires déjà existants, permettant à Alibaba de devenir actionnaire majoritaire. Sa participation totale est inconnue mais la transaction valorise Lazada à 1,5 milliard de dollars. Cette prise de contrôle devrait permettre à Alibaba de s'étendre en dehors de Chine puisque Lazada revendique la place de "numéro un" du sud-est asiatique pour les achats et ventes en ligne avec une présence dans six pays: Indonésie, Malaisie, Philippines, Thaïlande, Vietnam et Singapour (où il a installé son siège social).

Malgré une très forte présence en Chine (sa plate-forme Taobao couvre, selon les estimations, plus de 90% du marché consommateur à consommateur et Tmall représenterait plus de la moitié de celui de business to consumer ou "B to C"), Alibaba ne réalisait que 6% de son chiffre d'affaires à l'international au dernier trimestre 2015.

 (avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :